A partir de quel âge peut-on entreprendre et créer une entreprise en France ?

Au fil des années, l’entrepreneuriat est devenu une option pour de nombreux jeunes à la fin de leurs études. Par le passé, on recherchait un emploi salarié pour bénéficier d’une plus grande sécurité. La tendance aujourd’hui est à l’entrepreneuriat. Toutefois, faut-il attendre la fin de ses études pour d’entreprendre ? Cette question est d’une certaine pertinence dans le monde d’aujourd’hui où tout va si vite. En effet, de nombreuses personnes se lancent dans le monde entrepreneurial très jeune. Certains réussissent pendant que d’autres échouent. Bien souvent, ces derniers échouent faute de formation. L’entrepreneuriat nécessite en outre d’avoir un minimum de connaissance. Vous ne pouvez pas créer une entreprise en France sur un coup de tête. Il faudrait maîtriser en prélude, certaines notions pour vous lancer. Découvrez dans cet article, tout ce qu’il faut savoir à propos de la formation en entrepreneuriat afin de monter votre boîte.

Pourquoi se former à l’entrepreneuriat ?

CréeruneentrepriseenFrance Acquérirlescompétencesnécessairespourentreprendre
Créer une entreprise en France – Acquérir les compétences nécessaires pour entreprendre

Au vu de l’importance que prend l’entrepreneuriat dans notre société, il devient de plus en plus nécessaire de se faire former. En effet, l’entrepreneuriat multiplie les possibilités d’emplois et constitue un cadre propice à l’expression du génie humain et à l’innovation. Ainsi, la formation à l’entrepreneuriat permet d’acquérir les compétences et les connaissances qui permettront de créer et de gérer une entreprise. La formation à l’entrepreneuriat convient aux personnes porteuses d’une idée de projet et qui ont hâte de réussir dans la vie en concrétisant cette idée.

formation et tutoriel en dropshipping

Se former à l’entrepreneuriat permettra à toute personne de créer une entreprise en toute sécurité ou de sécuriser la reprise d’une ancienne entreprise. Aussi, cette formation lui permettra de s’assurer que son projet de création d’entreprise est faisable et viable. Pour cela, elle devra analyser chaque étape de mise en place de la nouvelle entreprise. La formation lui permettra également de gagner en maturité grâce aux partages d’expériences pour mieux raffiner son idée de projet.

Quand on crée une nouvelle entreprise, les deux premières années peuvent s’avérer difficiles. La formation vous aidera à les préparer et à anticiper sur toutes les éventuelles difficultés. Vous aurez aussi les armes pour bien gérer les difficultés qui ne préviennent pas. La formation permettra de déterminer les axes de progression de votre projet. Suivre une formation à l’entrepreneuriat est donc essentiel pour mener à bien un projet. Pour cela, la vieillesse ou la jeunesse importent peu.

Qui peut se faire former à l’entrepreneuriat ?

La formation à l’entrepreneuriat s’ouvre à tous, principalement à toutes les personnes qui veulent créer une entreprise en France. Vous n’avez pas forcément besoin de disposer d’un diplôme ou d’avoir suivi une autre formation précédemment. En réalité, sans diplôme, vous pouvez créer une entreprise en France. Il suffit que vous ayez les compétences et connaissances fondamentales dans ce que vous voulez faire. Si par exemple, vous optez pour le domaine du numérique, vous devez connaître ses rouages pour pouvoir garantir votre succès. Il en est de même pour tous les autres domaines. Cependant, certains domaines nécessiteront d’avoir un diplôme. A titre d’exemple, la clinique médicale en France.

De nombreuses formations sont accessibles en ligne pour permettre aux personnes désirant se former à l’entrepreneuriat d’apprendre de partout sans se déplacer. Vous pourrez avoir accès à des formations gratuites et payantes. En outre, certains organismes professionnels offrent des formations aux futurs entrepreneurs. C’est le cas par exemple de la Chambre de Commerce et d’Industrie et de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Certains centres proposent aux personnes de tout âge de suivre une formation qui leur permettra de mettre en place leur projet de création d’entreprises.

Avec ces formations, vous pourrez savoir si votre projet est viable, réaliste et réalisable. Vous ne perdrez donc plus de temps à imaginer et à mettre en place des projets qui tomberont plus tard à l’eau.

Quel âge faut-il avoir pour créer une entreprise en France ?

Créer une entreprise en France -  Entreprendre  n'importe l'âge
Créer une entreprise en France – Entreprendre n’importe l’âge

En moyenne les créateurs d’entreprise en France ont entre 35 et 40 ans d’après de nombreuses études. Cela ne veut pas forcément dire que cette tranche d’âge est la meilleure pour créer une entreprise en France. En réalité, il n’y a pas d’âge fixe pour lancer une activité à son propre compte. Chaque période de notre vie présente des conditions favorables pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. De la même façon, on peut se retrouver à des moments donnés en face d’obstacles qui nous empêcheront de créer notre propre entreprise. 

Un jeune entrepreneur, par exemple a moins de contraintes financières et familiales comparativement à un entrepreneur plus âgé. Aussi, à cet âge, il est capable de beaucoup de sacrifices. En effet, certains aspects de la vie qui nécessitent du temps et des dépenses lui importent peu. Les jeunes entrepreneurs sans famille et enfants se limitent facilement à un mode de vie minimaliste le temps d’investir davantage dans leur projet. De plus, leur capacité à prendre des risques est fort et favorise chez eux l’innovation pour se démarquer de la concurrence. Ils sont donc de très bons créateurs d’emplois.

Quant aux entrepreneurs de la trentaine, ils sortent très souvent de longues études tout fraîchement. Ils disposent donc d’un bagage intellectuel plus étoffé que les jeunes cibles. Ils détiennent d’excellentes connaissances et alors plus d’idées. Leur seul problème réside en leur grand manque d’expérience professionnelle.

Enfin, à la quarantaine, les entrepreneurs ont une connaissance beaucoup plus riche grâce à leurs expériences. Leurs parcours professionnels ont permis de forger une connaissances à toute épreuve. De même, ils ont pu se construire un réseau susceptible de les aider à faire progresser rapidement leur business. Plus important, ils savent mobiliser les fonds.

Un mineur peut-il créer une entreprise en France ?

En France l’âge légal pour créer une entreprise est 18 ans. Toutefois, cet âge peut être s’abaisse avec certaines conditions. On cherchera alors à savoir si le mineur est ou non sous l’autorité parentale,  c’est-à-dire émancipé, ou s’il ne l’est pas.

Le cas du mineur non émancipé

 Si le mineur n’est pas émancipé, il doit avoir l’autorisation de ses parents (les deux parents) pour devenir dirigeant d’une entreprise. Par ailleurs, il faut une forme juridique particulière pour la société à monter par le mineur. Il doit s’agir en effet, soit d’une EIRL, soit d’une SASU en encore d’une EURL. Dans tous les cas, la responsabilité du mineur non émancipé connait des limites dans la société.

L’autorisation parentale peut prendre deux formes. Soit il s’agit d’une déclaration écrite signée par les deux parents (ou l’un des parents au cas où l’autre serait décédé). Si les deux parents décèdent ou l’un d’entre eux décède, c’est l’administrateur légal ou le juge des tutelles qui donne l’autorisation parentale au mineur. L’autorisation parentale peut aussi prendre la forme d’un acte notarié.

Dans le fond, l’autorisation parentale doit détailler tous les actes administratifs qui sont autorisés au mineur. Les parents peuvent donc lui restreindre le périmètre des actes autorisés. Toutefois, ces actes devront correspondre au type ainsi qu’à la gestion de l’entreprise. Néanmoins, les actes d’achat ou de vente d’une entreprise ne sont pas autorisés au mineur non émancipé. Seuls ses parents peuvent les accomplir à sa place.

De nombreuses activités sont interdites au mineur non émancipé. Ainsi, il ne pourra exercer que des activités agricoles, des activités artisanales et quelques professions libérales. Naturellement, les activités qui nécessitent des diplômes ou que l’on effectue dans le cadre d’une réglementation particulière lui sont interdites. Pour créer une entreprise commerciale en France, le mineur non émancipé devra opter pour une EURL ou une SASU. Dans ces deux types de sociétés, c’est l’entreprise qui prend un caractère commercial et non le dirigeant. Le mineur non émancipé peut être membre d’une société ou un associé à moins qu’il s’agisse d’une société de type SNC, SCS ou SCA.  

Cas du mineur émancipé

Contrairement au mineur non émancipé, le mineur émancipé a moins de contraintes pour créer une entreprise en France. Il n’a déjà pas besoin de l’autorisation parentale. À ses 16 ans, il peut être dirigeant d’une entreprise individuelle, quel que soit le domaine dans lequel elle exerce (commercial, artisanal ou encore une profession libérale). Il peut également être membre ou associé d’une société quel que soit son statut juridique.

Tout ne lui est pas pour autant permis. Certaines conditions existent s’il aspire à être commerçant, être associé ou membre d’une SNC ou encore être dirigeant. Il devra dans ce cas obtenir l’autorisation du juge des tutelles au moment de la décision d’émancipation ou du président du tribunal s’il effectue la demande après son émancipation. Il faut la même démarche si le mineur émancipé souhaite être un associé commandité d’une SCS ou d’une SCA.

On peut donc créer une entreprise en France à l’âge de 16 ans à condition d’avoir les autorisations nécessaires. Vous devez tout de même vous posez une question. L’âge à laquelle on crée une entreprise influe-t-il sur nos chances de réussir ?

L’âge est-il un facteur d’échec quand on crée une entreprise ?

Créer une entreprise en France - Avec de l'expérience, il est plus facile de réussir un projet entrepreneurial
Créer une entreprise en France – Avec de l’expérience, il est plus facile de réussir un projet entrepreneurial

On a beaucoup de personnes dont les entreprises ont prospéré bien que ces derniers soient très jeunes. De même il y a autant d’exemples positifs de personnes ayant connu le succès dans l’entrepreneuriat à un âge avancé. A priori, l’âge n’est donc pas un facteur d’échec ou de réussite. Tout dépend des stratégies utilisées et de la détermination de chaque entrepreneur. La plupart des entrepreneurs ont tendance à créer une entreprise en France assez tardivement. Ceci n’est pas forcément le cas dans le reste du monde. Par exemple, aux États-Unis, la moyenne d’âge des créateurs d’entreprises tourne autour de 30 ans. Toutefois, ces entrepreneurs se regroupent généralement dans la catégorie des start-ups. Influencé par cette tendance étatsunienne, le mythe du jeune entrepreneur s’est formé et s’est érigé en règle générale.

Plusieurs études se sont alors intéressées à ce mythe. Leur but était de le casser et elles ont réussi à démontrer que l’âge a un impact sur le taux de réussite d’un projet de création d’entreprises. D’après ces études, un entrepreneur ayant la cinquantaine a plus de chances de réussir qu’un jeune entrepreneur. Plusieurs facteurs expliquent cette conclusion. En effet, les seniors disposent de compétences multiples, ont une plus grande maturité, une plus grande expérience professionnelle. De plus, ils ont une plus grande disponibilité et abandonnent facilement les stratégies carriéristes.

Cependant, l’âge du créateur d’entreprise n’est pas le seul facteur de la réussite d’un projet entrepreneurial. Il y a de nombreux paramètres qui devront être pris en compte. Nous pouvons citer entre autres : le caractère innovant du produit, la pertinence de l’offre, le positionnement stratégique sur le marché et les différentes fenêtres d’opportunité.

À quelle période peut-on créer une entreprise en France ?

Il n’y a pas d’âge fixe pour se faire former à l’entrepreneuriat et créer une entreprise en France. Toutefois, on recommande d’avoir un maximum  d’expérience avant de se lancer, l’expérience étant un élément déterminant de la réussite. C’est cette expérience qui vous permettra de déterminer s’il est opportun de créer ceci ou cela dans telle ou telle autre période. La bonne période pour créer une entreprise ne dépend pas uniquement de l’âge du créateur d’entreprise. Il faut aussi prendre en compte la période d’un point de vue économique. Peut-on créer une entreprise en France en pleine crise économique ?

C’est une question que de nombreuses personnes se posent. En effet, certains d’entre eux ont déjà perdu leur emploi en période de crise économique. Ils ont donc peur de ne pas réussir s’ils lancent leurs entreprises en pleine crise économique. Tout dépend en réalité du secteur dans lequel vous voulez lancer votre business. En effet, certains secteurs ont forcément prospéré grâce aux crises économiques.  Quitte à analyser si oui ou pas ces secteurs seront continuels dans le temps. Aussi, en période de crise, les entreprises préfèrent faire appel à des prestataires externes de façon ponctuelle au lieu d’opter pour des services réguliers auprès des grosses boîtes.

Le secteur de l’innovation quant à lui est actuellement en train de connaître un boom. Si vous voulez apporter des solutions innovantes, vous avez tout intérêt à créer votre entreprise en France. Pour finir, il faut dire qu’il n’y a pas d’âge fixe pour se lancer dans un business à son propre compte. Si vous avez une belle idée entrepreneuriale et vous avez la motivation et la détermination nécessaire, vous pourrez créer une entreprise en France.

formation et tutoriel en dropshipping

Laisser un commentaire