Qu’est-ce qu’un token ou jeton en cryptomonnaie ?

Dans l’univers des monnaies numériques, le mot « token » désigne les différentes unités de compte numérique ou un actif numérique. Ce dernier est transférable entre deux parties en ligne sans une autorisation d’une institution. De plus, le « token » est un instrument financier que les entreprises utilisent dans le cadre des ICO. Ce dernier signifie Initial Coin Offering. Pour mieux investir dans le domaine des monnaies virtuelles, il est important pour les investisseurs de comprendre certaines notions jugées importantes. À cet effet, qu’est-ce que le jeton ou le token en cryptomonnaie ? Découvrez ci-dessous l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur le terme « jeton » ou « token » en cryptomonnaie.

Token cryptomonnaie : Qu’est-ce qu’un jeton ?

Token cryptomonnaie - La monnaie numérique est une innovation
Token cryptomonnaie – La monnaie numérique est une innovation

Le token cryptomonnaie est un instrument financier qui permet aux entreprises de lever des fonds dans le cadre d’un ICO (Initial Coin Offering). Le principe est simple : une entreprise met sur le marché des token via des plateformes dédiées afin que des investisseurs les achètent en échange des cryptomonnaies. Ce processus permet aux entreprises de se développer, d’accélérer leur croissance et de soutenir des projets. Le plus souvent, le Bitcoin est utilisé pour acheter les tokens cryptomonnaies.

En échange des tokens cryptomonnaies, les investisseurs peuvent recevoir des actions sous forme de propriété ou des dividendes générés par l’entreprise émettrice. De plus, les investisseurs pourront recevoir aussi un bien ou un service de l’entreprise émettrice ou le contrôle d’un service de construction. Retenez qu’avec un token cryptomonnaie, il est possible de faire des échanges selon vos besoins et aussi des services ou des biens que l’entreprise émettrice dispose.

CZ et Frank Houbre de Binance dans la crypto-monnaie

Une fois que les tokens cryptomonnaies sont émis, ils peuvent être vendus sur un marché numérique où la valeur des jetons ou d’un token cryptomonnaie fait l’objet d’une spéculation. Cette pratique constitue un risque pour les petits investisseurs en cas d’absence de régulation, ce qui n’est pas le cas des spéculateurs professionnels.    

Les caractéristiques du token cryptomonnaie

En général, les tokens cryptomonnaies sont des actifs issus d’une ICO dont le volume total doit être disponible sur le marché. Toutefois, certains jetons sont mis de côté pour être ajoutés plus tard. Retenez qu’un token cryptomonnaie n’est pas minable comme les monnaies numériques de base. En effet, les tokens cryptomonnaies utilisent le système blockchain d’un autre coin afin de fonctionner. La plupart des jetons fonctionnent compte tenu du protocole ERC20 d’Ethereum. Toutefois, ils commencent également à utiliser le NEO. 

Quelle est l’importance des tokens cryptomonnaies ?

Le terme « token » est très utilisé dans le domaine des cryptomonnaies. Par conséquent, il est normal de le trouver fréquemment lors des recherches sur les monnaies virtuelles. Il existe plusieurs définitions des tokens cryptomonnaies, car cela dépend de sa fonction ou de son objectif. Voici quelques catégories de crypto actifs avec des tokens propres.

Les tokens cryptomonnaies DeFi

Il s’agit d’un univers de protocoles qui se base sur les monnaies numériques dont l’objectif est de reproduire les fonctions traditionnelles du système financier. En effet, ce protocole émet des tokens cryptomonnaies qui jouent plusieurs rôles. Il est aussi possible pour les entreprises de négocier ou de détenir les jetons comme les autres types de cryptomonnaies.

Les tokens de gouvernance

Les jetons de gouvernance sont des tokens DeFi spécialisés qui permettent aux détenteurs d’avoir un regard et des droits de décision sur l’avenir d’une application ou d’un protocole. Ces derniers sont décentralisés, et ne sont pas dirigés par une autorité centrale. Par exemple, le protocole d’épargne Compound délivre aux différents utilisateurs des tokens cryptomonnaie appelée COMP. Les détenteurs de ces jetons ont le droit de vote ou de décision sur les progrès du protocole. Plus vous possédez les jetons COMP, plus vos voix seront plus importantes.   

Les tokens cryptomonnaies non fongibles (NFT)

Les NFT sont des droits de propriété sur un actif numérique. Ils servent à prévenir le partage ou la copie numérique comme les problèmes d’un site de torrent qui regorge des films et des jeux vidéo. Les NFT sont aussi utilisés pour émettre un nombre d’œuvres d’art numériques. Ils permettent également la vente des biens virtuels comme des objets rares dans un jeu vidéo.

Les Security tokens

Ce type de token est une nouvelle forme d’actif qui se veut équivalent à des cryptomonnaies, des titres traditionnels tels que les obligations et les actions. Les Security tokens permettent la vente des actions d’une entreprise comme les actions vendues sur les marchés classiques. Il peut s’agir aussi d’un autre type d’entreprise comme dans le domaine de l’immobilier sans faire usage d’un courtier. Certaines entreprises et des start-ups analysent l’intérêt de ce type de token comme solutions potentielles pour d’autres méthodes de collecte des fonds.

Token cryptomonnaie : Les différents types de jetons

Token cryptomonnaie - Une panoplie de jetons
Token cryptomonnaie – Une panoplie de jetons

Un token cryptomonnaie est une représentation digitale des actifs. La valeur de ces tokens peut exister sous la forme numérique ou sous la forme physique.  

Cependant, l’examen des différentes possibilités d’émission des tokens numérisés pousse à aborder les aspects juridiques. Par conséquent, il est important de se poser certaines questions comme : « Le token représente quel objet ou actif ? ».

Les réponses à ces questions ont une influence sur les fonctionnalités du token cryptomonnaie, sur les obligations et les droits de chaque partie concernée. De ce fait, retenez qu’il existe trois catégories de token à savoir : les tokens d’utilisation, les tokens d’actif et les tokens de paiement.

Les différents tokens avec ou sans contrepartie

Dans certaines situations, les tokens cryptomonnaies ont une contrepartie contractuelle et dans d’autres situations c’est le réseau décentralisé qui joue le rôle de contrepartie.

Les tokens sans contrepartie contractuelle

Les tokens de paiement comme le Bitcoin permettent de faire des achats et de les utiliser pour le paiement. De plus, ces tokens peuvent être stockés. Tandis que les tokens d’utilisation sont utilisés pour le paiement sur des applications et des plateformes spécifiques. Ces tokens cryptomonnaies sont pour la plupart développés par des communautés open source comme le l’Ethereum.

Ces deux types de jetons ou de tokens sont les plus répandus dans le domaine des monnaies virtuelles. La valeur des tokens dépend de l’offre et de la demande et de leur possession. Retenez que les transferts de ces tokens ne sont pas limités par une institution ou par une juridiction. Par contre, la situation n’est pas la même lorsqu’il s’agit des tokens à contrepartie légale bien définie.

Meilleure chaîne youtube en français sur la crypto-monnaie.

En effet, ces derniers représentent un droit d’accès à un service, à la copropriété d’un actif et aussi au paiement de dividende. Par conséquent, la valeur des tokens cryptomonnaies est déterminée en fonction de son usage ou par la valeur de l’actif. De plus, étant un token légal, il faut que les droits et les obligations associés soient documentés conformément aux normes de la loi. Cela permet au détenteur de token légal de faire valoir ses droits au moment venu.

Les tokens avec contrepartie contractuelle

Les tokens d’utilisation sont utilisés sur une plateforme commerciale. Ici, les contreparties sont précises, les droits et obligations sont enregistrés. À titre d’exemple, il y a les conditions générales comme dans le système blockchain de programme de fidélité. Il est possible de faire valoir ses droits grâce aux tokens avec contrepartie contractuelle, ce qui n’est pas le cas avec les tokens sans contrepartie.

Par ailleurs, il y a les tokens d’actifs qui prendront à l’avenir la place des titres et des certificats de propriété. Ici, les droits et les obligations qui sont attachés dépendent de la législation applicable et du type d’actif. Retenez que la possession des tokens et leur transfert sont pour la plupart régulés sauf le token en soi. Avec ce dernier, il est primordial de recourir aux systèmes traditionnels.

Lors d’un projet blockchain, les étapes les plus décisives sont la classification et la définition des jetons cryptomonnaies. Par ailleurs, il est important de noter que le cadre d’utilisation d’un token n’est pas toujours défini au début. Cela peut évoluer au fil du temps. En guise d’exemple, il y a l’Ether qui est un token conçu pour être un droit d’utilisation de Ethereum. Depuis quelques années, ce token est devenu un moyen de payement.

Token cryptomonnaie : Quelles sont les étapes de développement d’un jeton ?

Token cryptomonnaie - Un projet se développe
Token cryptomonnaie – Un projet se développe

Nombreux sont les tokens cryptomonnaies qui ne possèdent pas de fonction au moment de leur création. De ce fait, il n’existe rien d’autre que le droit de recevoir les jetons ou tokens réels. Le développement d’un token comprend plusieurs étapes importantes à savoir : le préfinancement, la prévente, les stades préfonctionnels ou préopérationnels et le stade opérationnel.

Préfinancement du token

Ici, il s’agit de la description conceptuelle des tokens. Après un accord sur un investissement, chaque investisseur reçoit des jetons ou tokens réels dès qu’ils seront opérationnels. En fait, le type d’accord négocié est un contrat de type SAFT qui signifie Simple Agreement for Future Tokens.

Prévente du token

Avec la phase de prévente, les investisseurs reçoivent les tokens cryptomonnaies susceptibles d’être échangées contre des tokens réels. Ces tokens sont aussi appelés « tokens voucher ».

Token pré fonctionnel/pré opérationnel

Les tokens cryptomonnaies pré opérationnels sont des jetons déjà transférables. Toutefois, ils ne sont pas encore fonctionnels d’où le terme « pré fonctionnel ». De ce fait, le protocole et les infrastructures sont encore en phase de développement. Retenez que les tokens seront fonctionnels au regard de leur finalité originelle.

Par ailleurs, pour établir une évaluation, les régulateurs utilisent les classifications décrites plus haut et les étapes de développement des tokens. De plus, ils font une analyse des jetons au cas par cas, par projet, ou par modèle de token cryptomonnaie.

Actuellement, l’utilisation des tokens intéresse les autorités qui surveillent le marché financier. À titre d’exemple, il y a le BAFIN en Allemagne, la FINMA en Suisse ou encore l’AMF et l’ACPR en France. Ces institutions prennent en compte deux aspects principaux des tokens. Le premier est la protection des investisseurs qui est intégrée dans les normes concernant le négoce des titres. Le second intègre les lois contre le blanchiment d’argent et le terrorisme.

Token cryptomonnaie : Différence entre token et cryptomonnaie

Une monnaie numérique est encore appelée « coin » ou « altcoin ». Il s’agit d’une unité de valeur qui fonctionne sur sa propre blockchain. Comme exemple, il y a le BTC, l’ETH ou encore le XRP. Par contre, un token est différent des monnaies cryptographiques. En effet, il s’agit d’une unité de valeur qui est conçue à partir du système du blockchain et qui fonctionne comme un hôte pour le token.

De plus, les crypto monnaies utilisent la cryptographie qui est une technique de cryptage dont le but est de vérifier et de sécuriser toutes les transactions. Par contre, les tokens cryptomonnaies ne possèdent pas de blockchain propre à eux. L’avantage qu’ils offrent est d’avoir le droit de participer à un projet d’une blockchain. Autrement dit, lorsque vous détenez des tokens, vous avez le droit d’avoir une voix ou des voix. Ceci en fonction évidemment de la quantité de token cryptomonnaie que vous possédez. Par exemple, la blockchain de l’Ethereum a créé un token très connu du nom de « ERC 20 token ». Toutefois, il existe d’autres tokens cryptomonnaies qui jouent des rôles différents. En dehors de la plateforme Ethereum, il en existe également d’autres qui permettent de créer, d’héberger et surtout de distribuer des tokens cryptomonnaies.  

Par ailleurs, il est plus facile et simple de créer un token cryptomonnaie que de créer une cryptomonnaie. En effet, la création d’un token ne nécessite pas la création d’une blockchain, ni le développement d’un code ou encore la modification d’un code existant. Pour le faire, il suffit au développeur d’utiliser un template ou un modèle. Pour leur distribution, il faut utiliser les ICO (Initial Coin Offering) contre des capitaux. Ces derniers doivent être injectés par les investisseurs lors de la levée de fonds pour la réalisation d’un projet.

Token cryptomonnaie : Que retenir ?

Retenez que la simplicité dans la création des tokens cryptomonnaies est à la base des fraudes. En effet, il y a fraude lorsque derrière la création des tokens, il n’y a aucun projet sérieux, mais qu’il y a une collecte des fonds auprès des investisseurs.

Quel est votre avis ?
  • Note