Qu’est-ce qu’un NFT ou non fungible token ?

0
(0)

Dans un contexte où la digitalisation domine notre quotidien, les Non Fungible Tokens sont considérés comme une monnaie d’avenir. Les NFT, encore appelés jetons non fongibles sont une technologie qui s’est retrouvée sous les feux des projecteurs. De plus, il s’agit d’une innovation qui peut rapporter de l’argent à tous ceux qui y investissent. Derrière cette technologie se trouve une multitude de fonctionnalités que vous pouvez utiliser dans vos investissements. Qu’est-ce que les « non fungible token » ? Comment fonctionne cette nouvelle technologie ? Quel est son rôle dans la gestion des cryptomonnaies et du système de blockchain ? Quels sont ses impacts sur les entreprises et enfin comment peut-on investir dans les non fungible tokens ? Voilà les questions autour desquelles cet article s’articulera. 

Qu’est-ce qu’un NFT ou non fungible token ?

Non Fongible Token - Un actif numérique
Non Fongible Token – Un actif numérique

Les NFT ou les non fungible token sont des actifs cryptographiques et digitaux sur le système de blockchain. Ils utilisent des codes d’identification spéciaux et des données comme la signature, la date. Ces derniers permettent de faire la distinction entre les non fungible token. En effet, chaque non fungible token est unique comme une œuvre d’art. C’est le système de blockchain qui permet de certifier le caractère de chaque non fungible token. Cela permet aussi de garantir l’authentification aux futurs utilisateurs.

Par ailleurs, en comparaison avec les monnaies virtuelles, comme le géant Bitcoin, les non fungible token ne peuvent pas être utilisés ou ne font pas l’objet d’un échange. Pour être plus explicites, les non fungible token ont un caractère unique qui leur donne par la même occasion une valeur unique. Avec les monnaies digitales comme le Bitcoin, ce caractère unique est différent. En effet, la valeur d’un Bitcoin est la même avec un autre bitcoin. Un non fungible token est unique et ne peut être reproduit contrairement aux autres monnaies digitales notamment le Bitcoin.

En quelle année les non fungible token ont-ils apparu ?

Les non fungible token ont fait leur apparition sur le marché depuis 2015 avec le projet Etheria. Ce dernier est un projet qui demande aux utilisateurs des NFT d’acheter des parcelles du monde virtuel. Cela avait pour but de stocker les différentes caractéristiques de ces parcelles sur le système blockchain de la plateforme Ethereum. Cependant, cette plateforme était utilisée dans l’objectif d’enregistrer les objets non réels et les transferts des propriétés entre différentes personnes. Au cours de l’année 2017, des projets naissent autour des non fungible tokens. Il s’agit des projets tels que les cryptopunks et les cryptoKitties. Ce dernier projet permettait de collectionner des chatons virtuels. Retenez qu’un chaton correspond à un non fungible token et chaque pièce possède ses propres caractéristiques. Le succès est tel qu’une nouvelle blockchain dédiée au projet doit être développée. L’ERC-721, nouveau standard de token a été créé à cet effet.

Quel est le rôle du système de blockchain ?

Une pièce non fungible token est non fongible grâce à une certification d’authenticité attribuée par le système de la blockchain. En effet, le certificat est une propriété numérique inviolable. La technologie blockchain fonctionne telle une vaste plateforme de stockage des transactions, des données et des échanges d’informations. Toutefois, il est important de retenir que les données échangées sont toutes transparentes. De plus, ces données sont en sécurité sur un système mondial et décentralisé. Cela permet d’éviter tout piratage ou manipulation.  

La technologie de la blockchain fonctionne sans le contrôle d’un organe de direction ou d’une institution financière. Par conséquent, l’auteur des non fungible token peut les encoder sur le système de blockchain. Cela permet de rendre les caractéristiques des non fungible token plus uniques. En plus, le système de la blockchain conserve toutes les informations ou données sur les contacts, les titres de propriété et surtout sur toutes les transactions. De ce fait, la technologie de la blockchain permet de rendre les monnaies uniques et infalsifiables, ceci grâce aux procédés cryptographiques utilisés.

Quel est le rôle des cryptomonnaies dans les non fungible tokens ?

Les non fungible token peuvent être acquis à travers les cryptomonnaies populaires comme les l’Ethereum. Pour cela, il est recommandé de passer par des plateformes d’échange comme Binance ou Coinbase. En effet, ces plateformes vous permettent d’acheter des cryptomonnaies avant d’acquérir les non fungible token. Toutefois, retenez qu’il existe des systèmes spécialisés dans l’art numérique comme Nifty Gateway. Celui-ci permet aux investisseurs d’effectuer des transferts dans d’autres devises telles que le dollar.

Qu’est-ce que les non fungible token lucratifs ?

Les non fungible token sont en pleine évolution et pour cause, ils permettent de gagner assez d’argent. Par exemple, dans le domaine de l’art, vous pouvez vendre des œuvres numériques. Les propriétaires disposent d’un non fungible token et celui-ci doit certifier qu’il est le détenteur officiel de l’œuvre en question. Nous pouvons prendre également en exemple le cas de Mike Winckelmann. Ce dernier a vendu une œuvre d’art à plus de 70 millions de dollars en monnaies digitales. Par conséquent, des plateformes dédiées pour ces activités ou transactions ont vu le jour.

En dehors de l’art, d’autres secteurs ont aussi décidé de miser sur les non fungible token. Par exemple, les jeux vidéo dématérialisés ont toujours existé. Mais avec les NFT, vous pouvez utiliser le système de blockchain pour remplacer les éditeurs. De même, les NFT ont commencé à s’imposer dans le domaine du sport. À titre d’exemple, vous avez la FFF qui signifie Fédération Française de Football ou avec la NBA. Bien que les NFT soient virtuels, ils peuvent être sujets de vol afin d’être revendus. Enfin, retenez que le domaine environnemental est aussi concerné, car les non fungible token demandent une grande consommation en énergie.

Comment fonctionne cette nouvelle technologie ?

Non Fongible Token - Un fonctionnement basé sur la blockchain
Non Fongible Token – Un fonctionnement basé sur la blockchain

Un non fungible token dépend souvent de la plateforme où il a été créé. Par conséquent, pour parler des NFT, nous allons mentionner la plateforme Ethereum. Cette dernière regroupe le plus grand nombre des non fungible token. Étant donné que les NFT sont uniques et infalsifiables, ils restent une propriété pour chaque utilisateur. Ainsi, personne ne peut annuler votre droit sur un NFT ou recréer un autre NFT identique.

De plus, en dehors du droit de propriété, les NFT fonctionnent sans autorisation. Pour être plus explicite, vous pouvez facilement créer un non fungible token sans autorisation. Vous pouvez également les acheter et les revendre toujours sans une autorisation. Toutefois, le rapport d’unicité demeure, même si n’importe qui peut le consulter.

Cependant, il est bien possible de comparer les non fungible token avec une carte à collectionner qui est unique en son genre. La différence avec les NFT est que, les non fungible token appartiennent à une seule personne. Donc, en pratique, un NFT peut être représenté à travers des œuvres d’art numérique ou à travers une image.

Qu’est-ce qui différencie les non fungible token ?

Après leur apparition en 2017, les non fungible token se sont développés dans un contexte de bulle spéculative autour des monnaies digitales. À ce moment, les cryptoKitties étaient au centre de toutes les attentions. Dans la même période, la valeur du Bitcoin était encore à 20 000 dollars.

Au cours de la même année, les premiers crypto Kitty étaient vendus à plus de 117 000 dollars. Son fonctionnement utilise les mêmes principes que les albums Panini à son époque. La particularité des Kitty était la présence des jetons non fongibles. Ces derniers permettent de prouver que les cryptoKitty étaient uniques.

Un nouveau paradigme dans l’art ?

L’enthousiasme autour des non fungible token reflète une nouvelle façon de perpétrer l’art à travers la cryptographie. Autrement dit, ce nouveau modèle permet à la fois de le consommer et de le collectionner. Les investisseurs sont prêts à payer une somme importante pour les œuvres numériques et montrer qu’ils les possèdent. C’est ainsi qu’un nouveau marché de l’art a été créé.

Cependant, lorsqu’un investisseur est en possession d’un non fungible token, il ne s’agit pas de l’œuvre originale. En effet, les acheteurs possèdent seulement une reproduction qui se trouve sur la technologie blockchain. De ce fait, retenez que seul l’auteur possède l’original. Les acheteurs ne sont pas détenteurs et ne possèdent pas de droit patrimonial sur les œuvres. De plus, ils ne peuvent en aucun cas vendre ces œuvres.

Quel est l’impact des non fungible token sur le marché des arts ?

Selon plusieurs études, la croissance des non fungible token est loin d’être un effet de mode. Il s’agit avant tout d’une révolution qui a une influence sur le marché de l’art et de la collection. Cette évolution des NFT illustre le fait que nous sommes propriétaire d’un objet, et ce quelle que soit sa forme. 

Selon l’opinion publique, les œuvres d’art sont considérées comme quelque chose de nouveau et unique avant d’être culturelles. Toutefois, elles sont aussi considérées comme un produit financier où chaque investisseur veut investir. À titre d’exemple, il y a les NFT crypto.

Par ailleurs, tout le monde peut enregistrer les fichiers des NFT sur un ordinateur, car l’accès au cryptokitty est totalement libre. Retenez simplement qu’une seule personne est le propriétaire et il est le seul à pouvoir le prouver. Le marché des NFT a connu une grande croissance allant à 300 % au cours de l’année 2020 et ceci malgré la crise sanitaire mondiale. Pour preuve, le volume des échanges dépasse les 250 millions de dollars. Et cette évolution des NFT continue au cours de l’année 2021.

Est-ce un bon ou mauvais choix d’investir dans les NFT ?

Non Fongible Token - Un actif unique
Non Fongible Token – Un actif unique

Vouloir acheter les NFT est un fait, mais investir dedans est totalement différent. Avant de vous lancer dans cette aventure, il est important de vous rappeler que le domaine des NFT est récent. Et comme les cryptomonnaies telles que le Bitcoin, les NFT prennent en compte plusieurs facteurs. Ces derniers touchent le plus souvent l’économie. Par conséquent, il est complexe d’affirmer si un investissement dans les non fungible token est un bon ou mauvais investissement. Retenez que le monde de l’investissement est complexe, car chaque marché des jetons non fongibles diffère en fonction des transactions.

Enfin, sachez que les transactions sont très coûteuses, en raison des récentes congestions du réseau. En plus, il est possible de trouver des investisseurs qui sont disposés à mettre une fortune sur le marché des NFT. Cela peut paraitre intéressant, mais il rend le marché instable ou désordonné.

Une nouvelle phase de la digitalisation des marchés

Chaque modification digitale a vu sa bulle s’accroître afin de trouver ensuite sa vraie place dans l’écosystème digital une fois son explosion survenue. De même, le système de la blockchain ou les monnaies numériques semblent déjà surpasser le pic d’attentes proposé par l’institut Gartner. En ce qui concerne les non fungible token, ils se situent pour la plupart à la phase de lancement. De ce fait, ils stimulent les appétits financiers et marketing.

De plus, il s’agit encore de la phase où le risque est aussi grand que les gains possibles, et où les positions du futur s’établissent. Une fois cette étape passée, les vrais usages se sédimenteront et les méthodes de gestion seront plus stables. De plus, les non fungible token permettent une nouvelle croissance du marché vers des produits plus virtuels. Sur ce marché, les collectionneurs, les joueurs et certaines communautés virtuelles seront les principales cibles. Par conséquent, les différents phénomènes du marché augmenteront les rôles de chaque marque dans la stratégie d’entreprise.  

Quelle valeur pour les entreprises ?

Les non fungible token ont une influence sur les entreprises. En effet, ils représentent une nouvelle technique pour vendre, acheter et collectionner les actifs digitaux. Ces derniers peuvent être mis en circulation en tant que jeton non fongible. Cependant, pour être considérées comme « non fongibles », les pièces doivent être enregistrées de manière immuable sur le système de la blockchain.

Les détenteurs potentiels ont la possibilité de vérifier les caractéristiques des actifs originaux. Ils peuvent aussi retracer les différentes transactions financières enregistrées sur certaines monnaies cryptographiques comme le Bitcoin ou l’Ethereum. Concernant les actifs virtuels, le but principal est de télécharger ou de copier gratuitement les jetons listés sur la plateforme de vente. Comme il a été mentionné plus haut, une seule personne est capable de prouver qu’il est le détenteur d’un non fungible token. Et celui-ci peut le prouver à partir du portefeuille cryptographique qui est lié au NFT.

Aimez-vous ce blog ?

Cliquez sur 5 étoiles pour noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Soyez la/le premier(e) à voter

Si vous avez trouvé ce post utile...

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire