Quels sont les risques du E-commerce ?

L’arrivée d’Internet dans le monde a bouleversé beaucoup d’activités. Aujourd’hui, depuis votre maison et grâce à un ordinateur ou un Android, vous pouvez procéder à des achats. C’est à dire plus besoin de rechercher le meilleur magasin, de vous tracasser par rapport à la recherche d’une place de parking, puis de faire face à l’afflux présent. Et ce n’est pas tout, lorsqu’après des heures passées à faire des tours, vous vous rendez finalement compte qu’il n’y a plus le produit que vous recherchez. Où que la queue à la caisse est si importante que vous ne pourriez pas chercher vos enfants à temps à la garderie. Alors, le e-commerce apparaît comme un miracle. Cependant, comme toute activité, il possède aussi bien des avantages que des risques. Que peut-on dire par rapport aux risques du E-commerce ?

Clarification du terme e-commerce

Risques du E-commerce : Les reconnaître pour les réduire est crucial
Risques du E-commerce : Les reconnaître pour les réduire est crucial

L’e-commerce ou commerce électronique est un commerce en ligne qui ne peut être réalisé que grâce à internet. Il consiste en un échange de biens ou de services se produisant sur un terrain virtuel qu’est l’Internet. Le paiement tout comme la vente sont faits sur ce même réseau.

Le e-commerce fait intervenir trois acteurs à savoir : le vendeur, l’acheteur et le produit. Il est un commerce en plein essor depuis plusieurs décennies. Il n’est pas à confondre avec le terme business. Le e-commerce et le business sont deux notions différentes. En effet, le terme business regroupe davantage de données par rapport à la notion de e-commerce.

Les différentes formes de e-commerce

 Il existe deux catégories de e-commerce. La première est celle correspondant à un type bien défini de clients. Elle dépend de la typologie du client. Nous avons :

–  Business To business : le commerce ici se produit entre des entreprises. Une entreprise fabrique un produit et le propose uniquement à d’autres entreprises pour la vente, pas à des particuliers.

–       Business To consumer : à ce niveau, l’acheteur peut ne pas être une entreprise.

–       Consumer To business : ce sont des portails d’emploi freelance. Ces portails sont nombreux. On a par exemple Elance, Odesk, Hopwork. Les vendeurs proposent leur produit aux clients sur ces portails.

–  Consumer To consumer :  il s’agit des sociétés dont l’objectif est d’alléger l’acquisition de produits que souhaitent vendre les producteurs.

–     Government To consumer, business To employer, consumer To government sont aussi compris dans ce premier lot.

La seconde catégorie quant à elle prend en considération le modèle commercial. C’est-à-dire le mode de l’échange, ou le bénéfice tiré de la vente. Il y a: les boutiques en ligne, le dropshipping, le e-commerce d’affiliation, l’adhésion, la marketplace, les services.

Les avantages du e-commerce

L’e-commerce présente un certain nombre d’avantages qui poussent beaucoup de personnes à se lancer dans le domaine.

Le nombre important de clients

L’e-commerce est un type de commerce qui parvient à attirer l’attention d’un public non négligeable. Le fait que ce soit un commerce qui se produit en ligne constitue un atout. À l’opposé du commerce traditionnel, qui consiste en l’implantation d’une boutique au coin de sa rue qui attirerait que des personnes intéressées de votre zone en plus de vacanciers ayant besoin des produits que vous proposez, le e-commerce attire des personnes du monde entier.

Dès lors que ces personnes possèdent un réseau internet et un outil informatique. Ils vont sur internet et font leurs recherches. Le moteur leur proposera toutes les boutiques en ligne qui pourront satisfaire à leur demande. Que le client ou le propriétaire de la boutique soit en Afrique, Asie, Europe, ou Amérique, cela n’a aucune importance. C’est ce qui explique le grand nombre de clients que le e-commerce arrive à influencer. 

Pas de limitation d’horaire

Les boutiques en ligne sont accessibles à tout moment. Lorsque vous ressentez le besoin d’acheter un article tard dans la nuit, vous pouvez vous y rendre. Le commerce en ligne ne fonctionne pas comme celui auquel nous étions habitués par le passé. Si la boutique ferme à 21 h et que vous vous y pointez 30 après l’heure de fermeture, soyez sûr que vous ne verrez que la pancarte ‘’close’’ en train de vous fixer. Avec le e-commerce, pas de stress et pas besoin de se précipiter pour ne pas louper votre achat.

Bas coût des produits

Les produits du e-commerce coûtent relativement moins cher si l’on les compare avec les produits des boutiques traditionnelles. Il faut dire que le fait que ces boutiques soient dans l’obligation de payer certains frais explique cette différence de prix. Il y a par exemple l’impôt, les salaires du personnel, les frais d’hébergement…  

Importance de la recette

Les acteurs du commerce électronique écoulent plus rapidement leur produit par rapport aux boutiques en ligne. Car leur boutique est plus visible et attire un nombre considérable de clients. Le bouche-à-oreille marche très bien aussi dans le domaine du e-commerce.

Le service simultané de plusieurs clients

Puisque le e-commerce est un commerce purement électronique, tous les clients peuvent trouver satisfaction. Alors que si la vente se faisait dans une boutique physique, l’écoulement des stocks conduira à coup sûr au départ des clients, qui devront chercher à nouveau une autre boutique.

Les risques du e-commerce

Risques du E-commerce - Prendre des précautions pour éviter les mauvaises surprises
Risques du E-commerce – Prendre des précautions pour éviter les mauvaises surprises

Tels que les avantages du e-commerce ont été présentés, l’on pourrait croire qu’il ne présente aucun risque. Détrompez-vous. Comme nous l’avons dit plus haut, comme toute activité, il possède des bons comme des mauvais côtés.

Si vous souhaitez vous lancer dans le commerce électronique, il est nécessaire que vous preniez connaissance des risques du e-commerce.

Risques du E-commerce : Atteinte à la sécurité de votre structure

Vos données peuvent faire l’objet d’attaques de la part des pirates ou hackers. Ils piratent parfois les sites internet afin de pouvoir dérober les informations personnelles aussi bien des visiteurs que du propriétaire. Pour éviter d’en être victime, vous devez bien sécuriser votre site en ajoutant des couches supplémentaires sur le site à travers les formulaires de contacts ou les boîtes d’inscriptions.

Lorsque vous constatez que vous n’avez pas les aptitudes nécessaires pour assurer vous-même la sécurité de votre site, nous vous conseillons de faire appel à quelqu’un du domaine comme un développeur web par exemple. Vous devez surveiller votre site de façon régulière, et faire comprendre à celui qui vous héberge qu’il gagne gros en veillant à la sécurité du site afin de ne pas faire face à des virus ou des logiciels malveillants.

Le règlement des différends entre clients et vendeurs

Il peut arriver que le client décide de décommander le produit qu’il avait lui-même choisi, sous prétexte qu’il ne s’agit pas du produit auquel il s’attendait. Certaines descriptions perfectionnent parfois les articles dans un but d’attrait de milliers de clients. De plus, le client peut parfois faire l’objet de plusieurs paiements, ou le produit acheté et payé peut ne pas être livré.

Dans tous ces cas, pour ne pas avoir à résoudre ce risque du e-commerce vous pouvez :

–  faire preuve de vigilance dans l’envoi des produits,

– éviter de posséder à la soustraction des frais d’achat avant livraison

Faire usage du numéro de suivi des articles pour être sûr qu’ils ont été bien livrés au bon acheteur.

Risques du E-commerce : L’atteinte à la propriété intellectuelle

Vous pouvez vous faire voler vos articles, vos logos, votre nom ou celui de votre site, son contenu, vos images publiées… Bref, tout ce qui vous appartient et qui a servi à meubler votre site. Des pratiques peuvent vous aider à ne jamais faire face à ce genre de risque du e-commerce. Il est donc important de se servir d’une adresse IP que l’on a, soit même créée. Aussi, doit-on sérieusement investir dans la formation de ses employés en ce qui concerne les questions de sécurité sur le net. Vous devez également éviter de parler d’informations strictement personnelles lors des discussions en ligne.

Le risque lié au classement SEO

Vendre sur le Net implique de faire de la publicité grâce au référencement et au marketing numérique. Cette publicité améliore le chiffre d’affaires en faisant intéresser plus de clients à ce que vous faites. Si malheureusement le classement SEO ne vous favorise pas, vous serez moins connu et ferez alors un modeste chiffre d’affaires. L’idéal serait de vous décharger du marketing. Vous pouvez le confier à un spécialiste sur le plan du référencement professionnel.

Le trafic mené via les cartes de crédit volées

En tant que propriétaire d’un site de e-commerce, vous devez être à même de détecter les opérations à caractère douteux. La qualité de votre sécurité doit être si élevée qu’elle doit vous permettre de savoir si c’est bien le propriétaire de la carte de crédit qui effectue la transaction ou un pirate.

Pour ne pas se faire prendre, assurez-vous de votre conformité PCI dont l’objet est de protéger toutes les informations personnelles du propriétaire réel de la carte de crédit en cours d’utilisation.

Risques du E-commerce : La compétence du service client

Il est connu que tout seul, vous ne pourrez assurer la gestion de votre propriété. Il faudra nécessairement travailler avec des savoirs diversifiés. Vous devez savoir que le mauvais personnel accompagnateur pourrait vous faire perdre des devises, en accordant un mauvais traitement à vos clients ou en décidant de ne pas les satisfaire.

Assurez-vous de vous entourer d’un service client poli, courtois, qui s’excusera même s’il n’a pas tort et qui sera toujours prêt à répondre à toutes leurs questions. Un service client capable de surpasser les attentes de vos clients.

Risques du E-commerce : Le vol de vos méthodes d’identification

Vos méthodes d’identifications doivent être hyper complexes, sans possibilité de déchiffrement par un tiers. Ils ne doivent pas être simples. Ils peuvent être à deux ou plusieurs facteurs. Ces méthodes augmentent la sécurité de votre société et en éloignent les personnes de mauvaises intentions palliant ainsi à ce risque du e-commerce.

Absence d’assurance de la part des clients de l’e-commerce

Le paiement des articles dans les sociétés d’e-commerce se fait en ligne tout comme les achats. Ce qui ne rassure pas souvent les clients qui ont peur de la perte de leur donnée ou de sa diffusion. Le pire c’est qu’ils s’imaginent qu’en utilisant leur carte bancaire, ils risquent de gonfler le rang des victimes d’arnaque électronique.

Cependant, ces clients qui accordent peu de confiance à l’e-commerce doivent savoir qu’il existe des certificats qui peuvent protéger leur information personnelle. Ces certificats comme le certificat SSL sont en quelque sorte des crypteurs des informations partagées lors du paiement de l’article acheté.

Achat du produit sans aucun contact

Risques du E-commerce - L''absence de contact entre l'acheteur et vendeur nécessite la prudence
Risques du E-commerce – L”absence de contact entre acheteur et vendeur nécessite la prudence

Lorsque l’on possède à l’achat d’un article dans une boutique ordinaire, l’on éprouve une certaine facilité à prendre contact avec le produit. Ce qui suppose qu’on peut l’examiner sous toutes ces coutures. S’il s’agit d’un tissu ou d’un vêtement, on peut vérifier si la couleur colle vraiment avec sa peau en l’approchant de cette dernière ou si son poids cadre réellement avec ce que l’on désire. Ce qui serait impossible lors d’un achat en ligne.

Les vendeurs du net ont trouvé quelques solutions afin de résoudre ce risque du projet e-commerce. Ils publient à côté de leurs articles la description de celui-ci, le font porter par des mannequins s’il s’agit de vêtements, font des vidéos. Tout ceci dans le but de capter l’attention de l’acheteur et de l’amener à choisir ledit produit.

Besoin d’une bonne connexion internet

Le e-commerce comme son nom l’indique est un commerce qui se passe essentiellement en ligne. Ce qui veut dire que sans connexion, il ne peut y avoir de transaction. Même lorsque le débit de la connexion baisse, ou que la connexion n’est pas de qualité, des difficultés pourraient se poser lors de l’opération. Qu’il s’agisse de l’acheteur ou du vendeur, ils ont tous deux besoin d’une connexion internet.

Problèmes relevant du domaine technique

Faire du e-commerce demande qu’on soit outillé dans plusieurs domaines. Un bon e-commerçant doit être capable de décrire ses articles, d’afficher ces derniers, de faire une mise à jour régulière de sa page, de régler les soucis techniques qui se poseront sur sa page, d’être disponible pour répondre aux diverses questions des consommateurs ou de pouvoir les calmer en cas de tension. Il peut arriver que le détenteur de la boutique en ligne ne possède pas toutes ces qualités. Dans ce cas, il peut engager quelqu’un qui aura pour tâche de régler toutes les questions liées à la technique. C’est un sacrifice à faire pour espérer un bon rendement. Mais lorsque c’est bien fait, il n’en sera que gagnant.

Risques du E-commerce : Faire face à la concurrence

Internet est pour toi le monde et facile d’accès. N’importe qui peut venir créer son activité en ligne sans se faire du souci pour les conséquences que cela pourrait engendrer pour ceux qui étaient sur la place. Le e-commerce est un domaine très concurrencé. Il revient à l’e-commerçant de se démarquer des autres, de prouver à ses consommateurs qu’ils ont beaucoup à gagner en se tournant vers lui plutôt que les autres.

Vous pourrez peut-être faire un meilleur prix que ses compères, ou ne vendre que des produits ou services de qualité supérieure que le client ne pourra trouver nulle part ailleurs. Il existe tellement de fakes sur internet que si les internautes savent que vous ne vendez que l’authenticité, vous vous ferez beaucoup plus de clients. Et tout le monde voudra aller s’approvisionner chez vous. Il y a possibilité que sa liste d’attente soit considérable alors même que le produit est en rupture ou en cours de fabrication.

formation et tutoriel en dropshipping
Votez

Laisser un commentaire