Faut-il se déclarer et créer son entreprise avant de vendre ?

De nombreuses personnes posent cette question « Quand doit-on être déclaré(e) au moment où nous créons notre boutique sur Shopify ? Peut-on attendre les premières ventes pour déclarer son activité ? ». Comme partout et notamment sur les groupes facebook de dropshipping et de e-commerce, on retrouve des réponses nuancées entre ceux qui aiment prendre des risques et ceux qui sont plutôt réglos. Je vais te donner l’ultime réponse à ce sujet !

Qu’est ce que le travail dissimulé ?

Le travail dissimulé, vulgairement appelé « travail au noir/travail au black/être payé en cash » est une pratique des personnes qui génèrent du chiffre d’affaire sans être déclarées. Nous avons tous connu ou fait des brocantes. C’est un exercice plutôt intéressant pour comprendre comment se comportent certains clients, essaye simplement de négocier des prix sur certains stands. C’est un exercice assez révélateur… Ce genre d’activité est toléré car ce n’est ni plus ni moins de la revente de biens que tu as acheté auparavant et dont tu ne te sers plus et en aucun cas tu as envie d’en faire un business. C’est du débarras.

Maintenant, si tu décides vraiment de faire un business, alias créer un site internet et vendre des produits en dropshipping, en e-commerce, vendre des services, du coaching… Il faut absolument te déclarer et ce en amont dès lors que tu penses sérieusement à te lancer. En effet, les démarches prennent plusieurs semaines et te permettront d’obtenir ton numéro de siret, potentiellement de TVA intracommunautaire… Et aussi d’avoir une assurance en responsabilité civile professionnelle pour t’éviter bien des problèmes.

Dès lors que tu fais une vente, il y a une facture, il y a un paiement car tu es sensé(e) avoir un statut juridique te permettant de faire ces ventes. Une vente cachée dans un business revient à du travail dissimulé, donc de l’argent caché à l’état, donc des problèmes :-). Si de nombreuses personnes écrivent souvent en commentaire « Tu peux te déclarer après quelques ventes, moi je l’ai fait, j’ai pas eu de problèmes ! », c’est simplement parce qu’elles aiment jouer avec le feu. En cas de contrôle, c’est le fouet fiscal et même de potentiels gros problèmes en prime.

Tu vas me dire  » Oui, j’ai vendu un seul produit ! Le fisc sera tolérant ! ». Certes, tu risques moins que si tu avais vendu pour plusieurs dizaines de milliers d’euros. Néanmoins, cela ne prouve pas au fisc que tu avais l’intention de te déclarer pour le chiffre d’affaires que tu réaliseras dans les prochains jours, donc tu restes un fraudeur avec une petite vente mais qui a le potentiel de frauder bien plus. Donc déclare toi !

Et si par malheur tu n’as pas encore d’assurance responsabilité civile pro, je vais être vulgaire mais « bordel », fonce le faire ! Fonce le faire ! J’ai envie de secouer tous les formateurs qui ne l’ont pas encore conseillé. Si un accident arrive et que tu as vendu le produit à l’origine de cet accident, tu peux tout à faire ruiner ta vie. Car oui, tu es le revendeur et tu en es responsable. Point barre.

Quand faut-il se déclarer ?

La première peur quand on se lance, c’est de ne pas réussir et d’accumuler des dettes. On imagine que créer une entreprise coûte beaucoup d’argent. Pour autant, obtenir le statut d’auto-entrepreneur ne coûtera rien (si ce n’est de payer le CFE dont on est exonéré la première année).  Tu ne payeras des charges que sur ton chiffre d’affaires. De plus, il est extrêmement facile de fermer son activité en quelques clics sur le site officiel de l’auto-entrepreneur.

La simplicité de la démarche et de sa fermeture et son coût de 0€ permet donc d’entrer très rapidement dans la légalité. En moyenne, il faudra 3 semaines. Ce statut est parfait pour tester un concept, une activité et bien entendu faire du e-commerce/dropshipping. Ton activité ne fonctionne pas ? Je te rassure, très peu de gens ont réussi à tout faire fonctionner du premier coup ! Si tu n’en as plus envie tu peux clôturer en ligne ton compte d’auto-entrepreneur très rapidement.

Ainsi, je t’encourage à te déclarer dès que tu sais que tu as envie d’essayer de lancer une activité. Attention, l’auto-entrepreneur engage ses biens personnels, il te faudra donc une bonne assurance responsabilité civile pro disponible chez presque tous les grands assureurs.

Beaucoup font la démarche au moment de la première vente sur leur boutique shopify. Pour autant, il peut se passer plusieurs semaines avant que tu obtiennes ton statut et tu serais dans l’illégalité. Par ailleurs, il te faut un numéro de SIRET qui identifie ton activité pour effectuer certaines démarches (anciennement CNIL et être aux normes du RGPD, obtenir ton compte pro paypal ou ton compte stripes, définir ton activité sur Shopify…). Si tu ne le fais pas au début, tu devras à nouveau changer toutes ces informations ce qui te fera perdre du temps.

Bref, dès que tu sais que tu vas entreprendre, je t’invite à te déclarer. Le statut d’auto-entrepreneur ne te coûtera rien en première année et tu peux le clôturer quand tu veux. Attention, on peut ouvrir une seule et unique auto-entreprise et faire une ouverture/clôture par an.

Laisser un commentaire

Fermer le menu