Qu’est ce que la Defi (finance décentralisée) ?

La finance décentralisée est en posture parfaite pour substituer au traditionnel service financier centralisé que nous connaissons de manière basique. Elle constitue un meilleur levier pour les Hommes dans leur recherche de l’autonomie vis-à-vis du regard omniprésent de l’Etat et des institutions financières traditionnelles. De même, elle promeut une nouvelle forme de transactions plus dynamiques à bien des égards. En effet, la finance décentralisée assure une certitude plus ou moins soutenue. Celle de la sécurité des transactions et la célérité qui va avec sans occulter qu’il y a plus de transparence et plus d’efficacité. Outre son autonomie, la DeFi est beaucoup plus accessible de sorte que toutes les parties prenantes du système financier, quelle que soit leur couche sociale sont en mesure de trouver leur compte. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir entièrement ce que représente la finance décentralisée ou DeFi.

Comprendre la finance décentralisée

Finance décentralisée - Définition
Finance décentralisée – Définition

L’humanité a pour habitude que toutes les transactions économiques et toutes les formes d’échanges s’astreignent au regard et à la régulation d’une institution centralisée. Généralement, il s’agit de la banque ou de l’Etat lui-même ou de ses pôles de représentations.

En abrégé DeFi, la finance décentralisée est un système financier dont le fonctionnement se passe de la nécessité d’un intermédiaire central et traditionnel. Ainsi, ce type de système financier révolutionnaire fonctionne selon ses propres règles. Surtout, il comble toutes les failles du système financier traditionnel. La technologie dont se sert la DeFi permet de faire efficacement face à la corruption, à la fraude fiscale sous toutes ses formes.

CZ et Frank Houbre de Binance dans la crypto-monnaie

En outre, la finance décentralisée se constitue en alternative parfaite pour l’ensemble des actions économiques auxquelles nous sommes habituées avec les banques et autres acteurs. Par exemple, la Defi favorise d’une part des transactions financières en ligne. D’autre part, elle favorise les emprunts, les assurances, les prêts, etc. Et tout cela, dans la transparence et l’efficacité.

L’application la plus connue de la finance décentralisée est sans doute les transactions en ligne par le biais de la cryptomonnaie. Mais la finance décentralisée nous permet de gérer un certain nombre d’opérations financières de manière plus efficace et transparente. C’est l’exemple des investissements, des assurances, des divers échanges, des emprunts et des prêts.

En favorisant la suppression des intermédiaires, la Defi permet de réaliser des opérations financières plus rapidement. De même, l’absence d’intermédiaires réduit les coûts des opérations. Dorénavant, plus de commissions pour un intermédiaire, plus de frais de découvert bancaire, des coûts de virements, etc. Mieux, la Defi fonctionne à tout moment, 24H/24 et 7j/7. Enfin, la finance décentralisée est fiable et sa sécurité est sure et garantie par la blockchain.

Comment fonctionne la finance décentralisée ?

En lieu et place d’une institution bancaire garante pour les parties lors de toutes leurs opérations, la DeFi se sert d’une technologie. Du moins, la finance décentralisée fonde tout sur la technologie. Dans le système financier décentralisé, c’est la technologie qui garantit les échanges. En outre, de nombreux protocoles informatiques permettent la traçabilité des informations de manière à ce qu’aucune des parties ne puisse modifier le registre.

La Defi survit grâce à la technologie qu’on connaît sous le nom de blockchain. En d’autres termes, la blockchain représente l’assiette qui contient la finance décentralisée. En dehors de cette technologie, de nombreux autres protocoles open-sources en cours de développement viennent compléter le fonctionnement de la DeFi.

La Couche de règlement : Le niveau basique de la finance décentralisée

Cette couche est la première qui marque l’existence de la finance décentralisée. Il s’agit alors du niveau basique. Toutes les autres opérations de la DeFi sont tributaires de cette première couche.

Alors, la couche de règlement de la DeFi se caractérise par l’existence d’une blockchain. Généralement, cette blockchain est publique. En dehors de la blockchain, la monnaie est le deuxième élément qui fait de la DeFi, un écosystème financier intéressant.

En fait, certains éléments sont essentiels au fonctionnement de la DeFi à savoir une monnaie et une infrastructure. Dans le cas  d’un système financier centralisé, les diverses institutions bancaires représentent l’infrastructure tout comme le dollar et les autres devises représentent la monnaie fiduciaire. En ce qui concerne la DeFi, elle doit trouver des moyens fiables pour substituer ces deux réalités indispensables à un système financier. Fort heureusement, certaines plateformes lui permettent de bien gérer ses exigences.

La monnaie

Pour que la DeFi soit fiable et ne souffre d’aucune insécurité, elle doit reposer sur une monnaie plus ou moins stable. Tout d’abord, il faut savoir que contrairement au système financier traditionnel, la DeFi se diversifie. On peut alors retrouver sur un même territoire, diverses plateformes décentralisées avec leur monnaie en fonction des aspirations des développeurs. Quitte à ce que chaque système arrive à s’imposer, le tout se jouera au niveau de la confiance que les utilisateurs pourront y accorder.

Donc, actuellement on s’aperçoit progressivement que les entrepreneurs mettent au point les plateformes. Ainsi, nous notons aujourd’hui la présence de plateformes puissantes telles que Bitcoin et Ethereum. En effet, la réalité du marché est que ces plateformes de finance décentralisée sont pour la plupart incompatibles entre elles. Ensuite, la plupart des monnaies de ces plateformes à savoir l’Ether et le Bitcoin sont excessivement volatils. Elles peuvent passer du pic à un taux drastiquement bas pendant une même journée.

Eu égard à toutes ces difficultés, la solution idoine pour créer un support fiable à la finance décentralisée est l’usage d’un stablecoin.

En quoi un stablecoin représente un meilleur support pour la finance décentralisée ?

Finance décentralisée - Support
Finance décentralisée – Support

Un stablecoin en définition simple est une cryptomonnaie qui bénéficie d’une bonne stabilité. Le stablecoin apporte ainsi la solution tant recherchée à la très grande volatilité des monnaies cryptographiques.

Un stablecoin prévient en outre la forte volatilité des cryptomonnaie à travers sa correspondance à une monnaie fiduciaire. Il est donc adossé à une monnaie traditionnelle comme le dollar américain. Pour alors fonctionner, il tient compte de la valeur de la monnaie cryptographique au moment de l’échange. Par exemple, si 1 Bitcoin correspond à 6 000 dollars USD dans une période, alors 1 bitcoin correspond à 6 000 stablecoins au cours de cette période. Même si le coût du Bitcoin baissait à 4 000 dollars USD par la suite, vous serez toujours détenteur de 6 000 dollars en stablecoin. Il en est de même si la valeur du Bitcoin connaît une hausse à 7 000 dollars l’unité. C’est dire donc que la valeur d’un stablecoin est largement moins volatile que la valeur d’une cryptomonnaie ordinaire.

Les Différentes types de stablecoins existants

Quand on parle de stablecoin, il ne s’agit pas d’une unité homogène. On distingue une bonne dizaine de stablecoins qui se classent selon 3 grands groupes. A ce sujet, il s’agit des groupes du fiat-collateralized, du crypto-collateralized et celui des stablecoins non-collateralized.

Fiat-collateralized

En général, les stablecoins poursuivent un but identique. Ils apportent de la stabilité aux diverses opérations dans le cadre de la DeFi. Toutefois, leur fonctionnement se diversifie. En ce qui concerne le fiat- collateralized, son fonctionnement repose sur l’existence d’une devise traditionnelle. A cet effet, l’institution qui émet un stablecoin fiat- collateralized doit en garantir l’existence à travers un compte bancaire. Cela dit, si une institution émet 2 millions de coins basés sur le dollar USD, la structure doit disposer de la somme équivalente en banque.

Crypto-collateralized

Il s’agit d’un coin qui s’adosse à une autre cryptomonnaie. Celle-ci lui fait office de support pour faire face à la volatilité de la monnaie. Dans ce cas, l’émission du stablecoin se fait sur la base de la valeur de la cryptomonnaie. A titre d’exemple, on peut échanger 400 dollars contre l’émission d’1 Ether. Le stablecoin demeure donc couvert en toute circonstance. Même lorsque la monnaie cryptographique (ici l’Ether) perd sa valeur.

Meilleure chaîne youtube en français sur la crypto-monnaie.

Le non-collateralized

Cette forme de stablecoin detient quelques spécificités. En outre, il ne s’agit nullement d’arrimage à une monnaie. Il ne s’agit pas non plus d’une pièce stable comme l’or, le diamant, etc…

Tout se joue par le biais des contrats intelligents en fonction des transactions. La stabilité d’un jeton non garanti repose sur un ensemble d’algorithmes. On les désigne par contrats intelligents. Ces algorithmes permettent de conserver la valeur d’un jeton. Pour y arriver, ils procèdent à une modification du volume des offres selon qu’elles augmentent ou baissent. Ce faisant, ces contrats intelligents émettent plus de jetons stables quand les offres augmentent et diminuent quand elles baissent.

Le non-collateralized ou jeton stable non garanti

Le non-collateralized ou jeton stable non garanti a l’avantage de rassurer les parties prenantes. Sur le marché des cryptos, sa garantie n’a de lien avec aucune monnaie. Cependant, deux inconvénients s’associent à cet avantage : premièrement, la complexité des contrats intelligents ; et deuxièmement, la nécessité d’une demande constante du jeton pour le bon déroulement du système.

Quel stablecoin constitue un meilleur support pour la finance décentralisée ou DeFi ?

