Comment faire un partenariat gagnant-gagnant avec un blog ?

Comme le disent la plupart des gens : « Ensemble, on est plus fort ». Cela se voit également dans le monde du marketing et du blogging. Le but même d’une collaboration, c’est la complémentarité. Chacun des participants apporte son expertise pour que l’entreprise puisse prospérer 2 fois voire 3 fois plus. Mais attention, pour qu’une collaboration marche comme vous le souhaitez, veillez à ce que personne ne se sente à l’écart. Nous vous conseillons de proposer un partenariat gagnant-gagnant à vos clients. N’ayez pas peur de faire des partenariats. Un partenariat gagnant-gagnant vous permettra de tirer encore plus de bénéfice. Il vous permettra de développer votre activité et d’être plus rentable.

Toutefois, il n’est pas évident de réussir un partenariat gagnant-gagnant. Il y a plusieurs choses qui rentrent en ligne de compte. Pour réussir votre partenariat, vous allez devoir renoncer à certaines choses et faire en sorte que chacun des partenaires s’y plaise. Si vous définissez mal vos objectifs, il y a de fortes chances que le partenariat n’arrive pas à terme. C’est pour cette raison que nous avons trouvé juste de vous parler de : comment faire un partenariat gagnant-gagnant avec un blog ?

un telegram pour le business en ligne

Un partenariat gagnant-gagnant : qu’est-ce que c’est ?

Un partenariat gagnant-gagnant  qu’est-ce que c’est ?
Un partenariat gagnant-gagnant qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une collaboration qui permet à chacun des partis de faire du bénéfice. Un partenariat dans lequel personne n’est mis à l’écart, dans lequel personne n’est exploité. Le but du partenariat gagnant-gagnant, c’est qu’aucun des collaborateurs ne se sente à l’écart. Tout le monde doit obtenir gain de cause. Vous devez savoir que les objectifs peuvent être différents en fonction de l’activité de chacun. Certains voudront faire plus de chiffre d’affaires et diversifier leurs activités.

Financer sa formation de dropshipping avec le compte personnel de formation cpf

Tandis que l’objectif des autres sera d’avoir des gains de productivité, de booster la croissance et d’avoir une meilleure gestion de leur communication. Voilà pourquoi il est primordial que vous maîtrisiez vos besoins. Vous devez savoir ce que vous voulez avant de vous lancer dans un partenariat. Vous devez avoir des exigences claires.

Vous devez avoir également de quoi mettre sur la table. En tant que collaborateur, qu’est-ce que vous apportez de plus à l’entreprise qui vous demande la collaboration ? En gros, vous devez bien vous préparer avant de signer un partenariat gagnant-gagnant. 

Comment identifier le bon blog pour sa collaboration

Avant de penser à trouver les bons partenaires, il est important d’identifier vos besoins. Vous devez avoir un but bien défini. Vous devez être capable de dire la direction que vous souhaitez prendre avec votre entreprise. Vous devez savoir ce que vous voulez réellement. En fait, c’est sur tous ces critères que vous vous baserez pour choisir les bons partenaires. Dans un partenariat, chaque entité doit apporter de la valeur. Ainsi, pour que la collaboration soit efficace, vous devez vous mettre avec des blogueurs qui correspondent à vos adjectifs.

On trouve énormément de blogs, jusqu’à des milliers qui abordent et développent des sujets aussi variés les uns les autres et écrits de façon passionnée. Optez pour des blogueurs que vous trouverez vraiment pertinents. Vous n’aurez pas de mal à trouver des blogueurs qui correspondent et collent à votre image marketing. Ceux-ci seront sans doute intéressés par vos produits.

La micro influence

Ne vous obstinez pas à vouloir coûte que coûte collaborer avec de très gros blogueurs qui ont une forte communauté. Si vous avez par exemple une petite marque qui cherche à se faire connaître, vous devriez privilégier les petits groupes par rapport aux grands publics devant qui les petites marques auront du mal à se faire une place. Il est conseillé d’aller pas à pas, d’approcher et de convoiter tout d’abord des blogueurs avec de petites audiences.

