Dropshipping : les idées reçues qui m’énervent

Dropshipping : les idées reçues qui m’énervent

Le dropshipping est un business clairement intéressant pour se lancer dans la vente en ligne, la création d’une boutique etc. Voici ce que vous auriez dû savoir obligatoirement avant de vous lancer !

J’entends chaque jour une quantité incroyable d’âneries. Le but n’est pas de taper sur les formateurs (j’en suis moi même un) ni même les idées en général ou la méthode. Mais on vend beaucoup trop de rêve alors que la réalité est toute autre, clairement. Dans cet article, je ne vais pas ranger ma langue dans mon sac ou passer par 4 chemins. Désolé si il va bousculer une partie des lecteurs mais d’un côté, soit cet article vous motivera à tout exploser et tout déchirer dans vos business, soit il vous évitera de vous lancer dans une aventure qui ne vous correspond pas et vous pourrez éviter de mettre votre stabilité en danger.

Fait 1 : il y a beaucoup d’appelés mais peu d’élus

C’est un fait, même si vous devenez super balaise, les grandes et petites entreprises font des erreurs tous les jours et vous en aurez aussi, un rêve peut se transformer en cauchemar tout comme un business affreux peut devenir une véritable opportunité. L’entrepreneuriat est une arène, le dropshipping aussi ! J’entends souvent le fait que tout le monde peut réussir en dropshipping, qu’il y a de la place pour tout le monde. Ce n’est pas faux mais il y a quand même un gros problèmes de présentation du sujet.

14 jours gratuits pour créer sa boutique en ligne avec shopify en dropshipping

Oui, tout le monde peut se lancer en dropshipping ou dans l’entrepreneuriat. Vous n’avez pas besoin de diplômes ou même d’être intelligent (d’avoir un savoir de dingue), il faut être malin et méthodique. C’est aussi simple que ça. En d’autres termes, le premier de la classe qui avait réponse à tout dans votre classe a beaucoup moins de chances de réussir que “le glandeur” du fond près du radiateur qui s’en sortait tout juste. Pourquoi ? Parce que l’un a appris de l’information par coeur et l’autre a sû se tirer de situations et réussir en étant malin. Au fond, mes diplômes me servent de décoration, rien d’autre. Je préfère recruter 10000 fois une personne qui a tenté de faire un projet qu’une personne assise sur une chaise dans une école et qui a eu son diplôme sans rien tester.

Voici ce qui va se passer dans 95% des cas quand vous allez vous lancer :

  • Vous trouverez que c’est une opportunité de dingue (c’est une opportunité, au même titre qu’un MLM, qu’une création de start up ou l’ouverture d’un tout autre business facilité par les technologies modernes).
  • Vous vous lancez et vous apprenez (apprenez toujours, si vous ne le faites pas, vous êtes déjà en échec)
  • Vous voyez que c’est galère et qu’il faut bien plus que de faire un beau site, il faut devenir un véritable couteau suisse du business.
  • Vous avez la peur de mettre de l’argent sur la table, vous en mettez peut être et vous échouez malgré vos compétences et ce que vous avez fait.
  • Vous ne vous sentez pas très bien et vous ne savez pas qui attaquer… Est ce le formateur qui vous a mal formé ? Vous a t on trop vendu de rêve ? Est ce l’influenceur que vous avez payé qui n’a pas fait son travail correctement ? Est-ce votre produit en dropshipping qui n’est pas assez bon ?
  • Alors vous tentez à nouveau ou abandonnez. Et je comprends cette réaction.

Si vous vous posez la question 1 et la 3, c’est que vous n’êtes pas proche d’être un “élu”. Pourquoi ? Parce que la question n’aurait pas du être ” Est ce le formateur qui vous a mal formé ? Est ce l’influenceur que vous avez payé qui n’a pas fait son travail correctement ? ” mais plutôt ” Qu’est ce que mes données peuvent me permettre de comprendre et surtout est ce que j’ai choisis le bon influenceur en travaillant de la bonne manière avec ? “

Un entrepreneur (ou entrepreneuse, excusez-moi :-)) a une réflexion non pas tournée vers l’accusation mais vers la recherche de solution. Vous devez chercher la solution à vos problèmes. J’en viens donc à un exemple simple : quand on cherche quelque chose sur internet, on va poser la question à Google n’est ce pas ? Et bien regardez dans les groupes facebook ou dans les commentaires youtubes de vos vidéos préféres combien de questions sont redondantes alors qu’elles auraient pu être réglées par une simple recherche google. Cela veut dire que… Beaucoup ne cherchent pas plus loin que leur bout de leur nez. C’est pourtant la base ! LA B-A-S-E et ce nombre de personne est écrasant. Alors non, le business n’est pas fait pour tout le monde et surtout pas pour ceux qui ont a flemme de faire une recherche google et solutionner leurs problèmes. Vous trouvez que j’exagère ? Voici quelques anecdotes :

  • On m’a demandé d’envoyer ma formation en streaming vidéo par lettre après l’avoir acheté.
  • On m’a demandé sur mon école de guitare en ligne s’il fallait une guitare pour apprendre la guitare.
  • On m’a posé la question s’il on pouvait ouvrir une épicerie en dropshipping sous ma vidéo de définition du dropshipping.
  • On m’a même envoyé une demande de remboursement de formation à mon adresse personnelle pour la formation d’un concurrent avec qui je n’ai strictement rien à voir !

Je ne dis pas qu’il y a des questions bêtes, il n’y a que des bêtes qui ne posent pas de questions. Mais il y a un niveau à avoir pour avoir la base pour se lancer. Sachant que je vous garantie que vous allez passer de très belles nuits blanches, en pleurer de bonheur et d’agacement, avoir envie de tout balancer et élever des chèvres dans le Poitou puis avoir envie de conquérir le monde. Il faut un mindset de dingue, un moral d’acier. Car ensuite même si vous êtes très bon, il faudra jouer des coudes avec vos concurrents. Mais rassurez-vous, à cette étape, vous devez déjà vous faire de l’argent et ce sera bien plus intéressant que n’importe quel travail à mon sens.

Alors courage 🙂 il y a beaucoup de monde qui se lancent mais peu “qui ont les couilles” de tenir bon et c’est eux qui réussissent :-). Si vous avez le cran et une recherche méthodique, vous arrivez à sortir votre épingle du jeu. Par ailleurs l’échec fait partie de l’entrepreneuriat et devient une phase d’apprentissage essentielle. Sachez que 50% des entreprises se plantent au bout de 5 ans et jusqu’à plus de 80% pour les start-up. Donc moins de réussites que d’échecs. Faites tout pour être du bon côté !

Fait 2 : Attention à la fausse vie de rêve

Un truc qui a tendance à m’agacer, c’est le nombre de formateurs qui se filment dans des villas ou sur des yachts. Il n’y a aucun mal à ça si ils ont pu l’acheter grâce au business du dropshipping, vraiment. Moi je suis un fanatique de guitare et j’en achète, eux leur passion c’est les voitures, les yachts etc et je comprends que ça fait rêver et que ça fait vendre. C’est du marketing et ils auraient tort de s’en priver, d’autant plus que ça peut booster votre motivation.

Mais j’ai un gros problème avec l’idée de la villa de location où on dit “c’est chez moi, voici ma voiture etc” alors que c’est complètement faux. Je vous donne un petit exemple. Monsieur Jackie va se marier, il est cadre dans une petite PME et gagne 2500€ net par mois. Vous croyez que c’est difficile pour Monsieur Jackie de louer un yacht ? Oui, ça ferait mal aux fesses mais encore, ça irait ! Pour une belle occasion c’est faisable. Un yacht moyen, c’est 2500€ par jour sur st Tropez. Je vous laisse le lien pour vous donner une idée.

Par contre, une belle décapotable maserrati, c’est dans les 500€. Donc Mr Jackie pourrait tout à fait poser devant pour 500€ et passer un coup de photoshop sur la plaque pour frimer et dire que c’est la sienne sur quelques photos ou vidéos. Encore mieux et c’est là le plus important, si monsieur Jackie s’entend très bien avec son patron il pourrait très bien emprunter sa voiture gratuitement ? Ou trouver un ami qui en a une et qui lui rendrait service ? C’est la même chose dans le business. Vous allez connaître des gens qui ont de l’argent et qui ont de temps à autre un yacht ou autre et vous inviteront à passer du temps avec eux. Une photo sur yacht ou autre vous revient donc… sans frais. C’est aussi facile pour un adolescent de poser devant une BMW qu’une personne qui gagne de l’argent de poser sur un Yacht en faisant jouer de son réseau sans forcément posséder l’objet.

Le dropshipping peut faire gagner beaucoup d’argent. Ensuite quand vous optimisez le tout avec du stock et un agent, vous augmentez vos marges. Quand vous créez votre marque et qu’elle se vend, c’est bingo. Et là clairement on parle en millions avec de très belles marges qui vous permettront de faire de très beaux investissements et vous faire plaisir :). Sachez donc déceler ça. Il y aussi des pro photoshopeurs qui s’inventent des vies sur instagram et ça a fait un scandale, vous pouvez voir un scandale instagram de quelqu’un qui n’est jamais sorti de chez lui et qui a faire croire au monde entier qu’il avait des jets privés etc…

Donc bossez, fait du dropshipping pour avoir vraiment toutes les bases en business et gagnez vos premiers milliers d’euros. Optimisez tout ça et gagnez vos dizaines de milliers d’euros. Ensuite créez une marque et là vous pourrez faire “du gros bénéfice” si vous vous y prenez bien 🙂 Et là vous pourrez sacrément vous faire plaisir, mais vous allez “en chier” avant. Pour autant c’est bien entendu faisable. Je tenais à remettre les choses au clair car peu possèdent ce qu’ils montrent et que ça peut être de la poudre aux yeux. Prenez le soin de bien déceler ça, ça saute généralement assez vite aux yeux.

Fait 3 : le dropshipping c’est la meilleure façon de gagner de l’argent sans risque

Non, clairement non et je vais vous montrer quelle est la meilleure façon de gagner de l’argent sans prendre de risque actuellement.

Je vous donne juste une idée des coûts en dropshipping si vous débutez et vous vous lancez le premier mois :

  • 100$ par mois pour l’abonnement shopify et les bonnes applications.
  • Avancer vos premières commandes donc par exemple les 10 premières d’un produit à 10$, ça fait 100$
  • La publicité facebook ou instagram. Si vous avez fait 10 ventes, vous avez assurément claqué vers les 5$ par vente ou dans les eaux là, donc vers 50$
  • Et puis d’autres choses comme le temps que vous passez si vous vous payez, le nom de domaine, l’espace coworking si vous ne travaillez pas chez vous. Bref, on y pense pas mais on arrive déjà à 250$

Et honnêtement si vous faites de la publicité facebook, il est rare de claquer moins de 500€ avant de trouver une audience rentable sur un produit et vous avez 2 chances sur 3 de vous planter avec ce processus avant de trouver la bonne qui vous permettra de rembourser les frais et de dégager ensuite du bénéfices ! N’ayez pas peur, ça se fait, on parlait d’avoir du cran avant et c’est ce que font ceux qui en ont tout en analysant bien ses données et son marché. Donc on arrive facilement à 1000€. Ce qui est un risque et un coût.

Je vous casse pas la tête avec le prix d’une formation à intégrer même si je trouve ça essentiel. Même moi je ne me lance plus dans des business que je ne connais pas sans me former. Par exemple là, j’apprends l’immobilier et je sais que ce sera rentabilisé.

Le dropshipping ne coûte donc pas 0€ ou n’est pas sans risque ou n’est pas sans investissement financier. Par contre c’est certain que face au fait d’avoir du stock, c’est carrément bien moins risqué. Quand vous vous lancez dans un business, vous prenez toujours un peu de risque c’est le deal. Vous n’espérez pas gagner 1000€ au poker en misant 0€ n’est ce pas ?

↓ ↓ ↓ Alors voici le véritable business en ligne qui permet de gagner de l’argent avec le moins de risque au monde. ↓ ↓ ↓

C’est clairement l’affiliation. Le principe est simple : vous recommandez un services, produits ou autre avec votre lien, la personne achète et vous touchez votre commission.

J’ai actuellement un produit d’affiliation sur un de mes business qui devrait bientôt me rapport vers les 1 millions de dollars par an. Oui, 1 presque million de dollars. Et j’irai pas acheter un yacht avec ça mais bien des éléments qui me permettront d’améliorer mon passif.

Et qu’est ce que j’ai investi ? Un nom de domaine, une stratégie de SEO intelligente et l’écriture d’articles intéressants au rythme de presque un par jour. J’ai tout fait moi même, je propose simplement un lien vers un produit et je suis hyper bien ranké sur toutes les requêtes liées à ce produit. C’est tout. Alors quelles sont mes dépenses ?

  • Un nom de domaine. (19,99€ par an)
  • Un hébergement (14,99€ par mois)
  • Du temps
  • Quelques plugins (200€)
  • Des liens en SEO gratuits de mes partenaires et d’autres payants.

Donc un coup fixe de 15€ par mois et 20€ par an + l’argent que je gagne que je ré investie pour augmenter le SEO. Le site ? C’est un wordpress. Pas besoin de vous casser la tête à chercher ce business, je me suis quand même bien arrangé pour cacher le maximum que je peux d’informations liées à mon noms, prénoms ou mes sociétés en france ou étrangères. Je connais quelques chenapans qui passeraient des semaines à chercher pour me pomper mon business. Vous pouvez essayer avec ceux qui sont déclarés en France mais vous allez galérer 😀

3 heures de cours fferts pour réussir en dropshipping

Voilà, j’adore le dropshipping et le e-commerce, c’est une opportunité, clairement, mais à mon sens c’est l’affiliation qui est le plus simple à aborder avec le moins de risque possible et je viens de vous le démontrer. Je ne tape pas sur le dropshipping en disant ça. Je veux juste que vous sachiez que ce n’est pas forcément la moins coûteuse, mais l’une des moins coûteuses. En affiliation, un site worpress suffit largement, du SEO et vous n’avez pas de risque de produit et touchez vos commissions, pas de prise de tête avec le SAV etc… si vous avez l’âme d’un commerçant de produits physiques, foncez sur le dropshipping.

Fait 4 : le dropshipping c’est nouveau et ça va s’essouffler

Alors, est ce que ce fait est vrai ou faux ? Je dirais qu’il est mi-figue et mi-raisin.

Le dropshipping n’est pas nouveau, ça existe depuis des siècles. Regardez tupperware avec ses réunions ou thermomix. On va faire une réunion, on propose ensuite en tant que revendeur de signer un bon de commande et on commande pour le client pour expédier chez lui. C’est du dropshipping. POINT. Du moment où vous n’avez pas de produit physique en stock chez vous et que vous commandez pour expédier ensuite chez le client, c’est du dropshipping. Ce qui a changé, c’est son accessibilité. Comme on l’a vu, les gens malins peuvent y accéder sans soucis. Il ne faut plus des compétences de dingue pour créer un site internet, etc.

Donc ce qui est nouveau, c’est ce boom de l’accessibilité qui permet de vendre plus facilement sur internet. Vous avez, les converse c’était démodé et c’est revenu à la mode. Idem pour les pantalons ” patte d’eph ” etc. Il y a des cycles où les choses se détruisent, se créent, revivent… Il faut bien faire attention au marché, c’est tout. S’il y a pelouse, il y a match… Euh non ! S’il y a marché, il y a business 🙂 Pardonnez-moi pour ça, mais l’article est long, alors autant rire ensemble.

Maintenant, est ce que ça va s’essouffler ? Je suis pas devin, mais vous devriez regarder un peu ce qu’est une matrice stratégique, le terme de maturité du marché, les vaches à lait, produits stars, etc. Grossomodo, chaque mouvement a sa croissance, son heure de gloire, sa maturité et sa décroissance. Et le dropshipping n’est qu’un mode de commercialisation, donc les cycles cités précédemment sont orientés non pas sur la méthode de vente mais bien sur la niche donnée, n’est ce pas ?

Donc le dropshipping va se prendre des coups dans le ventre car :

  • Les journaux, youtubeurs etc dénoncent que c’est une arnaque... Mais pourtant on arrive toujours très bien à vendre en droshipping et si vous avez des fournisseurs cachés et de qualité, il n’y a pas à s’inquiéter. Et beaucoup de business en dropshipping ne sont pas une arnaque mais on y reviendra.
  • Les dropshippers se lancent et font quand même de temps à autre des trucs un peu crades : ouvrir un store moche, envoyer des gens, prendre l’argent et ne pas livrer… Pas jolie jolie cette image !

Mais de tout temps il y a toujours eu des choses comme ça. Regardez le nombre de scandales politiques et pourtant, les gens continuent à croire en eux etc. Tristement on continue à acheter des bouteilles en plastiques alors que c’est un massacre écologique dénoncé par tous les médias, etc. Donc tout continue de vivre, il faut faire quelque chose de qualitatifs, prendre soin de ses clients et ne pas les arnaquer et tout se passera pour le mieux. Donc ce n’est pas ” la fin parce qu’il y a trop de monde “ ou parce que ” ça a été dénoncé “, c’est les marchés que vous exploitez que vous devez analyser. Il n’y a pas trop de monde car une majorité n’a pas le cran de continuer une fois les premiers problèmes rencontrés. Ensuite vous affronterez ceux qui ont du talent et vous en aurez suffisamment pour faire votre place.

Fait 5 : le dropshipping fait du mal et du bien

Bon, c’est mon côté défenseur des droits de l’homme et écolo qui écrit cette partie de l’article, mais vous devez en avoir conscience pour pouvoir vous regarder dans le miroir chaque jour :

  • Si vous prenez des produits venant d’asie ou du tiers monde, vous pouvez très bien favoriser l’économie d’un pays et faire travailler des petites sociétés et artisans… Ou des enfants ou des adultes dans des endroits où vous n’oserez jamais poser les pieds tellement on vous traite mal.
  • Si vos produits viennent de l’autre bout du monde, ça pollue grave. Ne serait ce que la quantité d’emballage, le transport, le repackaging etc. Il tout à fait possible de demander d’optimiser ça avec votre fournisseurs ou même d’avoir un fournisseur plus proche etc.
  • Si vos produits ne sont pas aux normes, vous pouvez détruire la vie de quelqu’un avec une huile à appliquer sur le visage qui la brûlera, un article électronique qui prendra feu, etc. Ayez en conscience. Pour vous protégez, choisissez des produits de qualité, normés et une bonne assurance responsabilité civile pro.

Ca y est, vous vous dites ” je ne ferai jamais de dropshipping “. C’est votre droit, mais sachez que vous pouvez faire du dropshipping avec cet artisan de votre ville qui fait des créations superbes et qui vend trop peu, que vous pouvez faire du dropshipping avec des producteurs locaux qui ont des produits de qualité dans des emballages bio dégradables, etc.

C’est à vous qu’appartient le fait de changer votre vie et celles des autres, de changer peut être le monde en créant quelque chose qui donnera un but à d’autres sans détruire pour autant nos principes et notre si beau monde. Cet argent, vous pouvez le ré investir dans d’autres business, des associations, etc. Moi par exemple je fais planter des arbres en fonction de mes voyages et de mon business et je travaille uniquement sur des stocks européens, c’est déjà un pas 🙂 Je prends ensuite des produits made in UE pour que le travail soit respecté, et j’essaie de viser du bio/vegan dès que je peux 😉 Voilà, je suis passé pour le bon gros hippie business man de base, mais croyez moi que vous dormirez mieux et que vous vous réveillerez avec le sourire en lisant que vous avez changé les choses avec les mails du matin 🙂

Conclusion sur mon avis sur le dropshipping

Je vous ai donné mon avis sur le dropshipping et les faits qui m’agacent. Dans cet article je le répète je tiens nullement à attaquer qui que ce soit. Car au final, ce sont les clients des formateurs ou les dropshippeurs qui ont le pouvoir de fournir ou non un yacht de plus à quiconque 🙂 Je tenais à donner une vision plus sincère et véritable sur les aprioris sur le dropshipping car je vois beaucoup de monde s’imaginer changer de vie du jour au lendemain.

C’est possible comme vous pouvez le constater, mais il y aura une belle armée de dragons à affronter avant de conquérir la princesse (ou le prince :-)). Croyez en vous, faites ce que vous jugez bon et persévérez. S’il y a bien deux erreurs principales qui sont communes à tous ceux qui échouent, c’est qu’ils n’ont pas analysé les données avec précision et qu’ils n’ont pas persévéré. Une fois que vous aurez réussi à dépasser ce stade et passer au dessus de tous ceux qui abandonnent, vous verrez qu’il y a nettement + de place pour faire un business tout à fait rentable.

Croyez en vous, aimez ce que vous faites et à bientôt !

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

As you found this post useful...

Follow us on social media!

Laisser un commentaire

💥NE FERMEZ PAS, cette occasion est unique

🎁 Voici les 5 pilliers d'un dropshipping efficace

➡️ JE COMMENCE MAINTENANT !
close-link