Au regard des objectifs de la Defi, le DAI serait le stablecoin le plus adapté. En effet, ce jeton stable se retrouve dans le type des crypto-collateralized. Il est arrimé au dollar américain. Par conséquent, une unité de ce jeton stable correspond à un dollar américain. Le facteur le plus intéressant reste que sa garantie repose sur la cryptomonnaie et non des réserves de dollars. Auquel cas, son indépendance serait à problème.

Avantages des stablecoins pour la finance décentralisée

La DeFI repose sur les cryptomonnaies. Mais à quoi servirait un système financier dénudé de stabilité même si elle est décentralisée ? En réalité, la stabilité est une assurance indispensable pour les investisseurs dans le domaine des cryptomonnaies. Dès lors, il est indispensable de l’offrir pour que la finance décentralisée bénéficie d’un meilleur support.

Mais la forte volatilité est intrinsèque aux cryptomonnaies. En outre, cette forte volatilité est tantôt porteuse de gain ; sauf que tantôt elle entraîne également des pertes considérables. Cela fait peur aux investisseurs, surtout ceux des pays enclins à l’inflation. Les stablecoins permettent ainsi à tous ces investisseurs de prévenir les risques relatifs aux baisses drastiques des cryptos.

De plus, les investisseurs peuvent compter sur les jetons stables pour sécuriser leurs actifs. Pendant les périodes de fortes variations des coûts des monnaies cryptographiques, ils n’ont rien à craindre. Au moment où les valeurs chutent, à défaut de faire des profits, ils arrivent à conserver la valeur de leur avoir.

En raison de la forte volatilité des cryptomonnaies, certains acteurs refusent d’y placer leur confiance. C’est en effet le cas des vendeurs détaillants et de nombreux autres commerçants qui refusent d’intégrer le bitcoin. Or, la puissance et l’efficacité d’une monnaie, voire d’un système financier reposent sur la confiance qu’il inspire à l’ensemble des acteurs économiques. Dorénavant, avec les prouesses des jetons stables, on s’attend à l’intégration de beaucoup d’autres acteurs économiques au système de la DeFi. Cela fait davantage de revenus pour les plateformes de la finance décentralisée.

Quelles sont les Infrastructures de la finance décentralisée ?

Finance décentralisée - Infrastructures
Finance décentralisée – Infrastructures

Pour ce qui est des infrastructures de la finance, elles sont nombreuses et on peut les regrouper à travers deux catégories. Toutefois, les infrastructures pour la plupart se composent d’une pile logicielle. A cette pile logicielle s’ajoutent des plateformes qui permettent de concevoir et de rendre fonctionnel un tel système à travers la technologie blockchain.

Les plateformes de finance décentralisée

En ce qui concerne les plateformes de la finance décentralisée, on en compte encore peu. Mais actuellement, Ethereum est la meilleure plateforme qui favorise l’écriture des programmes décentralisés.

Ethereum

Ethereum constitue une plateforme de mise au point de programmes de la DeFi. A l’aide des contrats intelligents et des protocoles informatiques dédiés, cette plateforme permet d’écrire des programmes décentralisés. De même, elle favorise les échanges selon l’esprit de la décentralisation. On n’assiste alors à aucun contrôle d’une institution centrale. Tout est garanti par la blockchain.

Ethereum est également une plateforme de cryptomonnaie. En outre, puisqu’elle a vocation de faciliter des échanges, elle détient son propre token. Il s’agit de l’Ether. Cette monnaie cryptographique est le concurrent direct du Bitcoin.

Les protocoles en finance décentralisée

On entend par protocole ici, à la fois des règles établies dont tous les utilisateurs sont approbateurs, mais également des logiciels qui constituent des protocoles informatiques. Aucune organisation humaine ne tiendrait sans convention. La finance décentralisée n’échappe pas à des règles. Toutefois, il ne s’agit que de règles de fonctionnement qui reçoivent l’approbation de tous les utilisateurs.

Par ailleurs les logiciels informatiques quant à eux garantissent les opérations. Un protocole spécifique garantit chaque opération parfois avec un ensemble de protocoles qui régissent des aspects spécifiques.

Le système d’agrégation dans la finance décentralisée

En dehors de la pile protocole, plusieurs autres applications sont en perpétuel fonctionnement pour fournir divers services aux utilisateurs. En effet, les personnes à l’origine de ces applications représentent les agrégateurs des plateformes. Leurs travaux participent de l’interopérabilité des protocoles et applications ainsi que la sécurisation des transactions.

Quels sont les services couverts par la finance décentralisée ?

Avec le temps, la Defi se substituerait intégralement au système financier traditionnel. A cet effet, elle permettra de réaliser presque toutes les opérations qui jadis relevaient des institutions financières.

La DeFI favorise déjà les opérations d’emprunts et l’obtention de prêts financiers de manière beaucoup plus rapide que dans une banque. De plus, les procédures sont moins complexes et comportent peu de restrictions. Pour finir, la finance décentralisée rend possibles des opérations d’assurances, des échanges commerciaux sur les pierres et des métaux précieux.

Quel est votre avis ?
  • Note