Peut-on revendre des marques en dropshipping ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le dropshipping est un terme anglais qui signifie en français « livraison directe ». C’est une activité qui se répand de nos jours. C’est un processus qui permet de vendre des articles en ligne sans posséder de stock. En d’autres termes, c’est un procédé par lequel une personne crée son site en ligne, expose sur sa boutique des produits que livreront directement les fournisseurs de ces produits aux clients intéressés. Ainsi, le propriétaire de la boutique virtuelle ne dispose pas de stocks. Il se charge de rendre son interface la plus attrayante possible. Ensuite, quand un client achète un article, le fournisseur le livre directement. Le bénéfice du e-commerçant est la différence entre le prix payé par le client et le prix qu’il paye au grossiste. Quel que soit le nombre d’articles qu’il achète, le fournisseur lui délivre une facture sur le prix de grossiste. Ce type d’activité est possible sans grand fonds d’investissement, car sa caractéristique principale est l’absence de stock. Peut-on vendre des marques en dropshipping ?

Vendre des marques en dropshipping : Qu’est-ce qu’une marque ?

Vendre des marques en dropshipping - Connaître la législation en vigueur
Vendre des marques en dropshipping – Connaître la législation en vigueur

D’abord, il importe de préciser que la marque sert à reconnaitre l’entreprise qui a fabriqué le produit. Par exemple, l’opinion publique sait que H&M fait des vêtements pour femmes tandis que Adidas fabrique des vêtements et accessoires de sports. De même, Toyota vend des voitures et Samsung des appareils électroniques. Il existe des lois pour protéger l’image des sociétés. Par exemple, si vous êtes tenté de créer une marque de chaussures Samsung, ces lois ne vous le permettront pas. Il suffit que la société porte l’affaire en justice pour atteinte à son image ou pour usurpation de dénomination. Cela peut conduire au paiement d’amendes astronomiques.

Plusieurs marques sont disponibles sur les sites dédiés au dropshipping tels que Alibaba, Amazon, Aliexpress, etc. Vous pouvez commercialiser certaines marques en dropshipping sur votre boutique Shopify, alors que d’autres ne le sont pas. Ces derniers sont généralement les produits contrefaits ou alors les produits qui nécessitent une licence. Comme vous l’aurez déjà compris, une marque met en jeu son image. C’est donc naturel que vous ne puissiez effectuer le dropshipping de certaines marques sur votre boutique virtuelle si vous n’en détenez pas l’autorisation. Il faut d’abord nouer une relation de confiance avec la marque.

Vendre des marques en dropshipping : Différence entre marque de façade et marque déposée

Une marque déposée ne se résume pas juste à la présence d’un logo accompagné d’un texte sur un article. Sur de nombreux sites, plusieurs articles (sacs, vêtements, chaussures, etc.) possèdent une marque (texte et logo). Ce n’est pas nécessairement le signe d’une marque déposée. Divers fournisseurs créent rapidement des marques pour accroître la valeur des images présentées, ainsi ils peuvent en augmenter le prix de vente. L’étude de la psychologie des clients montre qu’ils ont plus envie de commander un produit qui semble provenir d’une marque. C’est donc une astuce de marketing.

Ainsi, certaines boutiques et certains fournisseurs peuvent porter la dénomination de cette marque sans être ennuyés pour des justificatifs de licence. Pour savoir si une marque est réellement une marque déposée, il faut voir si la marque possède un site internet hormis celui qui se trouve actuellement sur le site de dropshipping. Ensuite, vous pourrez contacter le fournisseur pour en savoir plus sur la marque et demander de commercialiser sa marque sur votre boutique de dropshipping.

Vendre des marques en dropshipping : Pourquoi vérifier l’authenticité des marques ?

La vérification de l’authenticité des marques est une étape importante. Si vous vendez des contrefaçons sur votre site, que vous en soyez conscient ou non, vous serez accusé de trafic. Et vous risquerez des peines et des amendes parce que c’est à vous qu’appartient la responsabilité de vérifier la qualité de ce que vous vendez. De même, si c’est une marque déposée dont vous ne possédez pas la licence et que vous la vendez quand même, vous recevrez un avertissement. Après la mise en garde, vous serez poursuivi judiciairement en cas de récidives. Cependant, si la marque n’est pas une marque déposée, et n’est qu’un texte accompagné de logo, sans protection légale, vous pouvez la commercialiser en toute quiétude. Il y a une méthode pour vérifier l’authenticité d’une marque.

Comment vérifier l’authenticité d’une marque ?

En premier lieu, il faut voir si vous retrouvez des éléments sur la marque sur les moteurs de recherche. Si la marque existe hors du site de dropshipping, vous trouverez à son sujet des articles rédigés, des informations, des images détaillées. De plus, vous trouverez sans nul doute le site officiel de la marque. À ce stade, vous pouvez déjà décider de chercher un autre article si celui-ci est protégé et que la procédure pour obtenir la licence vous semble pesante. Dans un second temps, vous pouvez écrire au distributeur sur le site de dropshipping pour exiger une preuve. Vous lui demanderez vers quelle destination vous pouvez vendre ses articles.

Et enfin, vous pouvez vous connecter sur la base d’informations des marques reconnues par l’INPI pour voir si dans la liste, la marque est déposée. Si elle l’est, contactez la marque pour obtenir un prix promotionnel. Dans le cas où la demande de l’article est forte, vous pouvez choisir de faire des approvisionnements pour les futurs achats. Ou alors, vous pourrez questionner le fournisseur dans le but de savoir s’il fait du dropshipping. Ces démarches vous protègent et vous garantissent la jouissance d’un bon service clientèle. En effet, cette procédure permet de s’assurer qu’on est en mesure ou non de vendre cette marque. Quel que soit le produit qui vous intéresse, assurez-vous d’avoir les autorisations nécessaires avant de mettre sur pieds votre boutique.

Les risques de vendre de la contrefaçon

Vendre des marques en dropshipping - Se renseigner sur l'origine et la fiabilité des produits
Vendre des marques en dropshipping – Se renseigner sur l’origine et la fiabilité des produits

Les produits contrefaits sont vite détectés par la douane. Assurez-vous donc d’être toujours en règle. Cela passe autant par la qualité des sites que vous créez, que par la fiabilité des grossistes avec lesquels vous faites affaire. Quels avantages y aurait-il à se stresser pour livrer des produits qui ont une forte chance d’être interceptés puis détruits ? Si par quelque alchimie que ce soit, votre client recevait le produit contrefait, il vous considérerait comme un escroc et non comme un respectable e-commerçant. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquels certaines personnes n’achètent pas leurs articles par le biais du dropshipping.

La crainte de se faire escroquer suite à leurs expériences passées ou celles de proches est assez forte. L’arnaque entache la réputation non seulement de votre boutique, mais de celle de tout le dropshipping qui est quand même l’activité principale de certaines personnes. En ce sens, il importe d’être respectueux des recommandations à suivre pour vendre des marques en dropshipping. Néanmoins, l’acheteur peut obtenir le remboursement des sous déboursés par la déclaration d’un litige PayPal.

Par ailleurs, vous devez avoir vos papiers en règle en ce qui concerne la Taxe sur la Valeur Ajoutée et la douane. Vous ne pouvez pas déclarer avoir acheté des articles contrefaits. Quel que soit l’article en cause, les risques seraient lourds.

L’obtention du droit de vente des marques dans sa boutique

Pour commercialiser une marque, il faut faire une demande explicite à la personne ou à l’entreprise détentrice des droits de licence dudit produit. Pour ce faire, on vous soumet une grille tarifaire à remplir. Généralement, on impose l’achat d’une quantité définie de produits pour bénéficier d’un tarif réservé aux revendeurs.

Pour vendre des iPhones ou des Macs, il faut contacter Apple. Pour commercialiser des chaussures Adidas, il faut contacter un siège officiel de la marque. Les fournisseurs d’origine d’une marque vendent des articles de qualité, tandis que ceux qui imitent ces articles fournissent toujours de la mauvaise qualité à bas prix. La procédure pour vendre des marques en dropshipping est un peu complexe. C’est la raison pour laquelle, la plupart des e-commerçants se contentent de commercialiser des articles sans marque, mais de bonne qualité.

Les précautions à prendre pour commercialiser un article de marque

Comme vous l’auriez compris, les mesures prises avant de vendre des marques en dropshipping sont importantes. L’origine du produit et la politique instaurée par la marque sont à prendre en compte.

La vérification de la manière de distribution de la marque

D’abord, il faut connaître le choix de la marque au sujet de la distribution de ses articles. Certaines marques choisissent une distribution exclusive tandis que d’autres choisissent une distribution sélective. On parle de distribution sélective, quand c’est la marque qui choisit elle-même ses représentants selon des principes qu’elle a établis. Alors, il faut demander l’autorisation de la marque avant de commercialiser ses éléments.

 On parle de distribution exclusive quand la marque choisit un seul distributeur. Généralement, c’est la distribution exclusive qui est de mise, car la marque ne laisse pas ses produits être vendus sans contrôle. C’est parce qu’elle se soucie de son image. Néanmoins dans de rares cas, la marque privilégie la distribution ouverte. Dans ce cas, les dropshippers sont en mesure de commercialiser librement les produits de la marque.

La vérification de la provenance du produit

Les marques ne peuvent s’opposer à la liberté de circulation des marchandises dans l’Union européenne. En d’autres termes, si la maison mère a vendu le produit, vous avez le droit de le racheter puis de le vendre. Vous pouvez payer le produit auprès d’un représentant de la marque et ensuite le revendre. Néanmoins, il importe de vérifier que l’article est mis sur le marché au sein de l’Union européenne. Si vous n’êtes pas au sein de ce cadre, vous n’aurez d’autres choix que de demander à la marque son accord. C’est le cas pour tous les articles fabriqués hors de l’UE. Pour savoir d’où vient le produit que vous achetez, faites une vérification sur la facture d’origine délivrée au dit représentant. La vérification vous épargnera des surprises désagréables et inattendues.

Vérifier la possibilité de passage par l’affiliation

Vendre des marques en dropshipping - Connaître le principe de l'affiliation
Vendre des marques en dropshipping – Connaître le principe de l’affiliation

En outre, si vous ne pouvez directement acheter un produit pour le commercialiser, le système d’affiliation reste une option de taille. Pour chaque vente par ce système, vous obtenez une commission. Le site officiel des marques cite généralement les conditions afférentes. Parfois, les marques usent d’interface d’affiliations. Ce sont des plateformes qui mettent en lien le distributeur et la marque.

Le dropshipping de marques privées

On appelle une marque privée, un produit fabriqué par un producteur, mais vendu uniquement par des détaillants. Produire une marque privée, c’est faire des articles uniquement destinés à la revente. La différence avec les marques classiques est que l’article porte la marque du détaillant et non celle du producteur. La marque privée concerne plusieurs catégories d’articles. Il s’agit des produits cosmétiques, des produits alimentaires, capillaires, et bien d’autres. Le dropshipping des marques privées s’apparente à une vente classique en ligne.

En effet, il faut cibler les produits, puis le fournisseur, posséder le stock nécessaire et enfin penser à l’écoulement de la marchandise. Et contrairement à la procédure habituelle de dropshipping permettant de vendre sans stock, la commercialisation de marques privées nécessite d’avoir un bon fonds de commerce. En effet, vous devez investir dans le stock, dans sa conservation, et vous soucier également de la logistique. C’est quand même une vente à haut risque, surtout pour un débutant. Les ventes privées en matière de dropshipping ont quand même des caractéristiques différentes de celles des ventes privées ordinaires.

Les avantages des ventes privées en dropshipping

Elles permettent un contrôle adéquat de la qualité des articles vendus. Pour vendre des marques privées, vous devez d’abord contacter le fabricant et soumettre vos exigences en ce qui concerne la texture, le style et la qualité du produit. Vous avez l’option de déterminer le coût d’un produit en choisissant les matériaux de fabrication au regard de la clientèle que vous ciblez et du bénéfice que vous espérez réaliser. Vous pouvez fidéliser les clients en fournissant un article qui vous est propre, spécifique et de bonne qualité. De plus, en vendant leur propre marque, les commerçants se plaignent peu.

L’actualité du marché des marques privées

Avec l’évolution économique, beaucoup de personnes privilégient l’achat des marques privées pour leurs coûts relativement bas. En dropshipping, le marché de vente des marques privées est actuellement en pleine croissance. Les sites idéaux pour faire du droshipping marques privées sont Alibaba, Chinabrands de Dropship Direct.

Frank Houbre
Frank Houbre
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Frank Houbre qui propose une formation de dropshipping sur Shopify
À propos de Frank Houbre

Frank Houbre est le CEO de BusinessDynamite. Avec plus de 13 000 élèves adhérents dans ses formations de E-commerce, il est reconnu comme un poids lourd du business en ligne. Loin du show et des maisons de luxe, il forme des entrepreneurs conscients des véritables challenges et opportunités qu’offre le E-commerce. Pour lui, le dropshipping est une porte d’entrée pour créer des business solides et stables. #dropshipping

Autres sujets :