Accessibilité et commerce électronique : que signifient W3C et WAI ?

0
(0)

Tout le monde doit pouvoir accéder à Internet. C’est normal puisqu’il a été conçu pour tous. Le codage de certains sites les rend accessibles. D’autres par compte ne donnent pas cette possibilité. Ce qui les rend inaccessibles pour une certaine catégorie de personnes. Le W3C intervient alors à cet effet pour résoudre ce problème en mettant en oeuvre le projet WAI qui étend l’accès aux personnes vivant avec un handicap.

Définition de la W3C

Wai - L'handicap n'est pas un obstacle à l'accès internet
Wai – L’handicap n’est pas un obstacle à l’accès internet

Le W3C ou World Wide Web Consortium est un organisme qui a pour objectif de réguler l’internet mondial. Ses membres se retrouvent sur tous les continents. Ils sont au nombre de 400. Pour eux, tout le monde doit pouvoir bénéficier des avantages d’Internet. Il peut s’agir de quelqu’un ayant des problèmes mentaux ou physiques. Son état ne doit pas constituer une source d’empêchement.

Ni le lieu, ni la langue, ni le logiciel utilisé, ni la culture ne peuvent être un frein dans le processus d’accès à la technique internet. C’est ce à quoi, ces 400 membres travaillent. Les développeurs doivent forcément passer par l’accessibilité lorsqu’ils souhaitent créer des sites de qualité. Pour atteindre leur but, le W3C a pensé à la mise en place d’un certain nombre de recommandations. C’est dans ce cadre que les membres du W3C ont initié un projet à l’endroit des personnes handicapées. C’est le Web Accessibility Initiative ou la WAI.

Domaines d’action de la WAI

 Elle œuvre dans cinq domaines :

  • La recherche et le développement avancés
  • Les technologies de l’internet
  • Le développement de recommandations
  • Le développement d’outils dans un objectif d’analyse et d’évaluation du degré d’accessibilité des pages web

Les recommandations de la WAI

Les directives ou recommandations de la WAI pour pouvoir accéder aux informations disponibles sur Internet sont au nombre de 14. Les sites de e-commerce sont tenus de suivre ces recommandations. Selon ces dernières, il faut que l’usage des couleurs se fasse sans dépasser les normes. Il en est de même pour les balises de style. Les vidéos et les audios doivent avoir une traduction sous forme de textes.

Ainsi, ceux qui sont malentendants et qui disposent pourtant de leur fonction visuelle pourront lire ces textes ou vidéos. Le langage utilisé doit être clair. Cela permet à ceux qui ne comprennent pas une langue donnée, de comprendre ce qui se dit sans aucune difficulté. Les internautes doivent être capables de décrypter les abréviations. Les directives recommandent également de travailler la prononciation.

Lorsqu’ils utilisent des tableaux, ces tableaux doivent pouvoir être transformés sans que leur contenu ne soit modifié. Tous les visiteurs doivent avoir la facilité d’accéder à toutes les pages. Il arrive parfois que certaines technologies ne soient pas du goût des visiteurs. Ceux-ci doivent pouvoir désactiver librement lesdites fonctionnalités.

De plus, il faut que l’utilisateur dispose d’un pouvoir de contrôle. Il doit pouvoir contrôler tout ce qui se passe. Les éléments qui subissent une mise à jour automatique, ceux qui sont tout le temps en mouvement ou qui ne font que clignoter doivent pouvoir être faciles d’accès. Les recommandations du W3C doivent être mises en pratique. L’utilisateur doit pouvoir se rendre sur internet par de nombreux périphériques d’entrées.

Les sorties doivent aussi être diversifiées. Les mécanismes de navigation doivent pouvoir faire l’objet d’une certaine clarté. Vous devez produire des documents en langue courant afin de favoriser l’accés au contenu à tous. Il faut pouvoir noter la cohérence au niveau des pages d’un site pour une bonne compréhension.

Les niveaux de conformité pour l’accès au web

Pour accéder au web, vous devez tenir compte des niveaux de conformité. Ces niveaux sont en fait des règles que la WAI a mises en place. Ces règles sont nommées WCAG.   Elles sont au nombre de trois et sont définies en tant que priorité.

La première : c’est la priorité a qui a pour but de permettre un accès minimal. Il importe que les propriétaires de sites de commerce en ligne en tiennent compte.

La seconde : c’est la priorité AA. C’est son respect qui donne la main aux personnes en situation de handicap de connaître la totalité du contenu d’un site internet.

La troisième : c’est la priorité AAA. En termes de priorité, celle-ci se retrouve en haut de l’échelle. Cependant les sites de e-commerce peuvent s’en passer.

Les avantages de l’accessibilité

Wai - L'accès à l'Internet fait le bonheur de tout le monde
Wai – L’accès à l’Internet fait le bonheur de tout le monde

L’accessibilité possède de nombreux avantages

WAI : Un système basé sur l’innovation

L’accessibilité fait chuter les barrières sur de nombreux plans. Celles des plans de l’architecture, du digital et du social tombent permettant ainsi l’innovation. Plusieurs cas prouvent cette innovation.

Aujourd’hui, les personnes malvoyantes peuvent conduire une voiture sans se faire assister par un chauffeur. Elles deviennent autonomes. Dans le même temps, nous pourrons assister à moins d’embouteillages sur nos voies publiques. Les accidents aussi se feront rares par la même occasion. Des études sont malgré tout en train d’être menées pour que ces personnes retrouvent à nouveau la vue.

De nombreux scientifiques se sont donné pour tâche de rechercher et de développer la rétine artificielle. Pour faciliter la vie aux handicapés, des portes automatiques ont été conçues. Tous les téléphones comportent une fonction  »synthèse vocale » pour donner l’occasion aux malvoyants d’y accéder. Plusieurs grandes compagnies ont compris très tôt l’impact de l’accessibilité. Apple l’a vite cerné.

C’est pour cette raison que le système universitaire de Californie en parlant de l’application iTunes U a été revu. Au départ, les étudiants aveugles ne pouvaient pas y accéder. Et pour ne pas les laisser dans leur détresse. Un ordre a été donné aux professeurs de ne pas en faire usage non plus. Finalement, les concepteurs ont compris qu’il fallait revoir leur application en élargissant son accès aux personnes handicapées.

C’est l’innovation qui a permis à Apple de mettre en place VoiceOver qui est destiné aux aveugles. Il leur permet d’utiliser iPhone sans difficulté. Ce programme est resté inconnu du grand public jusqu’à sa sortie officielle.

WAI : L’accessibilité valorise l’image de votre site

Les entreprises doivent pouvoir inclure dans leur politique les normes environnementales. Il faut qu’elles développent leur sens de la Responsabilité Sociale des Entreprises. Par exemple, elles peuvent engager des personnes handicapées afin de redorer leur image. Elles prouveront ainsi qu’elles ne font pas de discrimination en ouvrant leur porte à tout le monde. Mais elles devront revoir toutes leurs technologies en permettant à ces personnes d’y accéder. Cette manière leur octroiera une meilleure réputation. Beaucoup de clients accourront vers elles. Elles pourront alors augmenter leur chiffre d’affaires.

WAI : L’accessibilité optimise les parts de marché des entreprises

En tant qu’entreprise, vous avez intérêt à rendre votre site accessible à tout le monde. Puisque, vous ne savez pas qui viendra acheter vers vous, n’ignorez personne. Encore moins les personnes handicapées. Grâce aux subventions qu’elles reçoivent, elles possèdent assez de moyens.

Le nombre de personnes en situation de handicap présentes dans le monde est très important. Ces personnes procèdent à des dépenses estimées à plus de 250 milliards dans un pays comme la Grande-Bretagne. Aux états unis, c’est pareil. Par conséquent, mettre en place des logiciels qui permettent de les satisfaire doit être le défi des entreprises.

Lorsqu’une entreprise utilise un logiciel qui permet au public d’y avoir accès, cela ne pourra lui être que bénéfique. Si ce logiciel est conçu en anglais et qu’une personne qui ne comprend ni ne parle cette langue peut l’exploiter. Alors l’entreprise augmentera ses recettes.

Les étapes permettant de rendre accessible son site

Wai - Rendre son site facilement accessible est un atout
Wai – Rendre son site facilement accessible est un atout

Si vous désirez que tout le monde ait assez à votre site de commerce électronique, il va falloir que vous passiez par un long chemin. Mais vous devez savoir que pour y arriver, vous ne devez pas faire l’usage d’un logiciel. Il s’agit du logiciel que vous pouvez utiliser pour mettre en place un site de commerce électronique sans utiliser le code. De plus, ce n’est pas facile de mettre en place un site de commerce totalement accessible. Vous aurez donc à vraiment vous battre pour y arriver. Revenons-en aux différentes étapes.

Une étude ergonomique

La première étape consiste à penser à l’interface de votre futur site. La manière dont les menus seront présentés doit aussi être une source de réflexion. Lorsque l’internaute ne rencontre aucune difficulté lors de sa navigation, il cherchera à découvrir tout ce que vous lui proposez.

WAI : Le choix de la meilleure sémantique

Vous devez maîtriser toutes les balises afin de pouvoir les utiliser à votre avantage. Elles sont multiples. Certaines permettent de mettre le titre en gras ou en italique. D’autres vous donnent la latitude d’ouvrir et de fermer un paragraphe. Il existe des balises seulement destinées à la clarification du titre de page.

La différence entre la forme et le contenu

Chaque fichier doit être accompagné de son contenu. Ne faites surtout pas l’erreur de tout mélanger. Dans le monde du web, deux fichiers interviennent. Le fichier HTML contenant les informations et le fichier CSS contenant la mise en forme. Lorsque vous parvenez à les différencier, vous remarquerez que votre code sera davantage fluide. Vous aurez aussi la possibilité de varier vos présentations. Ainsi, les handicapés ou ceux dont la connexion n’est pas rapide peuvent avoir droit à un accès simple. L’accès peut également porter sur du contenu rédigé avec une police importante, ou du contenu accessible sur téléphone.

WAI : L’harmonisation des couleurs et des contrastes

Vous devez éviter que les internautes ne fatiguent leurs yeux en vous lisant. Pour ne pas que cela arrive, privilégiez un contraste fort entre vos textes et le fond de la page. Les internautes peuvent ne pas voir les mêmes couleurs que vous. Les malvoyants ne perçoivent pas le rouge ou le noir de la même manière que les personnes sans problème de vue. Vous devez en tenir compte.

La recherche d’une solution pour la lecture des contenus audios et vidéos

Ceux qui ont des problèmes d’audition doivent être pris en compte. Il en est de même pour les visiteurs ne possédant pas de haut-parleurs. En ce qui concerne les vidéos, vous pouvez y ajouter des sous-titres. Pour résoudre le problème des audios, vous pouvez vous servir des paramètres « ’alt »’ et « longdesc ».

La main pour arrêter les animations

Tout le monde peut ne pas aimer les animations. Certains internautes considèrent les animations comme une source de perturbation. Lorsque l’internaute estime que l’animation ne suscite pas son intérêt, vous devez lui donner la main pour la stopper. Les vidéos peuvent être arrêtées après l’appui sur un bouton. Le GIF peut être arrêté après quelques secondes.

La précision des liens hypertextes

Veillez à utiliser un lien évocateur. Évitez de mettre « cliquer sur ce lien ». Vos liens doivent être clairs et précis. Ils ne devraient pas faire l’objet de débat. Les personnes handicapées doivent pouvoir se retrouver.

La mise en page

Elle ne doit pas inclure de tableaux. Si votre but est d’utiliser un tableau qui porte sur des données, vous devez le notifier à l’avance. De toutes les manières, vous devez nécessairement dire la fonction du tableau avant de le placer. Cette information sera très utile aux malvoyants.

La vérification des formulaires

Les sites de commerce électronique sont toujours dotés de formulaires. Lorsque le formulaire n’est pas bien articulé, le client risque de prendre ses jambes à son cou. Il peut abandonner sa commande. Trois différents points doivent faire l’objet d’une étude minutieuse à ce niveau. Le premier consiste à bien regrouper les champs d’un même texte. La seconde est la disposition des balises. La troisième est la vérification des champs.

L’ouverture de nouvelles fenêtres ou de pop-up

Déjà pour les personnes possédant toute leur faculté, ce n’est pas facile de gérer l’ouverture spontanée d’une nouvelle fenêtre ou l’apparition de pop-up. Alors pour les malvoyants, ce sera pire. Car, ils ne sauront plus quoi faire et seront dans l’obligation de stopper leur activité. Ce qui pourrait les frustrer. Pour permettre à tout le monde d’accéder à votre site, donnez la possibilité d’ouvrir eux-mêmes de nouvelles fenêtres. Ne le faites pas à leur place.

Les balises de compréhension

Des balises interviennent pour expliquer le contenu du vite au visiteur afin qu’il ne se perde point. Pour lui donner des informations sur la langue qui a été utilisée pour produire le texte ou pour l’informer sur les mots abrégés ou acronymes. L’objectif visé est de lui permettre une compréhension totale.

Les formats standards

Les formats que vous utilisez doivent pouvoir être accessibles à tous les internautes. Ne mettez pas sur votre site des formats qu’ils seront dans l’incapacité d’ouvrir.

La possibilité de naviguer avec le clavier

Il y en a qui dont la santé ne leur permet pas de manier la souris. Ce sont les personnes porteuses de la maladie de parkinson. D’autres par contre peuvent ne pas en disposer. Vous devez alors vous assurer qu’il y a possibilité pour le visiteur de travailler uniquement avec son clavier.

L’aide lors de la navigation

Vous pouvez aider vos visiteurs à naviguer plus aisément. Vous pouvez prévoir dans ce cadre une politique d’accessibilité qui les éclaircira sur tout ce qu’ils doivent savoir pour naviguer en toute confiance.

Aimez-vous ce blog ?

Cliquez sur 5 étoiles pour noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Soyez la/le premier(e) à voter

Si vous avez trouvé ce post utile...

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire