Est-ce que le dropshipping est légal ?

Véritable moyen de commerce en ligne sans investissement financier, le dropshipping legal est aujourd’hui prisé par plusieurs entrepreneurs. Cependant, la mise en place de cette technique requiert certaines obligations primordiales. Autrement, il serait question d’activité illégale. De même, pour profiter des avantages du dropshipping, vous devez prendre en compte chaque étape. A cet effet, ce guide met en évidence la légalité sur le dropshipping, les avantages et inconvénients ainsi que les sanctions en cas d’illégalité.

Qu’est-ce que le dropshipping ?

Dropshipping legal - Activité  de vente de produits non-stockés
Dropshipping legal – Activité de vente de produits non-stockés

Le dropshipping ou la livraison directe, est une technique de vente en ligne des produits non stockés. Il fait intervenir essentiellement trois individus dont l’acheteur ou le client, le dropshipper ou le distributeur et le fournisseur. Son succès est notamment dû à son mode de fonctionnement très simple et accessible à tous.

En effet, après l’achat d’un produit sur un site, le distributeur ou le vendeur transmet la commande au fournisseur qui se charge d’effectuer la livraison au client. Ainsi, contrairement aux sites e-commerce ou aux boutiques en ligne, le dropshipping ne nécessite aucun investissement. Vous aurez besoin simplement d’un site internet pour l’exposition des produits. C’est d’ailleurs grâce à cet aspect qu’il ne possède quasiment aucun risque.

Avant de faire le dropshipping, l’individu doit posséder des notions sur l’entrepreneuriat et le marketing. Ces deux points sont cruciaux, car ils représentent la base même de l’activité. En dehors de l’aspect entrepreneurial, l’aspect marketing a une place prépondérante, car vous devez mettre en avant un produit afin de le vendre.

Ainsi, à défaut de se former dans ce domaine, vous devez vous intéresser aux bases du marketing. De plus, certaines qualités comme la patience et la persévérance sont importantes en dropshipping. Avec ces différentes qualités, il est facile de réussir dans ce domaine et atteindre la rentabilité.

Néanmoins, avant de se lancer dans le dropshipping, il est important de se former auprès des personnes ayant de l’expérience. Il existe à cet effet des formations à des prix abordables qui vous permettront d’acquérir des connaissances. Certains vous proposent même un accompagnement à la fin de la formation. Avec ces différents prérequis, vous pouvez vous lancer dans le dropshipping à travers différentes étapes.

Le choix du type de boutique

Avant de créer le site internet, vous devez d’abord choisir le type de boutique, c’est-à-dire mono-produit, thématisé ou généraliste. Le mono-produit vous permet de vendre un seul produit avec ses différentes variations. Une boutique thématisée par contre est destinée à la vente des produits appartenant à une seule niche. La boutique généraliste quant à elle fait référence à la vente des produits dans plusieurs univers. Pour un début, il est recommandé d’opter pour une boutique mono-produit. Généralement, ces boutiques contiennent une page unique qui vous permet de bien valoriser les produits et d’obtenir assez de clients.

Après le choix du type de boutique, vient le choix de la thématique ou du produit. Pour bien choisir ce dernier, il suffit simplement de prendre en compte les tendances actuelles ou d’utiliser Google Trends. En effet, Google Trends vous donne la fréquence d’un mot-clé ainsi que son évolution. Par la suite, vous n’auriez qu’à le tester en commandant quelques échantillons. Cette étape vous permet de vérifier l’utilité et l’efficacité du produit.

Le choix du fournisseur

Cette étape consiste à trouver un site marchand spécialisé dans la vente du produit choisi. Cependant, il est important d’effectuer des recherches afin de trouver un fournisseur proposant des produits originaux et de qualité. En dehors des grands sites comme Alibaba, AliExpress et Amazon, il existe d’autres fournisseurs qui proposent des offres intéressantes et une bonne gestion logistique.

Par exemple, en optant pour droshipping ebay légal, vous obtenez des produits de qualité et un délai de livraison assez court. Il faudrait également souligner que certains sites proposent des partenariats et intègrent des connecteurs afin d’automatiser la livraison et la commande.

Après avoir effectué ces différents choix à savoir, le type de boutique, le produit et le fournisseur, vous devez passer à la création du site dropshipping. Il existe plusieurs plateformes à cet effet pour vous aider à créer un site dropshipping optimisé. Au nombre de ceux-ci, vous avez la plateforme SaaS, qui possède plusieurs outils utiles pour tout type de site en ligne. En revanche, d’autres plateformes vous permettent de modifier un site dropshipping déjà conçu selon l’identité de la marque et du secteur d’activité. Leur simplicité et les différents partenariats qu’elles offrent font de ces plateformes le choix idéal pour les débutants en dropshipping.

La fixation du prix

Dropshipping legal - Bien fixer les prix est primordial
Dropshipping legal – Bien fixer les prix est primordial

Comme dans toute activité commerciale, la détermination du prix d’un produit s’effectue par le revendeur. Au niveau du dropshipping, le prix est déterminé sur la base du prix en gros, des analyses concurrentielles effectuées et de l’avis des proches. L’objectif est de trouver le bon prix afin de maintenir un bon niveau de marge et conserver une offre attractive. Il est important de souligner qu’en dropshipping les marges varient d’un produit à un autre. Ils sont parfois énormes d’un côté et abordables d’un autre côté. Dans tous les cas, le vendeur doit veiller à obtenir une recette supérieure aux dépenses.

Outre l’aspect financier qui représente un vrai atout, le dropshipping présente d’autres avantages non-négligeables.

Le dropshipping est accessible à tous

Comme relevé plus haut, un dropshipping légal ne requiert aucun investissement financier. De ce fait, vous n’aurez pas besoin d’user de vos économies ou même d’effectuer un prêt à la banque. Après la création du site, il faudra juste mettre en pratique les notions importantes. De même, cette technique permet de vendre facilement partout dans le monde depuis un ordinateur.

Le dropshipping ne nécessite aucune gestion de stock et de livraison

Un autre avantage en dropshipping est l’absence de l’acquisition d’un entrepôt. En effet, puisque la gestion des livraisons et des stocks est à l’actif du fournisseur, le vendeur n’aura pas à acquérir un entrepôt. Celui-ci peut soit lancer la commande à l’avance auprès du fournisseur ou soit l’effectuer après le paiement du client. A cet effet, il existe des applications qui permettent d’automatiser les commandes.

Avec le dropshipping légal, vous pouvez vous lancer dans la commercialisation de plusieurs produits. En effet, la dématérialisation permet entre autres de disposer d’un large catalogue de produits auprès de plusieurs fournisseurs. Vous pouvez ainsi disposer de tous les produits sans être restreint par l’espace disponible dans l’entrepôt.

De même, si vous possédez un site e-commerce, c’est l’occasion de tester de nouveaux produits avant de l’exposer sur le site de vente en ligne. Vous n’avez donc plus besoin d’investir pour acquérir de nouveaux produits. Hormis cela, il faut relever la souplesse de gestion au niveau de cette activité. En réalité, si le produit choisi ou la thématique ne marche pas, vous n’aurez qu’à le supprimer du site. Dans le même sens, si le produit est très apprécié, vous n’aurez qu’à le mettre en avant afin de mieux développer le business. 

Quelles sont les limites du dropshipping ?

Bien que cette activité présente des avantages sur tous les plans, il possède quand même quelques limites qui peuvent parfois agir sur le business. L’une des premières limites rencontrées en dropshipping est la qualité des produits. En effet, pour que le dropshipping soit rentable, les revendeurs doivent parfois trouver des fournisseurs proposant un prix abordable.

Cependant, il faut reconnaître qu’en général, ces fournisseurs ne respectent pas les contraintes et règles appliquées en Europe. Le revendeur n’étant qu’un intermédiaire entre le client et le fournisseur, il n’a pas la possibilité de vérifier le produit avant son expédition. Ce qui remet en cause la qualité des produits. De plus, la majorité des produits provient de l’Asie.

Hormis cela, les délais de livraison représentent également une limite dans ce secteur d’activité. Il est important de veiller à ce que la livraison soit vraiment effective aux dates indiquées. Cependant, en collaborant avec plusieurs fournisseurs, il est parfois difficile de respecter les délais de livraison. C’est un point important qui peut entraver les activités et remettre en cause votre site.

En dehors de cela, en dropshipping, vous devez avoir une visibilité sur les stocks de vos différents fournisseurs ou tout de même, être informé des produits en rupture. Celui-ci vous permettra de ne pas mettre en avant des produits en rupture.

Pour finir, en dropshipping, il est parfois difficile de gérer les retours. Or, selon certaines études, plus de 20 % des articles vendus en ligne sont retournés. Peu importe les motifs de retour, vous devez en tant que vendeur être capable de gérer convenablement ces retours. Ce qui n’est pas toujours accessible en dropshipping. A cet effet, le revendeur doit collaborer avec le fournisseur afin de connaître les techniques mises en place pour gérer les retours et les réclamations.  

Quelles sont les réglementations en matière de dropshipping

Le dropshipping, est-ce légal ou pas ? C’est une question très posée par plusieurs entrepreneurs qui désirent se lancer dans ce domaine. En effet, aucune loi n’oblige un commerçant à disposer des produits dans ses propres locaux. De même, le vendeur n’est pas obligé d’acheter un produit en amont avant de le revendre. De ce fait, c’est une activité totalement légale.

Cependant, certains revendeurs exercent des pratiques illégales qui ont terni l’image de cette activité. A cet effet, des réglementations ont été mises en place afin de remédier à ce mal. Ainsi, pour exercer le dropshipping en toute légalité, vous devez en premier lieu déclarer l’activité commerciale. Vous avez le choix entre le statut auto-entrepreneur, le  SASU ou SAS et le statut EURL. Le statut d’auto-entrepreneur reste le plus rapide pour avoir une micro-entreprise.

Hormis cela, pour avoir un dropshipping légal, votre site doit comporter une politique de confidentialité, un CGV et des mentions légales. D’un autre côté, le dropshipping légal nécessite un tunnel de vente. Ce dernier doit comporter la quantité de produits, les prix avec la facturation, les frais de port et toutes les informations sur le produit. Par ailleurs, en dehors de ces obligations, vous devez veiller sur certains points pour exercer parfaitement un dropshipping légal.

Principaux points nécessaires

Dropshipping legal - Rédiger le contrat avec soin
Dropshipping legal – Rédiger le contrat avec soin

Que ce soit un dropshipping légal France, un dropshipping Québec légal ou un dropshipping canada légal, voici les principaux points sur lesquels il faut s’attarder.

–        La rédaction des mentions : celles-ci doivent être en conformité avec toutes les obligations légales.

–        La rédaction des Conditions générales de vente qui conditionne vos relations avec les clients

–        La rédaction du contrat de dropshipping

Tous ces différents points doivent être parfaitement rédigés afin d’obtenir un dropshipping légal. Sachez que les CGV existant sur Internet ne sont pas conformes aux obligations. Aussi, l’une des erreurs effectuées par les dropshipper est d’omettre la signature du contrat de dropshipping. Cependant, en cas de conflit avec le fournisseur dû par exemple à une absence de livraison, à la livraison d’un produit de mauvaise qualité ou à la disparition du fournisseur, ce contrat vous permettra d’appliquer convenablement les lois.

A cet effet, il existe des entreprises, des sites et des sociétés qui s’occupent de la légalité de votre activité. Ils prennent en charge tout ce qui concerne les documents juridiques et vous procure un site totalement légal. Il est également important de disposer d’une comptabilité et de déclarer les revenus. D’un autre côté, le vendeur doit nécessairement connaître la fiscalité mise en application dans son domaine, la forme sociale la plus adaptée et à quel moment il faudra payer les impôts. A partir du moment où vous respectez tous ces points, vous pouvez commencer vos ventes en toute légalité.

Quelles sont les sanctions en cas d’exercice illégal ?

Si vous exercez le dropshipping de façon illégale, sachez qu’il existe des sanctions. Il peut ainsi s’agir d’une amende ou d’une peine d’emprisonnement selon le cas. Pour le régime micro ou pour les auto entrepreneurs, une activité illégale en dropshipping donne lieu à une amende de 300 000 euros et une peine d’emprisonnement de 2 ans. 

Par contre, l’amende peut atteindre 1,5 millions d’euros pour les sociétés EURL, SARL, SAS ou SASU. Par ailleurs, en n’opérant pas dans la légalité, vous vous exposez à un redressement fiscal et à des convocations au niveau de la brigade financière ou de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes. En somme, pour obtenir un dropshipping légal, vous devez établir tous les documents juridiques et prendre en compte toutes les conditions.

formation et tutoriel en dropshipping
Votez

Laisser un commentaire