E-commerce international : comment réussir ses débuts ?

Le secteur du e-commerce est en forte progression en France depuis de nombreuses années. Pour en profiter un peu plus, certains commerçants envisagent d’étendre leur e-commerce à l’international. Ainsi, ils pourront vendre leurs produits ou leurs services à l’étranger. Toutefois, cela représente une transformation difficile à effectuer. En effet, il faut faire attention à de nombreux détails et surtout avoir du temps. En gros, une extension de l’e-commerce à l’international ne peut pas se faire sans une grande réflexion et un minimum de préparation. Vous ne pouvez pas foncer sur un marché international la tête baissée. Il faudra donc du temps pour vous préparer. Cette problématique est rencontrée par de nombreux e-commerçants. Comme ces derniers, si vous ne savez pas comment faire du e-commerce à l’international, cet article vous est destiné.

Créer un site pour faire du e-commerce à l’international

E-commerce à l'international - un site pour favoriser la vente à l'international
E-commerce à l’international – Un site pour favoriser la vente à l’international

Faire du e-commerce à l’international n’est pas si différent de faire du e-commerce en France. Toutefois, à cause de nombreux paramètres tels que la langue et autres, vous devez refaire votre site internet. En effet, quand vous cherchez à vendre à l’étranger, vous devez être en mesure de rendre disponible votre site internet dans différents pays. Il faudra donc refaire votre site internet pour qu’il puisse se présenter sous différentes langues. Afin d’éviter de créer un tout nouveau site et surtout pour limiter les coûts, il faut vous assurer que votre e-commerce dispose de toutes les fonctionnalités nécessaires pour couvrir un plus grand nombre de pays et intégrer leurs différentes langues avec une seule interface. Pour cela, votre site e-commerce devra intégrer l’option multilingue. Grâce à cette option, vous pourrez traduire votre contenu dans les langues des différents pays que vous voulez toucher.

Ainsi, lorsque les internautes de ces pays feront des recherches dans leurs langues, ils trouveront plus facilement votre site internet. Outre l’option multilingue, vous devez également gérer les balises hreflang. Ces balises sont présentées sous la forme de code HTLM. Ces derniers sont destinés aux moteurs de recherche. Ils permettent d’indiquer les URL correspondantes à la page associée à chaque langue. Autrement dit, vous devez indiquer au moteur de recherche, l’URL de la version espagnole d’une page en français. Ce code doit être ainsi sur toutes les pages de votre site pour permettre au moteur de savoir la version qu’il doit afficher en fonction de la langue dans laquelle l’internaute fait la recherche.

Enfin, il faut également effectuer le paramétrage des zones de livraison sur votre site. En effet, il faut fixer le coût ainsi que le délai de livraison.

E-commerce à l’international : Cibler les pays dans lesquels vous voulez vendre

Avant même de reprendre votre site d’e-commerce, il est important de connaître le potentiel et l’attitude du marché que vous voulez conquérir. La première chose à faire est de cibler le ou les pays dans lesquelles vous voulez vous exporter. À cet effet, il est nécessaire de réaliser des enquêtes sur les différents marchés que vous avez ciblés. Tout d’abord, vous devez effectuer une analyse générale sur l’économie du pays. Ce serait déjà un premier critère de sélection. L’objectif de cette enquête est de déterminer les pays qui ont la culture de l’e-commerce. Par exemple, les Américains ont plus tendance à acheter en ligne que les ressortissants des pays européens. En effet, les Américains ont un panier moyen supérieur à celui des Européens.

Outre le panier moyen, il faut également analyser le style de vie ainsi que la qualité de vie des pays que vous avez ciblés. En effet, la commercialisation de votre produit ou de votre service dépendra des revenus du pays, mais aussi de la santé de la population. Elle dépendra également du prix que vous fixerez et aussi de sa nature. Aussi, un pays comme la Chine présente une économie électronique chiffrée à plus de 60 milliards de dollars. La Chine représente donc le plus grand marché électronique du monde.

Toutefois, la législation concernant les propriétaires de sites d’e-commerce est assez stricte dans le pays. Cela rend la vie un peu difficile à ces derniers. Par conséquent, si vous voulez opter pour un pays pour faire de l’e-commerce à l’international, prenez également en compte la législation. Aussi, il faut faire le choix en prenant en compte la langue, la monnaie d’échange et les normes culturelles.

La langue

La question de la langue se pose principalement sur le site. Comme nous vous l’avons déjà dit, il est important d’adopter une solution d’e-commerce intégrant l’option multilingue. À défaut de maîtriser vous-même la langue du pays dans lequel vous souhaitez faire de l’e-commerce à l’international, votre site sera un excellent moyen pour communiquer. En effet, lorsque le site est disponible dans la langue de l’internaute, il a une plus grande confiance au produit ou au service que vous lui proposez. La présence de la langue de l’internaute sur le site vous offre une plus grande crédibilité. Par ailleurs, en présentant un contenu dans la langue de l’internaute, vous donnerez l’impression de lui porter une grande attention. Il est donc important de traduire votre site dans la langue de l’internaute.

Ainsi, si vous n’êtes pas polyglotte, il faut engager des personnes qui sont capables de vous faciliter la transition. Évidemment, cela vous reviendra plus cher. Néanmoins, cette option présente l’avantage de rassurer les internautes. Toutefois, la langue n’est pas le seul élément à prendre en considération.

La monnaie d’échange

La monnaie d’échange est un élément non négligeable lorsque vous voulez faire de l’e-commerce à l’international. Il faut aussi afficher le prix du produit ou du service en fonction de la monnaie du pays. En effet, une grande partie de personnes habituées au commerce électronique paient dans la devise de leur pays. Si vous affichez vos prix dans leurs devises, vous créerez une plus grande confiance entre vous. En revanche, si votre site e-commerce ne prend pas en charge leur devise nationale, ils seront un peu plus réticents à acheter vos produits ou vos services.

Par ailleurs, il est important d’ajouter d’autres modes de paiement sur votre site. De préférence, ajouter le mode de paiement préféré des internautes. Par exemple, en France, les moyens de paiement qu’utilisent le plus les internautes sont PayPal, Stripe et la carte bancaire. Chaque pays dispose donc d’un moyen de paiement qui est très souvent utilisé par les internautes. C’est ce moyen de paiement que vous devez privilégier en fonction du pays.

Aussi, les moyens de paiement doivent évoluer au fur et à mesure que votre clientèle à l’international se développe. En effet, pour que l’e-commerce à l’international prospère, il est indispensable de répondre à la demande des nouveaux clients. Ces derniers doivent pouvoir effectuer le paiement avec la passerelle de paiement qui leur plaira. Par contre, si ces derniers ne peuvent pas payer avec le mode de paiement qu’ils veulent, ils se dirigeront certainement vers un autre site d’e-commerce. Ainsi, la configuration du mode de paiement vous permettra d’augmenter votre taux de conversion et d’être plus flexible.  

Les normes culturelles

Chaque pays a ses us et coutumes. Il est donc rare de voir deux pays partager la même culture. Avant de cibler un pays, il faut nécessairement vous poser les bonnes questions. D’abord, est-ce que les normes et coutumes du pays correspondent un tant soit peu aux valeurs de votre entreprise ? Si ce n’est pas le cas, il vous sera difficile de réaliser des ventes dans une telle contrée. Ensuite, vous devez vous interroger sur les habitudes d’achat des ressortissants du pays. Ont-ils l’habitude d’effectuer des achats sur internet ? Ce sont autant de questions auxquelles il faudra trouver des réponses.  

En prenant en compte les trois éléments précédemment cités, vous pouvez être sûr de choisir le bon pays où exporter votre commerce. Cependant, n’oubliez pas qu’il s’agit d’une tâche difficile. Vous devez donc faire votre étude de marché de façon très précise si vous voulez réussir l’e-commerce à l’international.

E-commerce à l’international : Commencez le commerce tout doucement

E-commerce à l'international - Commencez  avec des commandes réduites
E-commerce à l’international – Commencez avec des commandes réduites

L’e-commerce à l’international peut être très lucratif. Cependant, il présente d’énormes risques. En effet, il existe d’énormes dangers que vous pourrez rencontrer dans le processus de mondialisation de votre commerce. Toutefois, surmonter ou contourner ces dangers n’est pas très difficile. Après avoir ciblé les pays, vous voulez vous étendre et adapter votre site d’e-commerce, il faut démarrer votre expansion à une petite échelle. En commençant à grande échelle, vous rencontrerez de gros problèmes si vous n’êtes pas bien préparé. D’ailleurs, il est difficile de bien se préparer à faire de l’e-commerce à l’international à grande échelle. La meilleure solution est de commencer par de petites commandes. En effet, les expéditions sur le plan international perturberont votre flux de travail parce que vous devez franchir de nombreuses étapes.

Il faut démarrer tout doucement et ensuite maîtriser tout le processus de vente à l’international. C’est ainsi que vous réussirez à avoir une grande compréhension de vos capacités ainsi que des coûts, les taxes et tous les frais relatifs à chaque pays. Il faut quand même l’avouer, commencer l’extension vers l’international n’excite pas grand monde. Cependant, c’est un bon moyen pour vous assurer de réussir l’e-commerce à l’international.

E-commerce à l’international : La gestion de la livraison

Qui dit e-commerce à l’international dit forcément livraison de produit. C’est un détail à prendre très au sérieux. Généralement, la plupart des entreprises qui font du commerce à l’international ne sont pas souvent implantées physiquement dans les pays qu’ils convoitent. Par conséquent, les délais de livraison de ces derniers sont beaucoup plus longs. Il faut donc absolument en informer le client sur le site d’e-commerce. C’est important de le faire savoir pour créer les bases d’une relation de confiance avec votre clientèle. Sur votre site web, il doit y avoir une page qui récapitule tous les détails sur la livraison dans les pays où vous devez intervenir.

En effet, les frais de livraison représentent une raison de l’abandon récurent du panier dans l’e-commerce à l’international. En tant que e-commerçant, vous rencontrez principalement deux problèmes. Il s’agit des problèmes relatifs au délai de livraison et au prix. Comme nous l’avons déjà dit, les délais de livraison seront beaucoup plus longs quand vous faites de l’e-commerce à l’international. Cela est principalement dû aux longues distances et aux conditions d’envois. Il faut donc penser à un moyen de livraison qui est plus ou moins rapide. Le mieux pour le client est de trouver un moyen de livraison rapide et moins onéreux. Après avoir évolué dans votre activité d’e-commerce à l’international, vous pensez à ouvrir un magasin ou conserver votre stock dans chacun des pays que vous couvrez. Cette option vous reviendrait trop chère pour vos débuts. Il faut donc choisir la solution qui vous arrange le plus.

E-commerce à l’international : Maîtrisez les lois de chaque pays

E-commerce à l'international - Connaître la législation en vigueur
E-commerce à l’international – Connaître la législation en vigueur

Comme nous vous l’avons déjà dit, il est important de connaître la législation de chaque pays en matière de commerce électronique quand vous envisagez d’y faire de l’e-commerce. Ainsi, il faut porter une attention particulière aux conditions d’étiquetages et aux modalités de retour de la marchandise.

Les conditions d’étiquetages concernent principalement tous les produits de consommation. La législation concernant ce type de produit peut être très différente d’un pays à un autre. Quant aux modalités de retour du produit, elles peuvent différer d’un pays à un autre. Par exemple, en France vous avez un délai de 14 jours pour faire valoir votre droit de rétractation. Aussi, il serait très intéressant de vous renseigner sur les habitudes des clients concernant les retours d’articles.

Laisser un commentaire