NFT et art, quels sont leurs liens ?

0
(0)

Sécurité, authenticité et rareté. Les NFT usent de ces trois caractères propres pour expédier de la dynamite dans le secteur de l’art. Les principaux acteurs du domaine n’ont d’autant plus de cesse d’accourir sur les diverses plateformes de vente d’œuvres. Alors, comment expliquer un tel engouement ? L’on ne saurait vraiment le dire. Mais d’un côté, il s’agit soit d’un phénomène de tendance ou d’une pratique susceptible d’utilité prouvée dans l’originalité. Que ce soit l’un ou l’autre, plusieurs milliards de dollars se jouent désormais chaque jour sur la table Art-NFT. Allons donc découvrir ce que nous réserve ce greffage des plus atypiques.

NFT: Clarification du concept

NFT : Comprendre la notion des tokens non fongibles
NFT : Comprendre la notion des tokens non fongibles

Afin de faciliter les échanges de biens et de services à travers le monde, un système de devises est instauré. Il est basé sur l’utilisation des devises courante que l’on rencontre (Euros, Dollars, Livre Sterling, Le franc, etc.).

Cette catégorie de monnaie est appelée « monnaie fongible » du fait qu’elle soit matérielle et facilement échangeable. Prenons un exemple simple. Un billet de 20 euros ou 4 billets de 5 euros auront toujours la même valeur une fois échangée. Mais au-delà de cette catégorie est apparue celle des « Non Fongible Token », dont l’abréviation nous donne NFT.

La particularité avec cette dernière est qu’il est impossible de procéder à un échange comme mentionné plus haut. En effet, ses propriétés sont propres et singulières.

Les NFT sont comparables à un tableau, à une bouteille de vin ou encore à un bien immobilier donné. Il ne peut n’y en avoir qu’un et un seul. Jamais, il ne sera possible de retrouver deux originaux de la Joconde. Il y aura forcément une copie parmi les deux exemplaires. Eh bien, le principe ici est exactement le même. Cependant, les NFT peuvent faire objet d’achat ou de vente comme tout autre bien. Sauf qu’ils ont la particularité de n’avoir pas de forme matérielle. Ils sont assimilables à des certificats de propriété valables pour des actifs physiques comme virtuels.

NFT : Mode de fonctionnement

Il vous est sûrement déjà arrivé de partager avec un proche une donnée numérique parce que ce dernier en avait besoin. Ces données peuvent donc être dupliquées plusieurs fois sans forcément perdre de la valeur. Toutefois, les toiles et les autres types d’œuvres traditionnelles sont aussi précieux qu’elles sont uniques en leur genre. Grâce aux NFT, ces œuvres sont converties virtuellement en tokens non fongibles afin de façonner un certificat numérique de propriété. Ce certificat pourra faire l’objet d’achat ou de vente selon un processus sécurisé.

Une fois la convention de vente ou d’achat établie, la transaction est marquée sur le grand livre de la blockchain. Un peu à l’image des monnaies cryptographiques, l’on peut facilement vérifier qui possède quoi. Aucune falsification n’est possible à ce niveau. La raison est que la sécurité sur la blockchain est tenue par plusieurs millions d’ordinateurs répandus à travers le monde. L’autre avantage immédiat est que les NFT peuvent générer des contrats intelligents ajustés ; de sorte à créer un jeton ou une NFT crypto dont pourra bénéficier l’artiste à l’avenir. Autant dire que les NFT représentent une alternative de profits multiples pour l’artiste et pour son art.

Les NFT et l’art : Une combinaison bien prometteuse

Si les tokens non fongibles sont fortement prisés dans le secteur de l’art, cela s’explique par l’assurance de l’authenticité des œuvres. Après cela, plusieurs autres avantages liés au premier sont à dénoter. Il s’agit du contrôle des droits d’auteur, de la traçabilité des futures transactions et du contrôle du droit de suite. De plus, leur quasi-rareté provisoire est un autre atout caché. Créer un NFT n’est peut-être pas une tâche si compliquée à l’envers du décor. Quoique la détermination de leur valeur réelle est une tout autre histoire.

La valeur réelle des NFT

NFT : Ce que vaut un jeton non fongible
NFT : Ce que vaut un jeton non fongible

Il est permis à n’importe qui de symboliser son travail afin de le mettre en vente en tant que NFT. Toutefois, le constat révèle que ce n’est pas vraiment cette liberté qui suscite le plus l’intérêt. C’est plutôt les millions de dollars qui ont été générés de façon ultra rapide.

La date du 19 février 2021 est marquée par la vente d’un Gif numérique animé de Nyan Cat. Il s’agit d’un mème dont la création remonte à 2011 et représentant un chat volant apparaissant en mode Pop Star. Ce Gif s’est vendu à plus de 500 000 dollars.

Dans l’intervalle d’une semaine, une autre vente redondante s’effectue en millions de dollars ; soit plus de six millions pour le droit de propriété numérique sur une partie des productions de la musicienne Grimes. En dehors de l’art musical, les NFT ne font pas dans la dentelle pour ce qui concerne les autres catégories d’art. Vous vous demandez sûrement si des personnes paient des millions pour de jetons immatériels. La réponse reste tout bonnement « oui ». C’est aussi irréaliste que ça en a l’air.

Quelques exemples d’œuvres d’art NFT qui ont connu du succès

  • Everyday, the First 5.000 days : Ce collage de l’artiste Beeple est vendu après deux semaines d’enchères à 69,3 millions de dollars. Cela fait de lui l’un des artistes les plus chers de leur vivant grâce aux NFT crypto art.
  • Le tout premier tweet de twitter : Publié par le fondateur de twitter Jack Dorsey a valu 2,9 millions comme NFT price.
  • La représentation de pixel par Pak : Vendu pour un peu plus d’un million de dollars.
  • Etc.

NFT crypto art : Une combinaison pas comme les autres

Le célèbre artiste britannique Damien Hirst a récemment lancé toute une collection en version physique et en NFT crypto art. Il l’a très subtilement renommé : »The Currency ». Plus tard, il a déclaré que l’avenir de l’art pourrait se jouer autour de la blockchain. Il a certainement raison au vu de l’engouement pour les NFT. L’avenir nous le dira ! En même temps, il apparait logique de se questionner sur l’avenir du marché de l’art traditionnel.

Selon les réalités actuelles du brassage des NFT et de l’art, certaines disparités semblent se créer dans les esprits. Elles sont relatives au lien à établir désormais entre la matière virtuelle et celle physique. Éclaircissons ce point ! Un NFT est représenté comme l’identité de propriété virtuelle d’une telle œuvre ou d’une autre. Certaines œuvres peuvent donc être strictement virtuelles ou liées à un matériel artistique existant. Il s’agit d’une sorte de révolution. Cela vise la projection d’un NFT image identitaire dans l’optique de lier au mieux la réalité à la réalité virtuelle. Les innovations dans ce sens sont à ne point finir. Pour n’en citer que deux, nous avons :

La plateforme Monart

Elle offre l’opportunité d’acquérir la copropriété d’une œuvre d’art en investissant sur sa cryptomonnaie : le MArt Token. En plus de la copropriété, l’autre avantage de cet investissement est de gagner des revenus sur la fluctuation cryptographique. En même temps que la fluctuation de la cryptomonnaie vous fait gagner, l’œuvre aussi prend de la valeur.

Les entreprises privées

Certaines entreprises privées ont instauré des procédés de création d’œuvres artistiques célèbres en version numérique dans leurs dimensions réelles. Ils surnomment ces brevets les DAWs. Un jeton NFT et un certificat d’authenticité sont joints à chaque pièce afin d’en affirmer l’unicité et l’inviolabilité de propriété.

NFT : Attributs particuliers supplémentaires

NFT : Les particularités
NFT : Les particularités

Imaginez un instant que vous ayez la possibilité d’acheter et de posséder le tweet d’une de vos Icônes, des objets existant dans un monde virtuel ou encore des cartes de joueur de football en ligne. Si vous voulez y arriver, la technologie NFT est ce qu’il vous faut pour réaliser toutes ces choses.

L’artiste américain Mike Winkelmann a effectué une vente d’une photo numérique à plus de 69 millions. Pendant le même temps, cette même photo est disponible en téléchargement gratuit sur internet. Que gagne alors l’acheteur ? se demandera-t-on. Le fait est qu’il acquiert par l’achat un certificat numérique infalsifiable attestant de l’originalité de l’objet visuel. Il dispose donc tout à fait du droit de le collectionner ou juste de le revendre à sa convenance. L’assurance en fin de compte est qu’il est le seul à posséder l’original du NFT image. Les informations rattachées à cette image la rendent aussi unique que traçable.

Le crypto art : économie nouvelle ?

Le crypto art peut être définit comme l’association de la technologie cryptographique et l’art. Grâce à son apparition, beaucoup de changements notables se font observer dans le domaine de l’art. Déjà le nombre de collectionneurs s’accroit considérablement. Après, la possibilité est donnée aux créateurs de mieux vivre de leur art. John Karp estime que cette union marque le début d’un nouvel âge d’or. Pour lui, c’est une opportunité pour l’artiste de se défaire de la dépendance des plateformes de diffusion. Selon sa pensée, les NFT pourraient créer une interaction directe et sans intermédiaire entre les artistes et leur communauté. Une aubaine pour ceux-ci puisqu’ils pourront librement disposer de la totalité de leurs gains.

Pour aller plus loin, l’auteur de ‘’NFT révolution’’ trouve que la révolution du crypto art n’est encore qu’à ses débuts. Le NFT se matérialise de plusieurs manières et offre d’infinies possibilités avantageuses selon lui. Les artistes s’y mettent à fond. On devrait donc bientôt aussi parler de révolution économique liée au non fungibles tokens.

Le succès à la table des toiles

De toute évidence, l’argument qui convainc le plus le public est l’accessibilité des NFT. À une époque où les œuvres d’art reviennent extrêmement chères, les NFT ont le mérite de les rendre plus accessibles. Des œuvres originales sont mises en vente pour seulement quelques centaines d’euros. Et cela avec le spécial bonus d’un lien unique liant l’acheteur au vendeur. En effet, la collaboration avec les grandes marques n’a vraiment plus lieu d’exister parce que les NFT proposent mieux. De ce fait, il n’y a plus d’intermédiaire entre l’artiste et ses admirateurs. En addition, la rareté fait gagner de la valeur aux œuvres. Le fait qu’elles sont produites au compte-gouttes ne fait qu’avantager cet état de choses. Les artistes sont alors mieux connus, et leurs œuvres sont mieux appréciées. Les artistes que l’on appelle communément les « petits artistes » ont donc l’occasion d’inverser les choses. L’exemple palpable est celui de Benyamin Ahmed, l’anglais de 12 ans qui s’est fait un pactole avoisinant les 340 000 euros. Et cela en moins de deux mois grâce à ‘’Weird.

Un potentiel infini

Un grand nombre de personnes trouvent que les NFT sont comme le cheval de Troie de la blockchain. Cheval envoyé dans le monde physique pour se diffuser et se répandre dans tous les secteurs. Leur succès ne passe désormais plus inaperçu et leur croissance est exponentielle. Les plus avertis s’emparent donc au plus vite de la poule aux œufs d’or et en profitent au maximum.

Le cofondateur de Pianity donne d’ailleurs sa vision à ce propos. Il trouve que le modèle de diffusion NFT est bien plus rentable que les plateformes de streaming. Cela est possible lorsque les investisseurs sont prêts à dépenser bien plus qu’avec des abonnements classiques. Tandis les plateformes ne le permettent pas, les NFT le permettent, de sorte que la carte Sorare de Cristiano Ronaldo puisse se vendre à 290 000 dollars aux enchères. Alors que pendant ce temps, les cartes panini du même joueur s’obtiennent pour 10 ou 30 euros sur ebay.

La société Artprice a sorti son opinion dans son rapport paru sur des informations de juin 2020 à juin 2021. Elle estime que les NFT se préparent réellement à révolutionner le marché mondial de l’art. Cet argument est soutenu par le poids des ventes sur ladite période. Elle s’élève à 2,7 milliards de dollars sur une année. Cela rend ce marché encore plus attrayant !

Néanmoins, si vous souhaitez investir dans ce domaine, vous devrez rechercher un NFT fiable. L’orientation NFT Opensea via Polygon reste une alternative pour le moins avantageuse.

Aimez-vous ce blog ?

Cliquez sur 5 étoiles pour noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Soyez la/le premier(e) à voter

Si vous avez trouvé ce post utile...

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire