Brainstorming : la méthode de créativité en plusieurs étapes

Le brainstorming est une méthode de créativité utilisé depuis des années. C’est un moyen efficace pour générer des idées et trouver des solutions créatives. Cependant, pour tirer le meilleur parti de cette méthode de créativité, il faut l’organiser en plusieurs étapes. Découvrez dans cet article comment les différentes étapes pour pratiquer le brainstorming.

Le Brainstorming c’est quoi ?

Brainstorming - Qu'est-ce que c'est ?
Brainstorming – Qu’est-ce que c’est ?

C’est Alex Osborn, un publicitaire américain, qui développa cette approche à l’origine. Le brainstorming ou le remue-méninges en français, est une méthode de créativité qui permet de résoudre collectivement un problème. L’auteur de cette technique se base sur la capacité créative d’un groupe à trouver des idées nouvelles loin de toute influence de règles ou d’idées préconçues, pour résoudre un problème.

un telegram pour le business en ligne

Un exemple de brainstorming dans une entreprise consisterait à réunir un groupe de collaborateurs afin qu’ensemble ils puissent générer un maximum d’idées nouvelles sur un thème donné. On peut organiser un brainstorming à chaque fois qu’il manque une solution satisfaisante à un problème donné. Le premier objectif de la méthode est de résoudre un problème, trouver des pistes de solution.

Financer sa formation de dropshipping avec le compte personnel de formation cpf

On peut résoudre plusieurs problèmes par le brainstorming. On peut élaborer un brainstorming projet pour : un nouveau produit, nouveau concept, une nouvelle campagne publicitaire, etc.

Pourquoi utiliser le Brainstorming ?

Résoudre des problèmes en groupe de manière conventionnelle peut parfois mal tourner à cause du comportement des uns et des autres.

Par contre, le brainstorming permet de travailler dans un environnement décontracté et communicatif, encourageant ainsi tout le monde à contribuer. On accueille favorablement et privilégie les idées qui sont originales. On encourage donc tous les participants à apporter sans réserve leur participation, ce qui permet de développer un bon nombre de solutions créatives. Lorsqu’on utilise le brainstorming pour résoudre les problèmes, cela permet de bénéficier des diverses expériences des membres de l’équipe. Cela augmente par conséquent la richesse des idées explorées, ce qui implique que vous pouvez vous attendre à trouver de meilleures solutions aux problèmes auxquels vous faites face.

Par ailleurs, les exercices de brainstorming peuvent également vous aider à obtenir l’approbation des membres de l’équipe à la solution retenue. De toutes les manières, ils sont plus susceptibles de s’engager dans l’élaboration d’une approche à laquelle ils ont participé. En plus, étant donné que le brainstorming divertit, cela permet aux membres de nouer des liens, vu qu’ils règlent les problèmes dans une atmosphère favorable et agréable.

Bien que cette méthode puisse se révéler efficace, pour obtenir un brainstorming qualité, il faut l’aborder avec un esprit ouvert et sans critique. Autrement, les membres de votre équipe ne réagiront pas. Par conséquent, le moral se fragilise tout de suite et la qualité tout comme le nombre des idées s’écroulent.

Comment réussir le Brainstorming ? Voici les étapes à suivre

Brainstorming - Les étapes à suivre pour le réussir
Brainstorming – Les étapes à suivre pour le réussir

Le Brainstorming est une technique de créativité efficace. Cependant, lorsqu’il n’est pas bien structuré et bien formulé, il peut rapidement prendre la tournure d’un règlement de compte. Pour cause, tout le monde souhaite prendre la parole au même moment.

Pour cela, le brainstorming doit être bien organisé afin d’amener les participants à se concentrer sur la question sans interruption. Vous pouvez ainsi tirer profit des idées qui seront développées et obtenir ce sentiment agréable qui accompagne une séance de brainstorming réussie.

Pour mener une session de brainstorming de manière efficace, suivez les étapes suivantes :

Choisir et préparer l’équipe

Si vous êtes l’animateur, votre rôle est de constituer un groupe de participants efficace. Il est recommandé de ne pas choisir les mêmes profils et les mêmes expertises, car il est important d’avoir de la diversité pour obtenir une richesse au niveau des idées. Constituez-vous une équipe composée de différents types de caractères, de personnes respectueuses des avis des autres, qui aiment s’exprimer et qui ont une certaine flexibilité. Pour que la session soit efficace, un nombre de participants qui oscille entre 4 et 7 personnes serait l’idéal.

Une petite remarque, veillez à ce qu’en constituant l’équipe, les liens hiérarchiques ne soient pas un frein à l’expression de certains membres. Il est même préférable d’éviter que le responsable d’équipe tienne le rôle d’animateur à cause de sa personnalité et de ses relations avec ses équipes. Cela pourrait limiter ou perturber certains participants.

Créer un environnement de réunion confortable pour la session

La salle et sa disposition doivent favoriser les échanges et créer une atmosphère détendue. Assurez-vous que la salle soit bien éclairée et que vous disposez des outils et des ressources dont vous avez besoin. Pensez aux outils nécessaires à utiliser pour noter les idées : vidéos projecteur, paperboard, post-it, etc.

Expliquer le processus

L’étape suivante consiste à réunir les participants afin qu’ils prennent connaissance des conditions du bon déroulement de cette méthode et des règles à suivre. Cette étape est d’autant plus importante si certains participants ne savent pas ce que c’est qu’un brainstorming et n’ont jamais pris part à ce type d’exercice.

Chaque participant doit comprendre comment fonctionne le processus. En plus de comprendre les règles et les étapes à suivre, il doit aussi comprendre que sa participation est nécessaire. Enfin, il faut s’assurer que chaque participant soit d’accord sur le problème à résoudre et que chacun est au même niveau d’informations.

Communiquer les règles à suivre

Pour profiter pleinement des retombées de cette session, les participants doivent avoir la certitude qu’ils ne seront pas jugés par le groupe. Il est donc important que chacun respecte les règles à suivre :

  • Ne pas critiquer,
  • Ne pas prononcer des mots comme : oui, mais…,
  • Participer avec un esprit ouvert, rester bienveillant et tolérant,
  • Laisser aller son imagination, à priori toutes les idées sont bonnes à formuler, il n’y a pas de bonne ou mauvaise idée,
  • Apporter sa participation,
  • Ne pas hésiter à reprendre l’idée des autres pour structurer la sienne,
  • Encourager des phrases commençant par ; oui et …,
  • Associer les idées pour en faire jaillir une nouvelle,
  • Etc.

Présenter le problème à résoudre

Il importe que chaque participant ait une vision exacte du problème à solutionner. Celui qui anime peut proposer quelques supports sur lesquels les participants pourront s’appuyer tels que la matrice SWOT.

Il serait aussi préférable de préciser les solutions idéales à avoir afin de ne pas perdre de vue l’objectif réel à atteindre au moment de choisir. Il faudrait préciser que l’objectif de la réunion est de générer le plus grand nombre d’idées possible.

Lancer le brainstorming individuel, puis après les échanges

Après avoir présenté le problème, il faut laisser quelques minutes à chaque participant qu’il s’imprègne des différents aspects du problème à traiter. Dans cet intervalle, les participants ne doivent pas communiquer entre eux.

Par ailleurs, après la présentation, il faudrait laisser aux participants un temps de silence suffisant pour qu’ils puissent noter autant d’idées qu’ils le peuvent. Ensuite, dès que chacun est prêt, on lance les échanges. Demander aux membres de partager leurs idées, tout en donnant à chacun la possibilité d’apporter sa contribution. L’idée est de privilégier la spontanéité. L’animateur doit rester attentif en ce qui concerne le respect strict des consignes.

Écrire toutes les idées

À cette étape, il s’agit de laisser toutes les idées couler librement telles qu’elles viennent à l’esprit. Il faut donc permettre à tout le monde de s’exprimer sans retenue et ne pas oublier que les critiques et jugements ne sont pas permis. Seule la spontanéité est à privilégier.

Pour prendre des notes, il est beaucoup plus pratique d’utiliser les post-it et les marqueurs noirs pour faciliter la lisibilité des notes.

Astuce : Si les gens ne sont pas habitués à travailler ensemble, vous pouvez prévoir un exercice d’échauffement approprié ou de brise-glace avant de commencer la recherche d’idée. L’objectif c’est aussi de créer une atmosphère décontractée et favorable à l’échange.

un telegram pour le business en ligne

Faire le tri

Une fois la phase d’échange terminée, vous passez au tri et au regroupement de toutes les idées similaires formulées différemment. Éliminez les idées hors sujet, les doublons et les idées impossibles à réaliser.

Bouton jaune permettant d'obtenir des cours gratuits sur le dropshipping et e-commerce sur Shopify.

Sélectionner et conserver les meilleures idées

Enfin, vient la dernière étape qui consiste à identifier et mettre de côté les idées les plus intéressantes parmi celles qui sont envisageables et répondent à la problématique abordée. C’est pour cela qu’il est toujours bon de rappeler la définition de la solution idéale qui a été définie en début de séance.

Poursuivre son brainstorming

Si vous n’obtenez pas assez d’idées de bonne qualité, voici quelques brainstorming techniques que vous pouvez essayer pour faire émerger des idées créatives :

La technique de l’escabeau

Lors d’un brainstorming, il y a différents profils qui participent à la session. Il peut arriver que certains soient influencés par d’autres. Cette technique améliore la contribution des membres du groupe les plus silencieux en introduisant une personne à la fois.

Le Brainwriting

Il s’agit d’une approche écrite dont vous pouvez vous servir pour encourager tous les participants à générer et à développer des idées. À vrai dire, chaque participant inscrit sur une feuille quelques idées autour du problème posé, puis la fait passer à son équipier.

Chaque participant lit silencieusement les idées déjà inscrites afin de s’en inspirer ou les retravailler en rédigeant à nouveau ses propres idées sur la feuille. Le processus se répète jusqu’à ce que tout le monde ait pu ajouter ses idées sur chaque page. Les idées peuvent maintenant être réunies pour qu’on puisse en discuter à voix haute.

Le Brainstorming en ligne

Cette technique permet aux membres de l’équipe virtuelle d’une entreprise d’avoir un emplacement central en ligne pour collaborer. Ils utilisent un espace de stockage de documents basé sur le Cloud ou un outil de collaboration en ligne.

L’esquisse

Cette technique consiste à intégrer des visuels aux exercices de brainstorming afin d’aider les membres de l’équipe à générer des idées créatives. Le meneur donne la thématique au groupe et demande à chacun de réaliser une esquisse en lien avec le sujet ou la problématique. L’objectif est que ces dessins tournent et passent de main en main, afin que chacun puisse ajouter sa propre esquisse sur la feuille.

Le Brainstorming inversé

Cette technique consiste à prendre un problème à l’envers pour trouver une solution à l’endroit. Elle est utilisée pour favoriser la génération d’idées nouvelles et inattendues et surtout pour améliorer un produit ou un service.

Brainstorming en cercle

Cette technique peut être utilisée pour amener les gens à contribuer à des idées sans être influencés par les autres.

L’incarnation

Cela consiste à proposer à l’équipe d’incarner quelques instants des personnages de renom et de penser comme eux. Cette technique fonctionne bien si les membres de votre équipe soumettent les mêmes idées ou si vous êtes face à des projets répétitifs.

L’objectif est que chaque personne incarne quelqu’un d’autre. Ainsi dans la peau de votre patron, un personnage de film ou de série, une célébrité, etc? En imaginant la manière dont il ou elle aurait géré la situation vous allez voir de nouvelles idées émerger.

Il existe encore de nombreuses autres techniques qui pourront vous aider dans des situations spécifiques. Ce ne sont là que quelques idées parmi tant d’autres.

Ce qu’il faut faire et ne pas faire dans le cadre d’un brainstorming

Brainstorming - Ce qu’il faut faire et ne pas faire
Brainstorming – Ce qu’il faut faire et ne pas faire

Voici quelques points sur lesquels vous devez faire attention lorsque vous préparez un brainstorming :

Choisir la question principale du brainstorming

Il est préférable de choisir une question ouverte. Un exemple de question brainstorming pourrait être : « Comment pourrait-on ?….. faire ceci ou cela ?».

Chercher la quantité plutôt que la qualité

Le principe est de donner champ libre aux idées. C’est pour cette raison qu’il faut privilégier la quantité à la qualité. Donc, même les idées qui semblent bizarres sont d’abord accueillies. Vous recherchez ensuite à associer, à améliorer, à combiner avec d’autres idées émises plus tôt.

La phase de la sélection des idées survient après, au moment de valider les idées. À vrai dire, vous ne pouvez pas générer des idées et analyser leur pertinence dans le même temps. Il ne faut donc pas couper le flux de la phase créative par un début de réflexion ou de classement. Les idées doivent pouvoir émerger sans contraintes.

Prohiber les critiques et les jugements

Les participants doivent se garder de faire des interprétations, des commentaires ou des critiques sur l’avis des autres. Les critiques sont prohibées, toutefois il faut encourager le questionnement afin de mieux comprendre l’idée qui est en train de naître. Aussi, celui qui anime, tout  en restant neutre, doit s’assurer d’avoir bien compris l’idée énoncée afin de l’inscrire au tableau.

Refuser les critiques, revient dans un premier temps à laisser un grand nombre d’idées apparaître sans interruption. Puis, dans un deuxième temps à les évaluer au moment de la convergence des idées. Cela favorise la créativité.

Encourager la spontanéité des participants et tout noter

Il faudrait encourager les participants à donner spontanément leurs idées, sans craindre qu’on ne critique celles-ci. En effet, parfois on a peur que nos idées passent pour ridicules. Il faut donc encourager les idées données spontanément sans se soucier dans un premier temps de leur réalisme. Cela permet de pousser encore plus loin la créativité des uns et des autres.

Éviter de travailler sur un sujet trop vaste

Lorsque le problème à résoudre est trop large, les propositions vont jaillir de toute part. Par conséquent, le temps imparti risque de ne pas suffire pour apporter des réponses claires au problème posé au départ. Un exemple de sujet brainstorming pourrait être : quelle politique développer autour de notre produit pour séduire les consommateurs ?

Le brainstorming est une méthode de créativité simple à utiliser et rapide pour générer de nombreuses idées. En suivant chaque étape de sa réalisation, l’animateur et les participants pourront tirer un meilleur profit de la séance. Pour que l’équipe ne navigue pas dans tous les sens, il est préférable de définir une durée pour la session.

Bouton jaune permettant d'obtenir des cours gratuits sur le dropshipping et e-commerce sur Shopify.

14 jours gratuits pour créer sa boutique en ligne avec shopify en dropshipping

Le logo de shopify qui est le leader dans la création de boutique de dropshipping sur internet.

Produits Shopify

Quels produits vendre sur Shopify ?

Savoir quels produits Shopify vendre est réellement déterminant dans la réussite de votre business en ligne.…
Lire
Influenceurs instagram - Instagram

Comment gagner de l’argent en affiliation avec les influenceurs instagram ?

Les réseaux sociaux ne sont plus aujourd’hui de simples plateformes d’échange virtuel. Ils sont de véritables…
Lire
Affiliation blog - La monétisation d'un blog

Comment faire de l’affiliation pour son blog ?

Gagner de l’argent en ligne n’est plus un mystère ou un secret aujourd’hui. Il existe plusieurs…
Lire
Plateforme d'affiliation - E-commerce

Quelle plateforme d’affiliation choisir ?

Le marketing d’affiliation est un système de vente qui est très développé sur Internet. Il regroupe…
Lire
Sondages rémunérés - Se faire de l'argent est facile

Pourquoi gagne-t-on de l’argent grâce aux sondages rémunérés ?

De jour en jour le monde évolue si bien que les utopies d'hier deviennent des réalités…
Lire
Des exemples de marché de niche avec le formateur de marketing Frank Houbre qui explique qu'est ce qu'une niche.

Qu’est ce qu’un marché de niche ?

Par définition, un marché de niche est un marché très ciblé et restreint souvent accès sur…
Lire
KPI

Qu’est-ce que les KPI, les indicateurs clés de performance ?

Le KPI est un acronyme anglais pour Key Indicator Performance qui signifie indicateur de performance clé en français. On utilise…
Lire