Comment créer une crypto soi-même ?

0
(0)

De nos jours, tout le monde parle de la cryptomonnaie. En effet, grâce à l’avènement de la technologie Blockchain, plusieurs applications connaissent le jour. Nous assistons à une révolution monétaire qui se fait une place importante. Par ailleurs, la cryptomonnaie devient un sujet au cœur des actualités des finances numériques. La Blockchain permet à tout utilisateur de créer sa crypto par divers moyens, et de renforcer sa protection, afin d’éviter les attaques informatiques. Nous pouvons qualifier la Blockchain d’une technologie très avancée en matière de système de base de données. En outre, malgré les nombreuses tendances des cryptodevises, les monnaies traditionnelles ne peuvent en aucun cas passer au dernier rang. Par ailleurs, elles demeurent indispensables, car elles constituent la source de l’existence des monnaies numériques. Dans le présent article, nous vous disons le nécessaire sur le fonctionnement des devises numériques et les étapes à suivre pour créer sa crypto.

Comment fonctionne la technologie Blockchain ?

Créer sa crypto : Comprendre la blochchain
Créer sa crypto : Comprendre la blockchain

Il est indispensable de connaître la signification et la définition du terme Blockchain avant de maîtriser son fonctionnement.

Tutoriel crypto en français pour débutant

Qu’est-ce que la Blockchain ?

La Blockchain constitue un type spécifique de base de données. En effet, elle représente un système ou un lieu de stockage de données numériques cryptées. Ces dernières peuvent prendre plusieurs formes. Par ailleurs, ces données numériques s’enregistrent dans des blocs liés les uns aux autres, formant ainsi une chaîne, ce qui rend le système très sécurisé, et incorruptible. En réalité, le lieu de stockage de ces données numériques s’appelle registre (Ledger en anglais). Par ailleurs, dans notre cas il s’agit d’un registre numérique (Digital Ledger). En outre, la Blockchain permet de suivre ses actifs. Ces derniers peuvent concerner une maison, un véhicule, des actifs financiers, des propretés intellectuelles, et bien d’autres. Par ailleurs, elle s’utilise plus dans le cas des transactions monétaires numériques et des cryptodevises. En effet, ces transactions s’effectuent dans la transparence, dans l’anonymat, et dans un bref délai.

La Blockchain constitue un type de technologie de registre distribué. En anglais, on parle de Digital Ledger Technology (DLT). Par ailleurs, ce dernier possède les propriétés suivantes :

  • Programmable : il s’agit du Smart Contract conçu en programmant la Blockchain
  • Sécurité : chaque donnée enregistrée reste cryptée.
  • Anonymat : aucune identité des utilisateurs ne se divulgue.
  • Unanimité : tous les utilisateurs approuvent la validité de chaque donnée enregistrée.
  • Distribué : tous les utilisateurs possèdent une copie du registre pour une transparence complète.
  • Immutable : tout enregistrement de données validé ne peut subir une modification
  • Le temps libellé : le bloc possède un délai de transaction libellé.

Le fonctionnement de la Blockchain

La Blockchain fonctionne d’une manière différente des autres systèmes de stockage de données. D’abord, comme spécifiée ci-dessus, chaque donnée s’enregistre dans un bloc sous forme de « hash ». Le hash constitue une signature cryptographique non modifiable. Ensuite, chaque bloc se lie de façon successive et sécurisée. Par ailleurs, lorsqu’un nouveau bloc se présente, il se met derrière la chaîne existante. Cela évite les risques de piratage, ou qu’un nouveau bloc créé s’insère entre deux autres. En outre, chaque nouveau bloc renforce la vérification du bloc qui le précède, ainsi de suite sur toute la Blockchain. Ce processus rend la chaîne irréversible et permet à la Blockchain de fournir une clé solide d’immutabilité. Enfin, il existe plusieurs types de réseaux Blockchain construits suivant le domaine d’utilisation et les besoins ressentis dans ledit domaine. Nous pouvons distinguer : le public, le privé, l’autorisé, et le consortium.

Réseau public de Blockchain

Il constitue un réseau accessible à tout le monde. Ce qui signifie que n’importe quel utilisateur peut y adhérer, et participer. En effet, il s’agit d’une Blockchain décentralisée qui ne possède aucune entité centrale de contrôle. Nous pouvons noter le cas des cryptomonnaies.

Réseau privé de Blockchain

Le réseau privé de Blockchain ressemble au réseau public. En effet, il s’agit aussi d’une Blockchain décentralisée. Cependant, il se dirige par une entité centrale qui contrôle les utilisateurs autorisés à exécuter un protocole.

Réseau autorisé de Blockchain

Ce type de réseau peut concerner le réseau privé et public. En effet, il s’agit d’une Blockchain qui autorise un utilisateur avant qu’il ne puisse y adhérer.

Réseau consortium de Blockchain

Le réseau consortium regroupe plusieurs entités qui collaborent et partage les responsabilités relatives à la maintenance de la Blockchain.

Les étapes à suivre pour créer sa crypto

La création d’une cryptomonnaie peut s’effectuer de deux façons. En effet, vous pouvez créer vous-même votre cryptodevise, ou confier sa création à une société spécialisée en la matière.

Créer sa crypto soi-même

Pour créer sa crypto, il reste indispensable de suivre les étapes ci-dessous mentionnées.

  • Définir le cas d’utilisation

En effet, tout projet commence par une idée munie de réflexions. Il demeure indispensable de définir le cas d’utilisation de la cryptomonnaie. Pour cela, répondez à la question : quel problème vient résoudre la cryptodevise ?

  • Choisir un protocole de vérification

Le mécanisme de consensus désigne le protocole de vérification de la transparence et de la légitimité des transactions. En réalité, cela s’avère très indispensable avant qu’une transaction ne s’ajoute au bloc.

  • Définir la Blockchain sur laquelle se repose votre crypto

Les cryptodevises fonctionnent sur un réseau de Blockchain. Vous devez alors définir la vôtre. En réalité, la création d’une nouvelle Blockchain ne s’impose pas à vous. Il existe plusieurs Blockchains que vous pouvez utiliser. Parmi ces dernières, nous pouvons noter.

Ethereum : il s’agit de la Blockchain plus utilisée au monde. Cela se justifie par sa simplicité, sa rapidité et sa sécurité. Par ailleurs, les cryptodevises basées sur cette plateforme se qualifient de token ERC-20. Ces jetons se codent sous un seul langage « Solidarity ».

NEO : la Blockchain NEO permet de créer des jetons NEP-5. Par ailleurs, vous pouvez coder ces jetons sous plusieurs autres langages.

EOS : le réseau EOSIO Blockchain permet de construire des applications décentralisées, et des cryptodevises sous le langage C++ et plusieurs autres.

Wave : il s’agit d’une Blockchain qui permet de créer des jetons en toute simplicité et facilité. En effet, la création ne nécessite pas une compétence en programmation des contracts intelligents. Par ailleurs, l’utilisateur peut créer sa crypto, et la gérer à partir des scripts qui s’exécutent sur son compte Wave Blockchain.

Il existe plusieurs autres Blockchain disponibles comme : BigChain, IBM Blockchain, etc.

Meilleure chaîne youtube en français sur la crypto-monnaie.

Créer sa crypto soi-même (suite)

Créer sa crypto : Comment procéder ?
Créer sa crypto : Comment procéder ?
  • Concevoir les nœuds de votre cryptomonnaie

Il est important de bien étudier les aspects de votre cryptomonnaie, y compris ses nœuds. Avant de concevoir ces derniers, définissez le type de réseau à mettre en place. S’agit-il d’un réseau public, ou d’un réseau privé ? En réalité, cela permet d’orienter la permission à octroyer aux utilisateurs. Par ailleurs, il faut aussi définir le type d’hébergement à effectuer. S’agit-il d’un hébergement cloud, d’un hébergement sur site, ou les deux ? Enfin, évaluez le système matériel à déployer.

  • Établir l’architecture de la Blockchain

La mise en place de l’organisation de votre Blockchain demeure importante. En effet, vous ne pouvez plus modifier la Blockchain après son lancement. Pour cela, nous vous invitons à prendre le temps nécessaire afin de bien configurer votre Blockchain. Par ailleurs, vous pouvez réfléchir sur les aspects suivants :

  • Les permissions : définir les autorisations relatives à la création de nouveaux blocs.
  • Le format des adresses : définir le format des adresses de la Blockchain.
  • Le format des clés : définir le format des clés de signature des transactions.
  • Les actifs : établir les règles de création, et d’affichage des unités d’actifs.
  • La gestion des clés : mettre en place un système de sauvegarde et de protection des clés privées d’accès à la Blockchain.
  • La multi signature : définir le nombre de clés nécessaires pour la validation d’une transaction.
  • La fonction d’échange : prévoyez le programme d’échange de cryptodevises.

En outre, rassurez-vous que la Blockchain choisie fournit les API requises. Développez l’interface (administrateur et utilisateur) de votre réseau en tenant compte des éléments comme : les serveurs Web, mail et FTP, les langages de programmation, et les bases de données externes. Enfin, rendez votre cryptomonnaie légale.

Créer sa crypto soi-même (Fin)

Nous jugeons utile de promouvoir votre cryptomonnaie à travers les médias. Nous distinguons par exemple : les réseaux sociaux, l’email marketing, et plusieurs autres canaux de communication que vous pouvez utiliser. Cela permet de faire connaître votre devise numérique et de construire une forte communauté. Par ailleurs, il existe une technique appelée « le Fork » qui permet aussi de créer sa crypto soi-même.

  • En quoi consiste le Fork ?

Le fork constitue la modification du code source du protocole de la Blockchain. De façon précise, il s’agit de mettre à jour le logiciel du protocole. En effet, nous distinguons deux (2) types de forks : le hard fork et le soft fork. On parle de hard fork ou fourche majeure lorsqu’il s’agit d’une importante modification qui nécessite la quasi-totalité des nœuds du réseau. Dans ce cas, le système ne prend plus en charge les nœuds qui utilisent une version antérieure du logiciel. Par ailleurs, on parle du soft fork ou fourche mineure lorsqu’il qu’il s’agit d’une petite modification qui nécessite juste une partie des nœuds du réseau. Les nœuds qui exécutent une ancienne version peuvent aussi continuer à opérer.

  • Comment créer par exemple une fork du Bitcoin ?

La première chose à faire pour créer un Bitcoin fork consiste à utiliser un générateur de fourche de coin. Si vous ne possédez aucune compétence en programmation, vous pouvez penser au service ForkGen. En effet, ForkGen représente un générateur automatique de fourche de coin. Par ailleurs, si vous souhaitez faire la fork vous-même, alors téléchargez le code source de Bitcoin sur Github et compilez-le sur votre ordinateur. Vous pouvez ainsi apporter vos diverses modifications pour générer votre cryptodevise. Ensuite, publiez votre code source sur Github, puis écrivez le « White paper » de votre crypto.

Consulter une société spécialiste pour créer sa crypto

Créer sa crypto : Les meilleurs robots de trading
Créer sa crypto : Les meilleurs robots de trading

De nos jours, en raison de l’intérêt des utilisateurs pour les devises numériques, plusieurs structures proposent des services de création de Blockchains et de monnaies numériques. Nous pouvons citer comme société :

CryptoLife : il s’agit d’une société spécialisée dans la création des altcoins depuis l’an 2013. Elle propose aussi d’autres services relatifs à la cryptosphère, comme :

  • la création des portefeuilles cryptos sous Android et Windows (Electrum Wallet) ;
  • l’hébergement de nœuds ;
  • la réparation des coins et des altérations ;
  • le Mining pool ;
  • etc.

Wallet builders : elle propose des services de création de Blockchains et de crypto coins. Par ailleurs, elle propose aussi l’hébergement de nœuds, le développement de portefeuilles cryptos sous macOS, etc.

Coin creator : une société spécialisée aussi dans la création des altcoins. Cette dernière possède une rigueur, et analyse bien le projet du client lors de la demande.

En effet, ces sociétés créent des monnaies sécurisées et très solides dans le but de satisfaire la clientèle. Les frais de création dépendent des besoins du client. Par ailleurs, les services demeurent accessibles à toute personne intéressée. Pour créer sa crypto, il suffit de fournir : le nom, le design, et les préférences techniques de la monnaie à créer. En outre, il faut faire attention aux générateurs automatiques de cryptodevise, car il en existe de faux sur le réseau Web. Ces derniers font croire qu’ils peuvent générer gratuitement des cryptomonnaies et en moins de temps. Nous vous invitons donc à faire preuve de vigilance.

Conclusion

Depuis l’avènement de la technologie Blockchain, le domaine des finances numériques connaît un progrès remarquable. En effet, plusieurs applications décentralisées et devises numériques se créent. Cela offre plusieurs opportunités aux entreprises ainsi qu’aux investisseurs. En outre, nous notons la rapidité, la sécurité, la transparence et la fiabilité des transactions monétaires basées sur les cryptomonnaies. Cet état de choses permet aux utilisateurs d’optimiser leurs diverses activités et d’augmenter leur ROI (Return Over Investment). De nos jours, il existe plusieurs Blockchains qui permettent de créer sa crypto. Peu importe votre niveau ou vos compétences en programmation informatique, vous pouvez aussi créer votre propre cryptomonnaie. Les cas d’utilisation de la technologie Blockchain ne se limitent pas au domaine de la Finance Décentralisée (DeFi). Il existe plusieurs autres domaines dans lesquels la technologie Blockchain peut intervenir. Nous pouvons noter par exemple le secteur de l’agriculture, de l’élevage, de la santé, etc.

Aimez-vous ce blog ?

Cliquez sur 5 étoiles pour noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Soyez la/le premier(e) à voter

Si vous avez trouvé ce post utile...

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire