Quels sont les crypto qui consomment le moins ?

Les cryptomonnaies ont su s’imposer sur le marché des monnaies numériques, et on a beau vanter leur mérite…Mais, tout le monde semble oublier que l’utilisation d’une crypto demande beaucoup d’énergie, car une transaction peut engloutir jusqu’à 1300 kWh. Énorme n’est-ce pas ? Lisez cet article pour découvrir les crypto qui sont moins énergétivores.

Crypto : La décision qui fait couler beaucoup d’encre et de salive

Crypto : Au centre des polémiques
Crypto : Au centre des polémiques

La décision d’Elon Musk a bouleversé plus d’un dans le rang des utilisateurs et investisseurs des cryptomonnaies, et secoue actuellement la toile. En effet, l’énigmatique milliardaire a annulé il y a peu le paiement en bitcoin au sein de Tesla. Même si Tesla a investi environ un milliard de dollars dans cette cryptomonnaie, Elon Musk n’aurait pas hésité un instant à interdire désormais son utilisation.

La raison de cette décision qui bien évidemment a fait baisser les cours du marché de la cryptomonnaie est bien évidente. La technologie aussi minime soit elle a toujours un impact sur l’environnement. Ainsi, les monnaies virtuelles ne dérobent pas à cette règle.

CZ et Frank Houbre de Binance dans la crypto-monnaie

Dans le but d’apporter sa pierre à l’édifice dans la perpétuelle lutte contre le réchauffement climatique, le célèbre milliardaire a simplement décidé de supprimer les paiements en crypto au sein de Tesla.

Impacts écologiques des blockchains et des cryptomonnaies : Réalités et idées reçues

La blockchain fonctionne sur la base d’un système décentralisé et permet d’exécuter des opérations en toute transparence et en toute sécurité. Cependant, la technologie avec tous les avantages qu’elle apporte à la société requiert un grand nombre d’appareils et de dispositifs pour fonctionner. Cela a évidemment un impact direct sur l’énergie.

Par exemple, parmi les monnaies numériques qui existent sur le marché de la cryptomonnaie, le Bitcoin est celui qui consomme le plus en termes d’énergie. Grâce à son système de fonctionnement « Proof of Work », ses utilisateurs effectuent des opérations rapides et en toute sécurité. A cet effet, une multitude d’ordinateurs permettent au système de fonctionner normalement en résolvant des problèmes informatiques assez complexes. Cela demande par conséquent d’importantes énergies.

Que retenir des cryptomonnaies et de la blockchain ?

La cryptomonnaie est une monnaie numérique et entièrement virtuelle. Elle permet d’effectuer des transactions sans avoir recours à une institution financière, une banque centrale. La cryptomonnaie permet à deux individus de se transférer de l’argent en toute confiance, car elle est sécurisée par cryptographie. 

Quant à la blockchain, elle est un bloc numérique dans lequel sont consignées les transactions qui ont été effectuées. En effet, la blockchain veut dire en français « chaîne de bloc », ainsi les informations concernant les opérations sont consignées dans le registre qu’il constitue et distribué ensuite sur le système informatique.

Le « bloc » fait référence aux archivages personnels de chaque transaction et la « chaîne » par contre renvoie au fait que les enregistrements sont tous reliés à cette même chaîne. Cela veut dire que’à chaque opération, le système blockchain procède à l’enregistrement de cette dernière en l’ajoutant à l’agenda des participants. La blockchain est connue pour sa sûreté, son efficacité.

Crypto : Qu’est-ce que le minage ?

Le but du Bitcoin est de rendre accessible et de sécuriser les transactions des utilisateurs, de les enregistrés dans un registre numérique qui n’est rien d’autre que la blockchain qui permet d’effectuer des opérations entre 500 millions et 14 milliards de dollars par jour. La création d’un nouveau bloc du carnet numérique ne se fait pas ex nihilo. Elle s’effectue lorsque les mineurs résolvent une équation cryptographique. Lorsque le mineur (l’ordinateur) résout le problème qui permettra de poursuivre la consignation des transactions dans le registre, il reçoit 6,25 bitcoins.

Si autrefois, il suffisait d’un simple ordinateur pour effectuer le minage d’une crypto, il n’en est plus le cas. Il faut à présent plus de machines pour miner les monnaies numériques ,car ce secteur est de plus en plus concurrentiel. Par ailleurs, de nombreuses puces sont consacrées aux calculs et à la résolution des problèmes mathématiques.

Crypto-monnaie : L’extraction des monnaies numériques est-elle mauvaise ?

Comme nous l’avons dit à l’entame, le minage d’une crypto se fait lorsque mineur résous des problèmes mathématiques. Une fois la résolution des équations effectuées, ce dernier est récompensé avec des cryptomonnaies. Plus les machines qui effectuent le minage sont puissantes et performantes, plus elles effectuent de calculs par seconde et résolvent par conséquent plus d’équations. Cela signifie que ces appareils (ordinateurs) consomment extrêmement d’électricité pour résoudre les problèmes.

Cela dit, la quantité d’énergie qu’il faut pour extraire les cryptomonnaies dépend du pays où l’on vit. Quelqu’un qui extrait par exemple du bitcoin dans le nord de la chine est susceptible d’utiliser plus d’énergie que quelqu’un qui le faire depuis le sud.

Crypto : La blockchain présente des avantages pour l’action climatique ?

Crypto : Que retenir de la blockchain ?
Crypto : Que retenir de la blockchain ?

Face à toute l’énergie que consomme l’extraction des cryptomonnaies, l’on se demande si le système blockchain présente des avantages pour l’environnement. Il s’avère en effet que la blockchain participe à la lutte contre les changements climatiques. Cela s’explique par le fait que cette dernière soit décentralisée et qu’elle soit transparente et sécurisée. Par ailleurs, la blockchain peut permettre d’avoir plusieurs solutions en ce qui concerne la lutte contre les changements climatiques.

Améliorer le commerce des émissions de carbone

Le système blockchain peut permettre d’améliorer l’émission des actifs de carbone. Dans cette perspective, Energy Blockchain Lab et IBM ont mis sur pied une plateforme qui permettra d’échanger des actifs carbone en Chine. Cela permettra aux industries qui émettent de fortes quantités de carbone de surveiller leur empreinte carbone.

Faciliter le trafic des énergies propres

Au nombre des solutions que peut apporter la blockchain, on peut compter le développement des plateformes peer-to-peer. Cela permettra d’échanger facilement des énergies renouvelables. Ainsi, les consommateurs auront la possibilité d’acheter, de vendre ou d’échanger entre eux leurs énergies renouvelables. Ils auront juste à utiliser leurs jetons ou leurs cryptomonnaies.

Toutefois, bien que la crypto bitcoin est susceptible de consommer beaucoup d’énergie, il existe des cryptomonnaies qui sont moins énergivores.

Meilleure chaîne youtube en français sur la crypto-monnaie.

Crypto : Les monnaies numériques les plus écologiques pour l’homme et la planète

Il existe des cryptomonnaies qui sont très éthiques pour l’homme et la planète :

Le Solar Coin

L’objectif principal de Solar Coin est de valoriser la production d’énergie solaire. Cela lui permettrait de mobiliser des fonds pour le financement des projets de transitions d’énergies. Ainsi, pour un MWH produit, les producteurs et les particuliers recevront chacun un Solar Coin sur leur portefeuille virtuel. Une belle initiative qui ne fera qu’encourager les uns et les autres à s’intéresser à la production des énergies renouvelables et à opter pour des installations solaires.

L’Eco Coin

Un environnement sain et écologique passe forcément par les bonnes habitudes de chaque personne ayant pris conscience de l’impact des réchauffements climatiques sur l’environnement. A cet effet, Eco Coin a décidé de récompenser ses utilisateurs qui mènent de bonnes actions en matière de développement durable. Ainsi, pour toutes les fois où vous mènerez des actions favorables pour l’environnement, vous obtiendrez des Ecocoins.

Il suffit pour cela de prouver que vous êtes un farouche défenseur de la nature et c’est assez simple. Vous n’aurez qu’à faire vos courses dans une boutique bio qui prouvera que vos habitudes de consommations sont écoresponsables auprès de l’Ecocoin.

Le PlasticBank

La lutte contre la pollution des océans par les déchets plastiques est toujours d’actualité. Dans cette optique, PlasticBank s’est donc donné pour mission de donner un prix à tous les consommateurs qui dans leurs habitudes de tous les jours réduisent la pollution plastique des océans. En effet, cette crypto-monnaie dispose d’un taux de valorisation des déchets plastiques. Ainsi, il est donc plus aisé de collecter et de recycler ces déchets plastiques.

Par ailleurs, PlasticBank apporte son financement aux pays ne disposant pas de moyens pour construire des usines de recyclage de déchets plastiques. Elle soutient également les institutions qui luttent contre ce type de pollution.

Crypto : Le Peercoin

Il n’est plus un secret pour personne que pour l’émission d’une crypto monnaie minage, la blockchain est indispensable. Cependant, l’émission d’une monnaie virtuelle consomme beaucoup d’énergie, car il faut que les ordinateurs effectuent constamment des calculs pour résoudre des équations.

Pour pallier cela, peercoin fait recours au « proof of stake ». C’est un procédé qui permet de répartir de la monnaie sur l’ensemble des utilisateurs. Il ne s’agira donc plus d’effectuer les calculs sur un seul et même ordinateur. Cela permet de diminuer considérablement la consommation de l’énergie de la monnaie lors de son émission.

Le Chia

Chia se veut être une entreprise dont la blockchain est plus décentralisée et sécurisée que celle des autres plateformes de cryptomonnaies. Cela rendrait moins énergivore le minage de la monnaie numérique. Pour fonctionner, le Chia utilise l’espace de stockage de ses utilisateurs et ambitionne de devenir la monnaie verte pour le plus grand bien des amoureux de l’écologie.

Le Cardano

Créé par Charles Hoskinson le co-fondateur d’Hétéreum, le Cardano (ADA) a connu en 2021 une augmentation de sa valeur. En effet, le cours de cette cryptomonnaies est passé de 1,11 dollar à 2,44 dollars. Selon « CoinMarketCap », le Cardano occupe la 6e place dans le classement des cryptomonnaie les plus prisées. Le système Blockchain de cette monnaie utilise moins de 6GWH d’énergie par an. Il faut dire que ceci représente une infime portion de ce que consomme le Bitcoin.

Le Polkadot

Tout comme le Cardano, le Polkadot est créé par Gavin Wood, un co-fondateur d’Ethereum. Dès le début de 2021, la valeur de la crypto a connu une croissance de 200 %. Elle fait partie du Top 10 des meilleures cryptomonnaies en termes de capitalisation boursière. Polkadot fonctionne sur la base du système « NPoS » et n’effectue aucune exploitation minière.

Le Stellar

Connu de la plupart des traders, le Stellar Lumens a grimpé de près de 300 % depuis le début de l’année 2021. Les transactions au sein de Lumens Stellar demandent très peu d’énergie et sont par conséquent économes. Vu que sa consommation en énergie est faible, l’Ukraine prévoit donc créer sa crypto-monnaie en se basant sur la technologie XLM du Stellar.

Crypto : Top 3 des cryptomonnaies les plus prometteuses en 2021

Crypto : Les meilleurs monnaies numériques
Crypto : Les meilleures monnaies numériques

Terra Luna

Le prix actuel de la cryptomonnaie Terra est de 32,32 dollars. Elle occupe la 13e place en termes de capitalisation boursière. Terra Luna est en réalité une plateforme qui utilise des stablecoins pour alimenter ses systèmes de paiements. Sa blockchain a pour but de combiner la stabilité et la rapidité afin de faciliter les transactions.

IOST

Avec une capitalisation boursière de 668 millions de dollars, IOST occupe la 114e place sur la liste de classement de capitalisation boursière, et son prix actuel est de 0,045 dollar. Il fonctionne sur la base d’une blockchain décentralisée et est connu pour sa rapidité. Aussi, IOST se sert de plusieurs autres technologies innovantes afin d’apporter une meilleure expérience à ses utilisateurs. Il s’agit des « blocs Micro State », du « Shardind » et de « l’Efficient Distributed ». Par ailleurs, il utilise un nouveau protocole de consensus : le proof of believability (preuve de crédibilité, et son token natif est l’IOST.

Kava.io

Kava.io jouit d’une capitalisation boursière de 642 millions de dollars et son prix actuel est de : 8,10 dollars. Le mot d’ordre de cette plateforme de prêt en termes de finance est : « investir, gagner et prêter des actifs ». La valeur du token de la plateforme kava.io a connu une grosse hausse après que son nouveau testnet soit lancé le 28 juillet.

Avec notre monde qui est en perpétuel changement, les cryptomonnaies se sont frayé une place et sont susceptibles de remplacer les monnaies classiques dans le futur. Il est d’ailleurs plus aisé pour ses détenteurs d’investir dans des projets écologiques pour lutter contre les changements climatiques.

Quel est votre avis ?
  • Note