Est-ce la fin de la cryptomonnaie ou une opportunité ?

5
(3)

La peur domine le marché : est-ce la fin de la cryptomonnaie ou l’opportunité du siècle pour cette année ?

Quelle année cela a été pour les crypto-monnaies où beaucoup pensent que c’est la fin. Nous pensions que ce serait l’année où le paysage des crypto-monnaies se transformerait pour le mieux. Malheureusement, cela n’a pas été le cas. Alors que nous sommes encore sous le choc de l’effondrement catastrophique des crypto-monnaies, nous ne pouvons nous empêcher de nous poser la question suivante : est-ce que cette année marque-t-elle la fin des crypto-monnaies ? Si ce n’est pas le cas, quand le marché de la crypto remontera-t-il ?

Une fois que les investisseurs particuliers commencent à subir des pertes, cela crée une panique et une ruée sur le marché. Les autres suivent le mouvement et font pencher la balance du côté de la peur. Les investissements sont toujours risqués, mais chaque investissement, qu’il s’agisse d’un euro ou d’un million, doit être étayé par des recherches approfondies. Et les investisseurs chevronnés savent que c’est cyclique et qu’il faut profiter de cette situation si ils y voient une opportunité.

CZ et Frank Houbre de Binance dans la crypto-monnaie

Pourquoi pensons nous que c’est la fin de la crypto ?

Après le bouleversement massif de Terra Luna et l’effondrement du Bitcoin des hypothèses spéculatives ont circulé sur Internet sur la façon dont le Bitcoin finira par atteindre zéro, les altcoins seraient un canular, et le marché serait entièrement dépourvu de liquidité.

L’effondrement du stablecoin algorithmique terra USD (UST) et l’effet de contagion de la liquidation du fonds spéculatif Three1rrowsCapital ont montré à quel point les projets et les entreprises étaient interconnectés dans ce cycle.

La peur captive le marché à intervalles réguliers. Les investisseurs institutionnels qui croient aux fondamentaux ne bougent pas ou peu. C’est la peur instillée dans les investisseurs particuliers qui fait bouger le marché.

Cette course à la baisse pourrait marquer la fin de certains projets de crypto-monnaies fondamentalement faibles ou surmédiatisés, mais certainement pas celle des meilleures pièces et des projets fondamentalement solides. Je ne peux pas faire de commentaires sur un projet en particulier, mais je crois sincèrement que la technologie qui sous-tend les crypto-monnaies, à savoir la blockchain, sera l’épine dorsale de l’Internet et que toutes les entreprises s’y convertiront tôt ou tard. La décentralisation via la blockchain prévaudra certainement.

Ainsi, le mouvement des personnes peux expérimentées dans le monde de la crypto influe énormément l’avis des médias et des masses alors que les cerveaux les plus brillants y voient une opportunité et connaissent le potentiel d’une telle technologie.

Un sentiment global négatif manipule donc les masses et les médias, par conséquence les cours s’effondrent mais la technologie reste toujours. Elle est performante et résout des problèmes actuels et futurs. Malgré l’effondrement de certaines valeurs, les éléments fondamentaux restent toujours là.

Un marché bien plus sain avec des projets solides

L’effondrement d’une partie de la crypto permet de nettoyer l’ensemble des projets présents. Seuls ceux qui gêreraient leur activité comme une véritable entreprise, avec une visibilité sur la trésorerie, restent.

Les scams et autres arnaques qui n’avaient pas d’équipe ou de fondamentaux solides ne sont ou ne seront plus là. Bien entendu, il y a aussi de bonnes entreprises qui se sont effondrées, la faute à un mauvais timing, à pas de chance.

Quelle cryptomonnaie acheter ? - 3 idées de crypto du moment

Celsius, une société qui offrait aux utilisateurs des rendements de plus de 16 % pour le dépôt de leur crypto-monnaie chez elle, a mis en pause les retraits pour les clients le mois dernier. Celsius agissait en quelque sorte comme une banque. Elle prenait la crypto déposée et la prêtait à d’autres joueurs avec un rendement élevé. Ces autres acteurs l’utilisaient pour leurs transactions. Et le profit que Celsius tirait du rendement était utilisé pour rembourser les investisseurs qui avaient déposé de la crypto.

On ne sait pas exactement quand les turbulences du marché vont enfin se calmer. Cependant, les analystes s’attendent à ce que les entreprises de crypto-monnaies aient encore du mal à rembourser leurs dettes et à traiter les retraits des clients.

Les prochains dominos à tomber pourraient être les échanges de crypto et les mineurs. Une fois cette grande épuration terminée, le monde de la cryptomonnaie aura un visage bien plus positif. Cela donne naissance à de nombreuses opportunités dans le monde de la crypto.

Et il y a de belles réussite.

L’un des développements les plus attendus de ces cinq dernières années a été la transition en cours du réseau Ethereum de la preuve de travail à la preuve d’enjeu avec sa version 2.0. Bien que le processus ait été long et ait connu de nombreux échecs, le passage officiel est maintenant plus proche que jamais après l’achèvement réussi de l’essai de fusion sur le réseau public de test Sepolia.

Quels sont les signaux positifs et négatifs de la reprise ?

Il y a tellement de signaux positifs et négatifs :

  • Si l’utilisation de la crypto pour beaucoup de pays comme forme légale de monnaie est un objectif de longue date des partisans de la crypto-monnaie et que les décisions du Salvador et de la RCA méritent d’être célébrées, son adoption par de si petits acteurs sur la scène mondiale n’a guère contribué à promouvoir une acceptation plus générale.
  • La guerre hélas n’a rien aidé, mais en même temps avec l’inflation, beaucoup se sont mis à chercher à intégrer d’autres économies alternatives comme les cryptomonnaies.
  • S’il existe des options permettant d’accéder à la valeur détenue en crypto, comme les cartes de débit et les intégrations de paiement en ligne avec des plateformes comme Shopify, la possibilité d’effectuer des achats en effectuant des transactions directement sur un réseau blockchain est relativement limitée.

Pourtant, cela prouve que les grands acteurs s’y intéressent. Nous sommes qu’au début de l’adoption de cette technologie, il ne fut pas l’oublier. La fin du bear market donnera naissance potentiellement au bull run avec un emballement sans précédents pour cette technologie adoptée déjà par des millions d’usagers.

Quand est-ce la fin du bear market et début du bull run ?

Il faut comprendre qu’il y a une inflation importante, la guerre et bien entendu la récession.

Meilleure chaîne youtube en français sur la crypto-monnaie.

Un marché baissier est défini par une baisse prolongée des prix des investissements – en général, un marché baissier se produit lorsqu’un indice boursier large chute d’un quart ou plus par rapport à son plus haut niveau le plus récent. Il peut y avoir des marchés baissiers pour un marché dans son ensemble.

Compte tenu de tous ces éléments, notamment de la rapidité avec laquelle le marché a plongé en territoire baissier – et des questions qui subsistent quant à savoir si les marchés sont déjà proches du creux de la vague – les investisseurs pourraient être confrontés à quelques mois supplémentaires de territoire baissier et à une année supplémentaire environ pour la reprise. D’un autre côté, le marché baissier pourrait potentiellement durer 15 mois ou plus si les actions de la Fed ne contribuent pas à endiguer l’inflation et à prévenir une récession.

Si les investisseurs peuvent être baissiers sur une action individuelle, ce sentiment n’affecte pas forcément le marché dans son ensemble. Mais lorsque le marché devient baissier, presque toutes les actions qui le composent commencent à baisser, même si individuellement elles annoncent de bonnes nouvelles et des bénéfices en hausse.

En moyenne un bear market a une durée de 300 jours. Hors du contexte de l’inflation, il y a l’actualité comme la guerre, la peur des masses et la bourse notamment avec le S&P 500.

NEXO - Les MEILLEURES CRYPTO du marché - TUTORIEL Complet - débutant

Si Le marché baissier du S&P 500 a été confirmé en juin mais le marché a commencé sa chute en janvier. Avec cette date comme début du marché baissier officiel actuel, le marché baissier moyen de 300 jours signifie qu’il se terminerait vers octobre.

Donc voilà, le marché baissier se terminera, selon la moyenne historique, à l’automne et les beaux jours seront de retour pour Noël selon cette hypothèse. Mais ce n’est que de la théorie.

Ce qui permettra d’arrêter le bear market est :

  • La fin des guerres.
  • La fin des mauvaises nouvelles.
  • L’arrêt du partage des idées de masse par les médias qui influent énormément l’économie.
  • L’injection massive d’argent dans la crypto.
  • La stabilisation économique des pays notamment suite aux problèmés liés au dollar ou à l’euro.
  • La fin des projets scams.
  • L’utilisation encore plus massive de la cryptomonnaie.
  • La hausse du pouvoir d’achat des particuliers et la baisse des prix des carburants, életricité etc, tout cela pour satisfaire la pyramide de maslow !

Autant vous dire qu’il y a du travail. Mais tous ces éléments ne seront que des bonnes nouvelles pour le monde de la cryptomonnaie et la planète en elle même !

Est-ce le bon moment pour investir et acheter de la crypto ?

Selon nous, oui, mais ça n’engage que nous, ce n’est en aucun cas un conseil en investissements. Voici ce que nous pensons :

  • Utiliser le DCA (dollar cost averaging) : Une approche plus prudente consiste à ajouter régulièrement de l’argent au marché grâce à une stratégie connue sous le nom d’achats périodiques par sommes fixes. La moyenne d’achat consiste à investir de l’argent de façon continue dans le temps et en quantités à peu près égales. Cela permet de lisser le prix d’achat au fil du temps et de s’assurer que vous ne versez pas tout votre argent dans une action au plus haut (tout en profitant des baisses du marché).
  • Diversifiez votre portefeuille : Si seulement vous pouviez connaître à l’avance les gagnants et les perdants. Comme les marchés baissiers précèdent ou coïncident généralement avec des récessions économiques, les investisseurs privilégient souvent, pendant ces périodes, les actifs qui offrent un rendement plus stable, indépendamment de la situation économique. Cette stratégie “défensive” peut consister à ajouter les actifs votre portefeuille de manière diversifiée : plus de petites sommes dans plusieurs projets plutôt que tout miser sur un seul.
  • Regardez le passé et achetez ce qui performe durant une récession : Si vous souhaitez ajouter des actifs stabilisants à votre portefeuille, tournez-vous vers les secteurs qui ont tendance à bien se comporter pendant les baisses de marché. Des secteurs comme les biens de consommation de base et les services publics résistent généralement mieux que d’autres aux marchés baissiers.

Et surtout : pensez long terme. C’est ce qu’on fait : on achète et on revend beaucoup plus tard. Déjà pour rembourser son investissement et ensuite tenter de faire des bénéfices. On est donc des holders !

Aimez-vous ce blog ?

Cliquez sur 5 étoiles pour noter !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes 3

Soyez la/le premier(e) à voter

Si vous avez trouvé ce post utile...

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire