Déclarer son activité : Comment procéder lorsqu’on fait du dropshipping ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le dropshipping permet à de nombreuses personnes de vivre aujourd’hui. C’est l’une des activités les plus rémunératrices du moment, surtout qu’elle vous permet de faire très peu d’efforts physiques. Avec une bonne connexion et un ordinateur ou un smartphone, vous pouvez rapidement gagner beaucoup d’argent tout en restant chez vous. Le dropshipping est donc une activité qu’il faut vite embrasser. Toutefois, il faut veiller à tout faire dans une certaine forme de légalité. Les principales questions que l’on se pose sont les suivantes : quel statut choisir pour faire du dropshipping ? À quel moment se déclarer en dropshipping ? Où se déclarer en dropshipping ? Comment faire pour déclarer son activité ? Voilà autant de questions auxquelles nous essaierons de répondre à travers cet article.

Que dit la loi sur la déclaration en dropshipping ?

Déclarer son activité - La déclaration d'activité est obligatoire
Déclarer son activité – La déclaration d’activité est obligatoire

Le dropshipping n’échappe pas à la règle. Comme tous les autres domaines et activités, il est obligatoire de vous déclarer dès vos premiers gains. Légalement, vous êtes donc obligé de vous déclarer lorsque vous exercez une activité dans n’importe quel domaine. Tant qu’il s’agit d’une activité commerciale, vous êtes soumis à l’obligation de déclarations dès que vous percevez vos premiers revenus. Que ce soit un gain exceptionnel ou juste quelques euros, vous devez les déclarer. En effet, la loi interdit en France le travail illégal ou le travail dissimulé. Ainsi, toute activité commerciale doit être obligatoirement déclarée, même si la personne qui exerce est un vendeur professionnel ou un vendeur particulier.

Au cas où vous ne respecterez pas les règles établies, vous exercerez dans l’illégalité et vous prendrez par la même occasion de gros risques. En effet, en ne vous déclarant pas, vos revenus ne sont pas imposables et vous ne régularisez pas votre TVA ainsi que vos frais de douane. De nombreuses personnes pensent qu’elles peuvent ne pas s’acquitter de cette obligation et passer outre. Malheureusement, elles s’exposent à de gros risques et pourraient payer de grosses amendes. La déclaration en dropshipping vous permet d’exercer en toute légalité. Il faut donc que vous vous acquittiez obligatoirement de cette obligation.

Le plus important quand on décide de se déclarer en dropshipping, c’est le choix de votre statut. Vous avez la possibilité de choisir entre plusieurs statuts légaux.

Quel statut choisir pour faire la déclaration en dropshipping ?

Afin d’exercer votre activité légalement, vous avez deux options pour la déclaration d’activité. Premièrement, vous pouvez opter pour la création d’une entreprise (EIRL, SASU, SARL, et bien d’autres). Deuxièmement, vous pouvez opter pour le statut d’auto-entrepreneur. Chacune de ces options présente des avantages et des limites. Il faut donc être au fait de tout ce qui les entoure pour effectuer un choix judicieux. Si vous choisissez de créer une entreprise, vous aurez affaire à une personnalité morale. La création d’une entreprise correspond à la création d’une société morale. Celle-ci est totalement dissociée de votre personne physique, c’est-à-dire qu’elle ne concerne pas votre nom et votre prénom. Votre responsabilité personnelle ne sera donc pas engagée avec une société.

Par contre, votre identité sera directement liée à votre statut d’auto-entrepreneur ou de micro-entreprise. Dans ce cas, votre responsabilité personnelle sera engagée en cas de problèmes. Afin de déclarer son activité dans le dropshipping, le statut d’auto-entrepreneur est celui qui vous conviendra le plus. En fait, il présente bien plus d’avantages.

Quels sont les avantages du statut d’auto-entrepreneur ?

Le statut d’auto-entrepreneur est celui qui est le plus recommandé pour déclarer son activité en dropshipping. Cela pour une raison simple : il présente de nombreux avantages.

Déjà, la procédure de déclaration d’activité en tant qu’auto-entrepreneur est rapide. En effet, vous n’aurez pas besoin de longues démarches administratives. Il vous suffira de télécharger un formulaire de déclaration en ligne avec la CFE qui y correspond. Grâce à cette simplification de la procédure de déclaration, vous pourrez vendre en toute légalité à partir du jour où vous réussissez à déclarer votre activité. En revanche, pour connaître votre SIRET et recevoir tous les papiers afférents, vous devez attendre pendant une période de deux semaines.

Par ailleurs, les charges d’une auto-entreprise sont beaucoup plus faibles que celles d’une entreprise. En plus, quand vous choisissez le statut d’auto-entrepreneur, vous pourrez bénéficier de l’ACCRE. Par conséquent, si votre activité porte sur l’import-export, vous ne paierez qu’un petit pourcentage sur votre chiffre d’affaires (13,4%). Ainsi, vous pourrez utiliser autrement le reste de ce que vous gagnez (achats de produits, campagnes publicitaires et autres).

Enfin, le dernier avantage qu’offre ce statut concerne la tenue des comptes. En effet, vous n’aurez plus besoin d’engager un expert-comptable. Tout a été facilité et vous pouvez gérer vous-même la TVA et toutes vos finances.

Aussi, il faut noter qu’on peut tous devenir auto-entrepreneur. En effet, ce statut est accessible dès l’âge de 16 ans. Si le statut d’auto-entrepreneur est accessible à tous, il faut préciser que les fonctionnaires devront avoir une autorisation préalable de leurs supérieurs hiérarchiques. Outre cette condition, ils devront travailler à temps partiel (inférieur à 70%).  

Il n’est donc pas difficile de déclarer son activité en tant qu’auto entrepreneur. Cela vous offre en plus plusieurs avantages sur le plan de la fiscalité.

Qu’implique le statut d’auto-entrepreneur ?

Le dropshipping est l’option qu’il vous faut si vous voulez exercer votre activité sans l’aide d’une autre personne ou si vous ne voulez pas avoir de collaborateurs. Vous n’aurez pas payé de salaire. Ainsi, faire du dropshipping n’est pas une mauvaise idée. Par ailleurs, en déclarant son activité, le dropshipper auto-entrepreneur bénéficie de plusieurs avantages. En effet, cela lui permet d’acquérir l’expérience pour gérer plus tard une structure plus grande. Cela lui évitera également d’afficher de mauvais chiffres dès le début. Bref, choisir le statut d’auto-entrepreneur permet de ne pas se ramasser les pieds dans le tapis à ses débuts.

Comme nous l’avons notifié tantôt, la déclaration d’activité en tant qu’auto-entrepreneur se fait très simplement. Il suffit de se connecter sur le site Internet qui y est dédié pour découvrir comment déclarer son activité auto-entrepreneur. Outre la facilité d’enregistrement, le statut d’auto-entrepreneur est privilégié parce qu’il permet de bénéficier de quelques avantages fiscaux. Cependant, il faut préciser que ces avantages fiscaux ne durent que pendant une certaine période ou jusqu’à ce que vous atteigniez un certain chiffre d’affaires.  

En effet, il existe un certain seuil de chiffre d’affaires qui vous fera perdre les avantages fiscaux. Dès que votre micro entreprise atteint ce seuil de chiffre d’affaires, elle sera obligée de changer son statut juridique. À ce moment, vous aurez le choix entre plusieurs options. Nous pouvons citer entre autres : le statut d’Entreprise Individuelle (EI), le statut d’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL) et le statut d’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL).

Dès que vous déclarez votre activité de dropshipping en auto-entrepreneur, vous pourrez ouvrir votre boutique en ligne et négocier avec les fournisseurs. Vous pourrez aussi vendre vos produits sans la TVA (exonération). Vos prix seront bas et vous pourrez vendre plus.

Comment déclarer son activité de dropshipping sur les marketplaces ?

Quand vous effectuez du dropshipping sur une marketplace, il faut également déclarer son activité. Si vous ne le faites pas, les plateformes de vente vous obligeront à le faire. Pour cela, nous vous conseillons de lancer un premier ballon d’essai. Affichez vos produits sur la plateforme de vente et observer le comportement des internautes. Si vous effectuez des ventes régulièrement, vous devez alors vous déclarer.

Aussi, il faut noter que depuis que la loi a changé les obligations des plateformes concernant la déclaration, elles sont beaucoup plus vigilantes par rapport à la conformité vis-à-vis de la loi de leurs utilisateurs. En dépit de la loi n°2018-898 du 23 octobre 2018 portant sur la lutte contre la fraude du code général des Impôts, les plateformes gardent une certaine liberté d’action quand il s’agit de déclarer son activité. Ainsi, les règles de mis en conformité changent d’une plateforme à l’autre.

La déclaration d’activité sur eBay

La marketplace eBay est l’une des plateformes de vente en ligne les plus populaires du monde. Elle accueille des milliers de visiteurs chaque mois. Ainsi, eBay pourrait représenter un très bon canal pour faire du dropshipping. La plateforme vous permettra de bien exposer vos produits. Avant la loi de 2018, eBay n’était pas très regardant sur la conformité des dropshippers. Vous étiez responsables de vos déclarations de revenus.

Après l’entrée en vigueur de cette loi, tout a changé. En effet, depuis l’année 2020, eBay a mis en place de nouvelles mesures pour s’assurer de la conformité des dropshippers. Ainsi, si vous vendez 20 articles qui vous rapportent au moins 3000 euros, la marketplace contrôlera votre identité. Après cela, elle enverra toutes les informations concernant vos ventes au cours de l’année à l’administration fiscale. Si vous commencez par gagner un peu d’argent, il serait mieux que vous vous déclariez auprès de l’administration fiscale. Si vous ne le faites pas, eBay vous forcera à le faire.

La déclaration d’activité sur Amazon

Déclarer son activité - Rester dans la légalité
Déclarer son activité – Rester dans la légalité

Contrairement à eBay, la plateforme Amazon avait toujours été très stricte avec ses vendeurs. Elle n’a pas attendu que le législateur modifie les obligations des plateformes de vente pour demander la conformité de ses clients. En effet, Amazon demandait déjà des papiers ainsi que des preuves de déclaration d’activité. Pour cela, il fallait juste que le vendeur atteigne un certain seuil de chiffre d’affaires. Dès que ce seuil est atteint, Amazon met en place son processus de vérification.

C’est très simple : si le vendeur effectue un certain nombre de ventes ou s’il atteint un chiffre d’affaires donné, Amazon lui transmettra par mail une liste de pièces justificatives à fournir. Après cela, le vendeur pourra continuer à exercer tranquillement tout en s’acquittant de ses charges fiscales.

La déclaration d’activité sur Shopify

Shopify est l’un des canaux les plus utilisés pour faire du dropshipping. Il est donc normal que de nombreuses personnes choisissent cette solution pour faire du dropshipping. En plus, Shopify n’est pas très regardant sur la déclaration d’activité. Quand vous faites du dropshipping avec Shopify, c’est vous qui êtes le seul responsable de la déclaration. Alors, comment se déclarer en dropshipping sur Shopify ? Ou encore, comment déclarer ses revenus en dropshipping sur Shopify ? C’est très simple. D’abord, sachez que ce n’est pas parce que vous faites du dropshipping sur Shopify que vous allez vous soustraire à l’obligation de déclarer son activité. Avec les recoupements des douanes, des systèmes de paiements ainsi que ceux des banques, il y a de fortes chances que vous finissiez par être rattrapé par la patrouille.

Il vaut mieux donc déclarer son activité et échapper aux sanctions prévues dans ce cas de figure. En plus, quand on fait de l’achat-revente d’articles neufs, on ne peut pas être catégorisé comme un particulier. Il faut donc se déclarer comme professionnel.

Quand faut-il déclarer son activité ?

On peut déclarer son activité d’auto entrepreneur quand on est inscrit à Pôle emploi. Toutefois, il faut savoir quand déclarer son activité d’auto-entrepreneur en dropshipping. En effet, il faut trouver le moment propice pour effectuer sa déclaration. Nous l’avons dit tantôt, vous pouvez effectuer la déclaration dès que vous gagnez vos premiers revenus. Toutefois, nous vous conseillons de procéder autrement.

Lancez votre business et regardez si les revenus que vous en tirez sont suffisants pour vivre. Veillez à tout mettre en place. Choisissez les produits qui se vendent le mieux et mettez-les sur le marché. Observez la fréquence à laquelle vous arrivez à les vendre et les bénéfices qu’ils vous rapportent. Si vous trouvez ces revenus suffisants, alors vous pouvez déclarer votre activité. De plus, vous pouvez même déclarer les ventes que vous avez pu effectuer avant la déclaration d’activité. Vous pourrez alors exercer en toute légalité.

Enfin, il faut dire que si vous engagez le processus de déclaration d’activité, vous pouvez aussi vous mettre à vendre. Néanmoins, vous devez reporter toutes les ventes effectuées dans votre déclaration quand vous serez en possession de vos statuts.

Frank Houbre
Frank Houbre
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Frank Houbre qui propose une formation de dropshipping sur Shopify
À propos de Frank Houbre

Frank Houbre est le CEO de BusinessDynamite. Avec plus de 13 000 élèves adhérents dans ses formations de E-commerce, il est reconnu comme un poids lourd du business en ligne. Loin du show et des maisons de luxe, il forme des entrepreneurs conscients des véritables challenges et opportunités qu’offre le E-commerce. Pour lui, le dropshipping est une porte d’entrée pour créer des business solides et stables. #dropshipping

Autres sujets :