En effet, même si le nombre d’abonnés n’est pas énorme, ce sont en général des communautés très engagées et qui se font vraiment confiance. Ceci est un atout non négligeable, car vous avez plus de chance de vendre à plus de la moitié de cette communauté, c’est ce qu’on appelle tout simplement de la micro-influence.

Les marques se tournent vers les blogueurs

Auparavant, pour placer leurs produits, les marques se mettaient en quête des blogueurs les plus influents, avec les plus grandes communautés et les plus gros chiffres. C’était ce qui définissait l’influence même jusqu’à ce que le terme micro-influence fasse aussi son apparition.

On remarque que les marques se tournent de plus en plus fréquemment vers les blogueurs avec de petites communautés, mais qui leur garantissent en contrepartie un contenu authentique, un storytelling bien façonné, avec en plus un point de vue unique et une cible bien précise. Ainsi, si vous n’êtes pas une marque reconnue et que vous tentiez de joindre difficilement de gros influenceurs sans résultats, concentrez-vous plutôt sur des micro-influenceurs, qui vous en donneront autant, sinon même plus.

De toutes les façons, Internet demeure la principale source pour la recherche des éventuels partenaires. Vous devrez donc utiliser des mots clés afin que vos recherches aboutissent à des résultats satisfaisants et à une liste complète de blogueurs. Misez aussi sur votre réseau direct, ainsi que celui de votre entourage ou encore au niveau des structures qui vous suivent dans la réalisation de votre projet. Lorsque vous aurez trouvé les personnes avec qui vous désirez faire le partenariat, il va falloir faire un travail de fond. Vous devez étudier leurs dossiers minutieusement. Cherchez à avoir le maximum d’informations sur eux.

Partenariat gagnant-gagnant : S’informer

Cherchez à avoir des informations concernant l’environnement de leurs entreprises, la taille de l’entreprise. Posez-vous également des questions, est-ce que vous avez des objectifs qui peuvent concorder ? Quels sont les enjeux ? Quel est l’historique de l’entreprise ? Lorsque vous aurez à votre disposition toutes ces informations, classez-les par ordre de préférence. Après quoi, vous aurez une vision plus claire de la personne qui vous convient le mieux.

Pour finir, vous allez élaborer votre stratégie d’approche. Vous devez connaître exactement les points sur lesquels vous devez jouer lors de la négociation. Vous devez être prêt et avoir un dossier en béton. En effet, en fonction de la taille de l’entreprise avec laquelle vous faites le partenariat gagnant-gagnant, vous pourrez oui ou non rencontrer le directeur. Donc vous devez être prêt sur tous les plans.  

Les étapes pour réussir votre partenariat gagnant-gagnant

Les étapes pour réussir votre partenariat gagnant-gagnant
Les étapes pour réussir votre partenariat gagnant-gagnant

Le but du partenariat gagnant-gagnant

Avant de rechercher vos potentiels partenaires, il y a des choses que vous devez faire. L’une de ces choses est de définir des objectifs bien précis. Il y a certaines questions auxquelles vous devez avoir des réponses claires. Vous devez connaître l’objectif qui vous pousse à faire le partenariat. Il peut s’agir entre autres de l’acquisition de notoriété, de générer des revenus additionnels ou même pour donner des cadeaux aux clients. Tout dépendra aussi de votre situation présente. Est-ce que vous avez une situation financière stable ? Est-ce que vous avez de la notoriété ?

Vous devez ensuite savoir ce que vous allez proposer durant l’étape de la négociation. Le partenariat doit apporter un plus à votre partenaire. Personne n’osera se lancer dans un partenariat dans lequel il ne tire pas de bénéfice.

Bouton jaune permettant d'obtenir des cours gratuits sur le dropshipping et e-commerce sur Shopify.
un telegram pour le business en ligne

La recherche du partenaire

Avant de commencer à envoyer des mails, vous devez les classer par ordre de priorité. Il y a par exemple des influenceurs de niveau 1, de niveau 2 et de niveau 3. Pour effectuer ce classement, il vous faut établir une liste d’influenceurs ainsi que leur degré d’influence sur vos clients.

En premier lieu, les influenceurs de niveau 1 : ces personnes sont celles qui sont directement en contact avec vos clients, car le choix de vos articles ou ceux de vos concurrents, concerne par ricochet leurs différentes activités. Ces influenceurs vont donc conseiller à leurs followers d’acheter chez une marque plutôt que chez l’autre. Par exemple, pour un concepteur d’appareil de sport, les coachs sportifs ou les influenceurs dans le milieu de fitness représentent les influenceurs de niveau 1.

En effet, ceux-ci motiveront les clients à acheter ces appareils après les avoir testés. Un autre exemple c’est celui des maquilleurs professionnels. Ce sont des influenceurs de niveau 1, pour un créateur de produit de beauté.

Ensuite, les influenceurs de niveau 2. Il s’agit des influenceurs qui sont en contact permanent avec vos clients et qui peuvent influencer leurs choix. Par exemple, une entreprise de fabrication de voiture utilisera une marque de pneu pour améliorer le rendement de son véhicule. Mais cette marque ne sera pas forcément celle du fabricant en question. Celui-ci est un influenceur de niveau 2. Mais le garagiste, lui va conseiller à ces clients de choisir tel ou tel autre produit au détriment d’un autre. C’est donc un influenceur de niveau 1.

Enfin, les influenceurs du troisième niveau. Il s’agit de ceux qui sont en contact direct ou indirect avec vos clients. Ils peuvent influencer sur le choix de vos clients sans que cela n’ait d’impact sur leurs activités.

La prise de contact

On se rend compte aujourd’hui de l’importance des blogueurs. Toutes les grandes marques ressentent aujourd’hui le besoin d’être en partenariat gagnant-gagnant avec des blogueurs. Mais elles ne s’y prennent pas forcément de la bonne manière. Elles envoient des tonnes de mail à des blogueurs dont l’objectif ne correspond pas forcément avec celle de leurs entreprises. Les blogueurs n’ont pas forcément le temps de toujours trier les mails. Vous devez avoir une approche différente.

Dans la majorité des cas, un blogueur préfère recevoir des mails qui sont personnalisés. Des mails qui sont en rapport avec les sujets de leurs blogs. Si vous envoyez ce genre de mails, le blogueur saura que vous vous intéressez vraiment à lui. Ainsi, il sera plus facile pour vous de former un partenariat gagnant-gagnant avec celui-ci.

Vous partirez sur de meilleures bases et le partenariat durera beaucoup plus longtemps. Donc lorsque vous envoyez vos mails, veillez à ce qu’ils soient personnalisés, utilisiez le plus souvent le prénom du blogueur. Il verra ainsi que vous avez pris le soin de vous informer sur lui et que vous avez visité son blog.

La phase de négociation

Une fois vos dossiers déposés auprès des institutions et entreprises que vous aurez choisies, vous allez passer à la phase de négociation. Durant cette partie, pensez à avoir à vos côtés des personnes dont c’est le travail de faire des négociations. Il s’agit notamment des juristes, des avocats, etc. Ils se chargeront de rédiger et de voir la conformité de vos contrats.

Vous devez savoir qu’un bon PDG ou un bon entrepreneur n’est pas forcément le plus intelligent. C’est surtout celui qui sait s’entourer des bonnes personnes, des personnes responsables et qui travailleront sérieusement pour la réussite de l’entreprise.

Pourquoi certains partenariats échouent ?

Pourquoi vos partenariats échouent 
Pourquoi vos partenariats échouent 

Il n’y a pas un seul ensemble de règles pour réussir, mais il y a certains comportements à éviter. En effet, un partenariat ne peut réussir si un partenaire est tenu dans l’ignorance et n’est pas au courant des informations principales concernant l’entreprise. Un partenariat gagnant-gagnant ne peut pas non plus réussir lorsqu’un partenaire veut à tout prix prendre le dessus sur l’autre. En outre, les partenariats ne peuvent réussir s’ils impliquent la désignation de boucs émissaires. Chacun doit avoir un intérêt direct dans le succès de l’entreprise.

Les partenariats échouent parce que les principaux acteurs ne sont pas engagés de la même façon dans l’entreprise. Il y a certains partenaires qui s’engagent plus que d’autres dans l’entreprise. Ce qui devient à la longue un véritable problème pour votre partenariat gagnant-gagnant. Forcément, à un moment donné, l’un des partenaires se sentira utilisé, il ne voudra plus s’investir davantage. Car quand il le fait, il ne voit aucun retour ou encore parce que l’autre n’apporte pas sa part de contribution ce qui fait qu’ils n’ont pas le résultat escompté.

En somme, un partenariat est toujours bien pour une entreprise. Cela permet de fidéliser les clients et d’attirer encore plus de prospects. Cependant, vous devez vous assurer que chaque partie du partenariat obtienne gain de cause. C’est pourquoi nous vous conseillons d’opter pour des partenariats gagnant-gagnant. Sachez tout de même qu’il y a des étapes à suivre pour réussir votre partenariat gagnant-gagnant. Nous les avons évoqués dans le contenu de l’article. Si vous les appliquez correctement, le partenariat sera un succès.

Bouton jaune permettant d'obtenir des cours gratuits sur le dropshipping et e-commerce sur Shopify.

14 jours gratuits pour créer sa boutique en ligne avec shopify en dropshipping

Leave a Comment

4 × 3 =

Le logo de shopify qui est le leader dans la création de boutique de dropshipping sur internet.

Avantages dropshipping - Infoprenariat, Qu'el est le plus rentable

Avantages dropshipping et infopreunariat : quel est le plus rentable ?

Les avantages du dropshipping et de l’infoprenariat sont multiples. Lisez cet article pour connaître le métier…
Lire
dropshipping afrique - Bénin

Dropshipping Afrique : Comment faire du dropshipping au Bénin ?

Le dropshipping Afrique gagne du terrain désormais au Bénin. Découvrez ci-après comment faire et réussir le…
Lire
Politique remboursement Shopify

Politique remboursement Shopify : Comment faire un remboursement ?

Créer une politique remboursement Shopify est important pour votre commerce. Découvrez comment effectuer un remboursement sur…
Lire
Frais d'expédition Shopify

Frais d’expédition Shopify : Comment les paramétrer ?

Les frais d'expédition Shopify constituent un élément important dans la réussite de votre entreprise. Découvrez comment…
Lire
Comment débloquer facilement son compte Stripe en 5 étapes

Compte Stripe : comment le débloquer facilement en 5 étapes ?

Stripe est une entreprise américaine qui permet à ces utilisateurs de faire des transactions en ligne…
Lire
Financer sa formation avec le compte CPF est tout à fait faisable, que ce soit pour le dropshipping ou le ecommerce. Frank Houbre de businessdynamite vous propose de financer votre formation sur mon compte formation grâce au CPF.

Financer sa formation dropshipping avec le CPF ou pole emploi

BusinessDynamite est le seul centre de formation éligible au CPF et au financement de pôle emploi…
Lire
L'interface de connexion et d'inscription sur Shopify avec le logo et un cadenas avec 14 jours gratuits.

Comment se connecter et s’inscrire sur shopify ?

L'interface permettant de se connecter à shopify et d'établir la connexion n'est rien d'autre qu'un formulaire…
Lire