Comment obtenir et rédiger des CGV en dropshipping ?

Quand on décide de se lancer dans le dropshipping, on se doit de faire préalablement plusieurs démarches. Outre les démarches administratives, il faut également penser à créer son site web et à la création de contenu. Un site internet en dropshipping doit obligatoirement disposer de plusieurs pages. Nous pouvons citer entre autres : les mentions légales pour dropshipping, la politique de confidentialité, le contrat de dropshipping ou encore les conditions générales de vente ou CGV. Pourtant, la rédaction de ses pages n’est pas ce qu’il y a de plus facile. En effet, ce sont des pages techniques qui conditionnent la navigation sur le site ainsi que vos futures ventes. Il s’agit notamment des CGV. Il faut donc vous faire aider pour la rédaction des CGV dropshipping. À travers cet article, nous vous disons comment obtenir et comment rédiger les CGV de votre boutique en ligne. 

Qu’est-ce qu’une CGV en dropshipping ?

CGV dropshipping - Fixez les conditions de la relation avec les clients
CGV dropshipping – Fixez les conditions de la relation avec les clients

Le dropshipping est une relation à distance entre vous et votre client. Dans le cadre de cette relation, vous devez disposer d’une plateforme qui permettra la prise de contact entre le client et vous. Contrairement à ce qui se passe au cours d’une vente dans une boutique physique, vous devez disposer des conditions générales de vente. Ces dernières sont la base de votre relation avec vos clients. Elles constituent le socle de toute relation de vente à distance. Grâce à elles, l’échange commercial entre le vendeur et l’acheteur pourra bien se passer sans qu’ils n’aient à se rencontrer. Les CGV en dropshipping permettent au client d’acheter en toute sécurité un article sans qu’il n’ait à le voir préalablement.

Ainsi, le but visé par la rédaction des conditions générales de vente est d’encadrer les relations commerciales entre un professionnel (le vendeur) et ses différents clients. Les CGV en dropshipping posent donc les règles qui régiront les ventes, les livraisons et même les retours. Elles sont une protection aussi bien pour le professionnel que pour ses clients. Bien qu’elles soient très importantes, les CGV ne sont pas à chaque fois obligatoires. En réalité, tout dépend du but visé par le site de vente et du genre de clients qu’il possède (type de relation vendeur acheteur).

Si les clients du vendeur sont des consommateurs (relation BtoC), les CGV sont obligatoires à cause de l’obligation d’information précontractuelle qu’a le vendeur. Par contre, lorsqu’il s’agit d’une relation commerciale entre professionnels (relation BtoB), les CGV sont facultatives. Toutefois, si l’acheteur les demande, vous devez pouvoir les lui communiquer. Dans tous les cas, il serait intéressant de rédiger les CGV en dropshipping.

Que retrouve-t-on dans les CGV en dropshipping ?

Les CGV en dropshipping prennent un aspect légal. Au-delà de cet aspect légal, les conditions générales sont la base même d’une relation commerciale à distance. De façon concrète, la rédaction des conditions générales de vente permet de faire connaître la politique de vente aux clients. Aussi, les CGV encadreront toutes les transactions qui s’effectueront entre le professionnel et les clients. De plus, elles définiront les responsabilités de chaque partie en cas de litige. Les CGV sont donc incontournables en dropshipping. Pour qu’elles prennent tout leur sens, les CGV doivent aborder plusieurs sujets principaux.

La généralité

CGV dropshipping - Donnez des informations sur la boutique
CGV dropshipping – Donnez des informations sur la boutique

Il ne faut pas oublier que le dropshipping constitue une forme de vente à distance. À travers les conditions générales de vente, il faut rappeler au client les différentes particularités de la vente à distance. Ici, la notion de consommateur est définie pour qu’il n’y ait pas de confusion. Aussi, on rappelle au client toute les règles qui encadrent la commande d’un article. Il lui sera notifié qu’il accepte le contrat de vente dès qu’il passe la commande à la boutique.

Outre ces détails très importants, il faut aussi porter à la connaissance du client les différentes coordonnées de la personne qui gère la boutique en ligne (personne physique comme personne morale). Les conditions générales de vente devront donc permettre aux clients de connaître votre adresse postale, votre numéro de téléphone, votre adresse email et d’autres informations personnelles qui permettront de vous identifier et de vous contacter directement.

Après les généralités, les CGV en dropshipping devront aborder la substance même de votre relation avec vos clients. Elles devront parler de la raison pour laquelle ces derniers vous contactent : les produits que vous commercialisez.

Les produits

Les produits représentent ce qui pousse les clients à visiter une boutique en ligne. Il est donc important de les présenter dans les conditions générales de vente. Cette présentation vous permettra de faire connaître dans le détail les produits que vous vendez sur votre boutique en ligne. Vous pouvez les présenter en images, en vidéos ou sous forme de tout autre élément qui est pris en compte dans le cadre du droit d’auteur.  

Aussi, dans la description des produits que vous commercialisez, il faut préciser à vos clients qu’ils sont tous accompagnés d’images ainsi que de textes. Il faut également ajouter que la responsabilité de votre entreprise pourra être engagée s’il y a des erreurs dans l’énumération des caractéristiques du produit. En cas de mécontentement du consommateur, cette mention représentera une protection légale pour vous. Par ailleurs, il faudra faire savoir aux clients que la description et les différentes images que vous présenterez ne sont pas contractuelles.

Outre cet aspect, les conditions générales de vente doivent faire savoir aux clients, l’état dans lequel se trouvent les produits. Sont-ils neufs ? Sont-ils d’occasion ou sont-ils reconditionnés ? C’est également le bon cadre pour faire connaître les conditions applicables quand le produit demandé est en rupture de stock. Également, cette partie devra inclure les conditions de remboursement ou de remplacement des produits qui ne sont pas disponibles.

Pour finir, cette partie doit également inclure les conditions de retour. La description des produits fera donc connaître toutes les conditions mises en place pour le bon fonctionnement de votre relation avec les clients. C’est le cas par exemple des refus de renvoi de certains produits (pour diverses raisons).

La présentation des produits est donc une partie importante des CGV en dropshipping. Cependant, elle n’aura pas toute son importance si vous n’évoquez pas les modalités de paiement.

Les modalités de commande

Le dropshipper a un statut de vendeur à distance, la commande fait donc entièrement partie de son activité. Il est tout à fait normal que les CGV puissent inclure les modalités de prise de commandes et les modalités de paiement. Elles auront pour but de décrire en détail la façon dont le client pourra effectuer sa commande.

À cet effet,  plusieurs informations sont portées à la connaissance du potentiel client. On peut citer par exemple :

  • L’obligation de créer un compte afin de commander ou la possibilité d’acheter en tant qu’un invité ;
  • Les moyens permettant d’ajouter un produit au panier, ainsi que la quantité, la couleur, la taille ;
  • etc.

C’est une partie importante que représentent les CGV pour le dropshipping, car elle permettra aux clients d’avoir plus de facilité à prendre les commandes. Il faudra la faire suivre de la politique des prix et des modalités de paiement. 

Le prix et les modalités de paiement

Le prix des produits et les modalités de paiement sont aussi importants que les modalités de commande. En effet, en parcourant les CGV, le client doit pouvoir savoir la devise qui est affichée sur les produits de la boutique en ligne. Il doit aussi savoir si le produit est taxé, car vous pouvez choisir de mettre le prix du produit en TTC ou en HT.

Il est également important de faire savoir à quel moment le consommateur pourra vérifier le montant final de sa commande. Le montant final de la commande prend en compte les frais de transport et autres frais afférant à la logistique. Concernant les frais annexes, vous devrez veiller à rediriger les consommateurs vers une page pour le détail des frais annexes. Toutefois, ces frais peuvent changer à toutes les commandes. Cela dépend de la quantité des produits, de leur valeur ainsi que de la distance pour la livraison.  

Quid des modalités de paiement ?

CGV dropshipping - Définir les modalités de paiement pour faciliter la vente
CGV dropshipping – Définir les modalités de paiement pour faciliter la vente

Quant aux modalités de paiement, elles doivent être bien détaillées dans les CGV. Faites savoir aux clients quel type de paiement vous acceptez. Est-ce le paiement au comptant ou  le paiement différé ? Ou préférez-vous le paiement échelonné ? Par ailleurs, il est important de rappeler la monnaie que vous utilisez. Plus important, il faut veiller à préciser les différents moyens de paiement que vous acceptez. Vous avez le choix entre les virements bancaires, les solutions de paiement en ligne telles que PayPal ou encore les paiements SEPA. Par contre, si vous prenez les chèques, vous devez leur préciser à quel ordre il doit être émis, l’adresse et enfin les différentes règles qui lui seront appliquées.

Enfin, cette partie doit contenir les modalités de la validation du paiement ainsi que de la commande. Elles doivent être correctement détaillées. Il faut dire qu’aujourd’hui les paiements et les commandes sont généralement validés par mail. Les mails sont envoyés dès que l’e-commerçant a accepté le paiement. Généralement, ils sont accompagnés de la facture.

Les autres parties à intégrer dans les CGV en dropshipping

Les CGV en dropshipping sont vraiment vastes. Elles abordent de nombreux aspects de votre relation avec vos clients. Outre les différentes parties énumérées plus haut, elles doivent également prendre en compte plusieurs autres parties. Nous pouvons citer entres autres : les modalités de livraison, de réception et de paiement du produit, les retours et toutes les responsabilités engagées et les cas de force majeure.

Dans le dropshipping, la livraison de l’article à l’acheteur n’est pas à la charge du vendeur. C’est au fournisseur de livrer le produit au client. C’est une donnée que vous devez prendre en compte quand vous voudrez écrire les CGV. Aussi prenez en compte la zone de livraison de votre fournisseur. Cela vous permettra d’assurer une livraison rapide à vos clients. Il ne faut pas non plus oublier les conditions que doivent remplir les consommateurs pour récupérer le produit acheté.

Quant aux modalités de retours, elles détaillent les conditions mises en place pour les retours de produits. Cela permettra aux consommateurs de retourner l’article acheté en toute sécurité en cas de conflit ou de mauvaise qualité. C’est une assurance complémentaire du droit de rétraction.

Les cas de force majeure permettent de délimiter votre responsabilité. En indiquant les cas de force majeure, vous pourrez vous soustraire à l’exécution d’une obligation. Pour finir, vous devrez faire part des obligations du client. Il est vrai que le vendeur a de nombreuses obligations envers son client. Réciproquement, les clients ont également des obligations. Les CGV sont le cadre pour les notifier aux clients. Par exemple, le client doit avoir plus de 15 ans avant de passer une commande. Il ne peut pas non plus retourner un article après l’avoir dégradé. Tout ceci doit être notifié aux clients.

Obtenir les CGV en dropshipping avec un générateur de CGV

Vous l’aurez compris, les CGV en dropshipping sont complexes et très techniques. Il vaut mieux se faire aider par un spécialiste. Dans le cas contraire, vous pouvez opter pour un générateur de CGV. C’est un magnifique outil qui vous permet de rédiger sans grande difficulté. Il vous offrira un exemple de CGV en dropshipping. Vous n’aurez plus de soucis concernant la qualité de conditions générales de vente. Il existe de nombreux générateurs de CGV gratuits. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer les CGV de Shopify. Il vous permettra de rédiger un modèle de CGV en e-commerce de grande qualité.

Outre les CGV, les générateurs vous permettront également d’avoir de contrat de dropshipping gratuit. Ces derniers sont des contrats qui sont obligatoires en dropshipping. Vous pouvez également avoir des politiques de confidentialité shopify et bien d’autres documents importants quand on fait du dropshipping. Vous n’aurez qu’à les personnaliser et vous obtiendrez des pages de qualités.

Aussi, toutes ces pages ont une grande importance. En effet, elles vous permettent de faire votre business en toute légalité. Il faut donc absolument en tenir compte quand vous déciderez de créer votre boutique. Si vous ne pouvez pas voir un spécialiste, vous pouvez recourir aux générateurs de conditions générales de vente. Ils vous permettront de rédiger rapidement vos CGV en dropshipping.

formation et tutoriel en dropshipping
Votez

Laisser un commentaire