Qu’est-ce que le scalping ?

0
(0)

Dans le domaine du trading, chaque investisseur applique des stratégies différentes. Leur choix se base entre autres sur leur connaissance, leur expérience, mais aussi sur leur personnalité. Le scalping figure bien évidemment parmi les techniques les plus utilisées. Il est en effet l’une des méthodes les plus prisées sur le marché financier ? Qu’est-ce que le scalping ? Comment faire le scalping ? Quels sont les avantages et inconvénients du scalping ? Voici quelques questions traitées dans cet article pour vous apporter plus d’éclaircissement.

C’est quoi le scalping en bourse ?

Scalping - Comprendre la notion
Scalping – Comprendre la notion

Le scalping ou le scalp Trade est une méthode de trading qui consiste à passer plusieurs offres afin de profiter de faibles écarts de cotations. En d’autres termes, c’est une stratégie qui consiste à fermer et ouvrir une position dans un délai très court. Il peut être pratiqué sur tout type de marchés financiers à savoir les matières premières, le Forex, les indices et les actions. Il est néanmoins très utilisé par les hedge funds et les banques. En outre, les ordres de vente ou d’achat peuvent être à la baisse ou à la hausse sur un même produit. De ce fait, les investisseurs privilégient les marchés volatils comme le Forex au détriment du marché des actions.

Tutoriel crypto en français pour débutant

D’un autre côté, chaque trader met en place une stratégie différente selon son expérience et sa personnalité. Il faut rappeler qu’en trading, certains investisseurs maintiennent leur position ouverte sur plusieurs mois, et d’autres préfèrent garder leur transaction ouverte sur plusieurs semaines. Ici, le scalper maintient sa position sur une courte durée. D’autre part, comme toute autre stratégie de trading, le scalping implique des échecs fréquents. Le scalper doit alors miser sur son professionnalisme pour profiter des avantages de cette technique. Que la méthode s’applique sur le Forex ou sur les marchés d’actions, le scalping est totalement automatisé et l’identification des traders se fait par les algorithmes. C’est sans doute une forme de trading très intéressante pour les débutants.

Quelles sont les conditions indispensables pour faire le scalp Trade ?

Bien que le scalping soit accessible à tous, il faudra remplir quelques conditions avant de vous l’approprier. Voici donc les bases à avoir pour bénéficier des avantages de cette méthode.

  • Frais de transactions faibles

Pratiquer le scalping en bourse nécessite que vous ayez de bonnes bases en trading. De ce fait, les frais de transaction doivent être très bas. En réalité, en scalping, les frais peuvent rendent vos traders perdants si vous n’optez pas pour la bonne méthode. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles il est recommandé d’opter pour les brokers qui proposent les CFD. Ces derniers vous permettront de scalper les matières premières, les indices et les actions. De plus, sur les CFD les commissions sur transaction n’existent pas.

  • Réactivité de la plateforme

Hormis les frais de transaction, il faudra opter pour une plateforme très réactive si vous voulez adopter le scalping. En effet, puisque vos ordres doivent être transmis rapidement au marché, il faudra alors une plateforme très performante et rapide. Pour cela, pensez à ouvrir un compte démo chez plusieurs brokers afin de tester leur efficacité. D’un autre côté, vous devez trouver une plateforme à la fois réactive et ayant un risque de slippage.

  • Matériel informatique performant

Enfin, le scalping nécessite l’utilisation d’un matériel informatique très performant. Entre autres, vous devez disposer d’un ordinateur stable et d’une connexion haut débit. Hormis cela, il faudra bien définir la stratégie de scalping. De plus, vous devez être capable d’assumer vos responsabilités et d’accepter les pertes. Par ailleurs, un scalper doit avoir du temps libre afin de surveiller constamment ses positions sur le marché. Une bonne capacité de concentration est aussi indispensable pour détecter rapidement les opportunités sur le marché.

Comment choisir un broker scalp trading ?

Comme cela a été dit, vous devez impérativement choisir une plateforme performante et réactive. Cependant, en dehors de ces deux critères, certains points essentiels doivent être analysés dans le choix de votre broker. Voici donc quelques critères qui vous permettront de peaufiner votre choix.

Les instruments financiers

En scalping, vous aurez besoin des instruments financiers à forte liquidité. Pour cela, votre broker doit mettre à votre disposition des paires de devises comme le GBP/USD, le GBD/JPY ou l’EUR/USD. Vous devez veiller à ce que la plateforme rende accessibles ces marchés. D’un autre côté, vous pouvez également négocier d’autres instruments financiers comme l’EFT, les indices et les actions. Bien que ces derniers ne soient plus volatils, ils ne doivent pas être négligés. Votre courtier doit vous permettre d’accéder à leurs produits dérivés.

Les commissions et les frais

L’idéal serait d’opter pour un courtier proposant des commissions et des frais bas. Si ces derniers sont assez conséquents, cela pourra avoir un impact sur les revenus. Il faut relever que chez certains courtiers, vous pourriez avoir les spreads, les commissions, les frais d’inactivité et les frais de gestion de compte. Les spreads sont généralement prélevées pendant les négociations et les commissions lors des conversions de devises ou de monnaies. Les frais de gestion de compte quant à eux sont prélevés par le courtier essentiellement pour entretenir le compte.

Les effets de levier

Scalping - L'effet de levier permet de maximiser ses gains
Scalping – L’effet de levier permet de maximiser ses gains

Selon le broker choisi, les effets de levier peuvent atteindre 1 : 50. Les effets de levier sont en réalité les marges qui vous permettront de céder ou d’acquérir plusieurs lots en quelques échanges. Cependant, dans les chartes de l’AMF et de l’ESMA, ces effets ne doivent pas excéder 1 : 30.

Les régulations

En termes de régulation, tournez-vous vers les validations de l’AMF et de l’ESMA. Ce sont les plus importants à privilégier pour trader en France. Ceux-ci s’assurent que le trading se fait en suivant les législations en vigueur en France.

Quels indicateurs scalping ?

Pour être rentable, le trader doit mettre en place une bonne stratégie. Que ce soit la méthode Ichimoku ou la méthode des moyennes mobiles, le scalp Trade bénéficie de plusieurs techniques pour le bonheur des traders. Voici une sélection des stratégies les plus utilisées.

La stratégie du suivi de l’actualité

Cette stratégie est essentiellement basée sur l’actualité dans le domaine des finances et sur le calendrier économique. En effet, ceux-ci génèrent régulièrement des points d’entrées essentiels pour le scalper. C’est d’ailleurs l’une des stratégies très prisées par les débutants, car elle n’exige pas de recourir aux outils d’analyse technique. Il faudra simplement prendre en compte les médias sur les finances avant d’établir les décisions d’investissements. À titre illustratif, le calendrier économique propose régulièrement deux ordres stop notamment un ordre de vente et un ordre d’achat. L’écart entre ces deux points est très souvent fonction de l’actualité et de la volatilité de l’actif. Dans ce cas, le scalper doit prendre en considération le mouvement d’impulsion et l’effet de secousse pour acheter ou vendre. Pour plus d’efficacité, il est conseillé d’utiliser les indicateurs simples comme le M5 et le M1.

La stratégie de scalp Trading du DAX

La stratégie du DAX a été élaborée pour les échanges à court terme. Elle vous aidera donc à trader sur la volatilité. À l’instar des autres stratégies, elle permet au scalper de déterminer la meilleure période pour investir. Il va toutefois falloir user régulièrement d’une moyenne mobile simple. De même, pour que la technique soit très efficace, vous devez disposer la moyenne mobile 3 fois sur le graphe de trading et cela avec des paramètres très distincts. Ceux-ci vous indiqueront par la suite le meilleur moment pour céder et pour prendre des positions sur l’indice. Il est par ailleurs recommandé d’utiliser les valeurs 7, 20 et 200 pour le paramétrage de ces 3 moyennes mobiles simples.

Le scalping avec les moyennes mobiles

Les moyennes mobiles servent principalement dans le scalping à tracer les tendances des marchés ainsi que leur produit dérivé. Il faudra alors disposer de 3 moyennes mobiles pour que cette méthode fonctionne. Il s’agit en fait de prendre 2 moyennes mobiles pour apprendre le développement de la troisième. Cette dernière vous donnera par la suite une idée sur la baissière ou l’accélération haussière. Pour rappel, la moyenne mobile se calcule à l’aide de certains indices comme le cours de clôture et le cours d’ouverture. Il faut souligner que la stratégie ne recommande pas l’unité de temps. Vous pouvez donc choisir la disposition de tracés qui vous convient le mieux.

Le scalping à travers Ichimoku

La méthode Ichimoku a été développée par un journaliste financier japonais dans les années 40. C’est l’une des méthodes les plus populaires qui permet d’analyser le marché financier et d’en tirer facilement les tendances baissières et haussières. En réalité, elle sert à visualiser un graphique à l’aide d’une image. En outre, elle se base principalement sur l’indicateur de tendance d’Ichimoku Kinko Hyo. Grâce à ce dernier, un scalper peut entrevoir les tendances d’un marché, mais également ses retournements. De façon simple, il permet d’abord d’apercevoir les meilleurs actifs et ensuite d’anticiper sur les changements de cours qui peuvent avoir lieu. Par ailleurs, les réglages de temps souvent utilisés sont entre autres 15 minutes pour les positions sur le court terme et les tendances de fonds et 5 minutes pour maintenir une tendance à court terme.

Le scalping via le RSI

Il est désormais possible d’utiliser le RSI pour le scalping. Pour adopter cet indicateur, vous devez ouvrir des positions dans la tendance en vous servant des 3 moyennes mobiles. Il est question ici d’acheter lorsque la tendance est en baisse. Vous pouvez alors acheter des lots où vous souhaitez investir.

Meilleure chaîne youtube en français sur la crypto-monnaie.

Comment bien faire le scalping ?

Scalping - Se servir des indicateurs
Scalping – Se servir des indicateurs

Il faut dire que le scalping est une méthode qui nécessite de l’expérience, une capacité d’analyse et surtout de la rigueur. À travers ces conseils, vous arriverez certainement à tirer plein d’avantages de cette méthode de trading.

Connaître les bases en scalping

En premier lieu, il est indispensable avant de se lancer dans le scalping de connaître les notions de base. II s’agit entre autres de connaître certains acronymes comme le PIP qui représente le levier sur lequel est fondé le scalping trading. De même, le Point Pivot est le point qui permet de donner l’indication sur la tendance sur le marché. En dehors de ces expressions, vous devez prendre connaissance du calendrier économique, du CFD, de la cotation, de la devise de contrepartie et de la devise de base. Avec une formation en scalping ou en téléchargeant une méthode de scalping PDF, vous obtiendrez toutes les informations concernant ces notions.

Pratiquer le scalping sur le marché volatil

Le scalping devient plus intéressant lorsque vous décidez de trader en période de volatilité. Vous devez toutefois bien maîtriser les tendances baissières et haussières sur le marché. Plus les valeurs irrégulières varient régulièrement et plus vous avez la chance de créer des portes d’entrée.

Définir un plan de trading clair

Il faut surtout éviter l’improvisation en scalping. Pour cela, il faut impérativement mettre en place un plan de trading ou une stratégie très claire. Pour le faire, il faudra définir les objectifs de pertes et de gains raisonnables.

Respecter les règles en scalping

En scalping, il est vivement recommandé de placer un stop loss à chaque prise de position. En effet, un seul oubli est suffisant pour faire échouer tout le processus. Il est aussi conseillé de veiller constamment sur vos trades en optimisant les gains et en réduisant les pertes. Sachez aussi que le scalping se pratique en général sur les zones de résistance et de support. Celles-ci peuvent être des bornes de figures ou des points pivots.

Quels sont les avantages et inconvénients du scalping ?

Le scalping présente au total quatre avantages. En premier lieu, il faut noter que les actifs financiers ne restent sur le portefeuille que pendant quelques minutes. Ainsi, une fois vos bénéfices accumulés, vous obtenez une performance globale intéressante. De même, à l’opposé des swings traders, vous n’avez pas besoin que le portefeuille reprenne de la valeur après une baisse. Dans un second temps, le scalping peut être pratique sur tout type de marché, qu’il s’agisse du Forex ou de la bourse. En plus de cela, ses stratégies sont faciles à mettre en place. D’autre part, que votre actif soit dans un range ou en tendance, cela n’influence en rien le nombre des trades.

En ce qui concerne les inconvénients ou les limites du scalping, sachez qu’il faudra beaucoup de concentration pour atteindre vos objectifs. Aussi, aurez-vous besoin d’un bon nombre d’expériences avant de maîtriser tous les contours de cette méthode.

En résumé, le scalping offre plusieurs avantages, mais il faudra tenir compte de ses inconvénients avant de l’adopter. Bien qu’il semble simple à maîtriser, il demeure une technique assez complexe.

Aimez-vous ce blog ?

Cliquez sur 5 étoiles pour noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Soyez la/le premier(e) à voter

Si vous avez trouvé ce post utile...

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire