Comment créer son entreprise en Belgique pour le dropshipping et e-commerce ?

En Belgique, il existe plusieurs statuts juridiques possibles pour entreprendre. Pour autant, tous ne sont pas adaptés à une personne qui a envie de se lancer notamment en dropshipping. Voici quels sont les statuts possibles et quel est le plus intéressant pour lancer un business sans trop dépenser !

Les différents statuts de société en Belgique

Tout comme en France, il est possible de créer une société ou d’entreprendre en son nom comme c’est le cas d’une auto-entreprise. Les différents statuts de société sont :

  • La société privée à responsabilité limitée dite SPRL très proche de la SARL Française : un à plusieurs associés dans le capital de départ avec bien entendu la création d’une personne morale. Du coup, les associés ne risquent que leur investissement. Il existe aussi la SPRL-S dite Starter qui permet aux personnes qui n’ont que peu de fonds de créer leur société. Elle permet de se lancer à faible coût tout en protégeant l’entrepreneur à même titre que la SPRL classique.
  • La société anonyme dite SA : C’est une société avec au moins 2 actionnaires dans le capital de départ. Utilise pour les grands groupes ou même PME.
  • La société en nom collectif dite SNC: une structure où toutes les décisions doivent être prises à l’unanimité. Une manière très spéciale de fonctionner qui peut s’avérer bloquante à terme.
  • La société coopérative à responsabilité limitée ou illimitée dite SCRL ou SCRI proche de la SCOOP française : ici, un capital variable où le nombre d’employés, associé et le capital réparti peut varier au cours de la vie de la société. Une sorte de structure presque égalitaire qui engage chaque employé en étant motivé par sa détention possible du capital.
  • Mais aussi la société en commandite simple dite SCS et la Société en commandite par actions SCA qui ne nous intéresserons pas dans notre cas.

Ici, nous avons parlé de sociétés. C’est à dire la création d’une personne morale avec un capital, différente de son fondateur qui permet d’éviter d’engager les biens personnels de son fondateur (sauf s’il fait vraiment tout dans l’illégalité). Maintenant, nous allons voir les statuts individuels, ceux qui sont équivalents au statut d’auto-entrepreneur mais en Belgique ! Ces structures demandent un investissement de départ (plus de 900€), la présence potentielle d’un expert-comptable, des charges…

Créer une entreprise individuelle comme une auto-entreprise en Belgique

Parlons maintenant du statut en Belgique qui nous intéresse pour se lancer en Belgique. Rien ne vous empêche de créer une entreprise individuelle en Belgique et la faire évoluer vers une société privée à responsabilité limitée Belge qui est, à ce jour, le statut le plus adapté dans le cas du e-commerce et d’un business en évolution. On parle là d’une micro entreprise, d’une entreprise uni personnelle, bref, de tous les termes qui font que c’est une activité à votre nom et qui engage votre responsabilité.

Il est tout à fait possible de créer une entreprise individuelle en Belgique, en voici les avantages :

  • Pas besoin d’un capital de départ pour créer la société. Un simple enregistrement et 87€ et vous serez prêt(e) à tenter de conquérir le monde !
  • Facile et simple à créer, peu de charges, pas besoin d’un expert comptable.
  • Déclaration rapide du chiffre d’affaire, calculs et papiers très simples à gérer.
  • Pas besoin d’avoir un(e) associé(e) !

Mais il y a des inconvénients :

  • Le patrimoine de l’entrepreneur est engagé. En d’autres termes il vous faudra une excellente assurance et éviter bien entendu de jouer avec le feu en vendant vos produits car vous en êtes le responsable. Je vous invite aussi à faire une déclaration insaisissabilité devant votre notaire.
  • Il y a une limite de chiffre d’affaire qu’on vous renseignera lors de la création. Largement assez pour lancer votre première activité.
  • Il faut être majeur(e) !
  • Il y a des charges mais c’est vraiment pas la mer à boire face à une société : IPP entre 25 et 50 et en plus calcul des cotisations sociales sur le chiffre d’affaires diminué des charges professionnelles.

Comment faire alors pour créer cette entreprise individuelle en Belgique ? C’est là tout aussi simple car vous pouvez le faire dans un équivalent de la chambre des commerces : à un guichet d’entreprise ! Je vous laisse un lien pour faciliter votre déclaration en tant qu’indépendant en Belgique.

Pour rappel : nous avons choisi ce statut simplement pour tester si le business vous convient avec peu d’investissement. Ensuite, lorsque vous aurez fait une bonne centaine de ventes et que vous prenez vraiment votre pied, je vous invite à passer rapidement sur la société à responsabilité limitée. N’oubliez pas aussi qu’il vous faudra un compte bancaire séparé pour justifier vos dépenses professionnelles

Laisser un commentaire

Fermer le menu