Qu’est ce qu’un PEA et comment en ouvrir un ?

Le PEA signifie plan d’épargne en actions c’est l’un des placements financiers les plus intéressants. Si vous souhaitez vous constituez une enveloppe en actions avec des avantages fiscaux, le PEA est fait pour vous. Dans cet article, nous allons vous présentez le PEA , ses avantages et comment réussir à ouvrir un PEA.

Comprendre ce qu’est un PEA

Qu'est-ce qu'un PEA
Qu’est-ce qu’un PEA

Le plan d’épargne en actions abrégé PEA est un produit d’épargne créer en 1992. Le Pea a une limite de dépôt de 150 000 euros. Il est constitué des actions de sociétés domiciliés dans l’union européenne, et de différents placements collectifs. Cette épargne est particulièrement intéressante à cause des conditions fiscales très avantageuses dont elle bénéficie. En effet, tout particulier possédant un PEA ne payera pas d’impôts sur les plus-values obtenues. Cependant, il faut respecter une certaine condition qui interdit de faire des retraits pendant au moins 5 ans. Le non respect de cette condition entraine l’annulation des avantages fiscaux.

un telegram pour le business en ligne

Toute personne ayant un domicile fiscale en France peut se permettre d’ouvrir un PEA. C’est d’ailleurs le cas d’un grand nombre de français. En effet, les français détiennent près de 7 millions d’euros dans les PEA.

Financer sa formation de dropshipping avec le compte personnel de formation cpf

Pourquoi ouvrir un PEA ?

Le PEA octroie à l’investisseur la possibilité d’investir en bourse, secteur particulièrement attractif sur le long terme. Effectivement, les actions constituent l’un des revenus passifs les plus rentables sur une longue période. Ainsi, pour tout particulier qui souhaite se créer un revenu passif, mais qui n’est pas dans l’urgence d’obtenir les bénéfices, ouvrir un PEA est une très bonne idée. En effet, celui-ci profitera d’avantages fiscaux très intéressants au bout de 5 ans.

Comment ouvrir un PEA ?

Les conditions pour ouvrir un PEA ne sont pas nombreuses. Il suffit d’être majeur et de ne pas avoir le même foyer fiscal que ses parents. Ensuite, pour l’ouverture, il suffit de trouver un établissement qui propose comme service le PEA et enfin de faire votre premier versement. Toute personne désireuse d’ouvrir un PEA peut le faire auprès de l’établissement qu’il souhaite. Cependant, la détention d’un PEA est limitée à deux par foyer fiscal.

Concernant les banques qui offrent la possibilités d’ouvrir un PEA, il faut savoir que toutes les enseignes traditionnelle offrent la possibilité d’en ouvrir un. Par contre, concernant les nouvelles banques et les nouveaux courtiers en ligne, il faudra se renseigner car le service n’est pas systématiquement disponible.

Le fonctionnement d’un PEA

Fonctionnement du PEA
Fonctionnement du PEA

Le PEA est constitué d’un compte-espèces qui sera alimenté par des versements en espèces, par chèques ou par virements. Il permet le versement des dividendes et le prélèvement des différents frais et d’acheter plusieurs valeurs immobilières différentes. Par contre, le compte espèce ne peut pas être débiteur.

L’argent disponible sur ce compte espèces n’est pas rémunéré, mais il est possible de le placer sur des OPCVM. On privilégie l’option OPCVM parce que dans la plupart des cas, les SICAV ne sont pas compatibles avec le PEA.

Légalement parlant, il n’y a aucun montant de versement minimum qui est imposé. Concernant le fisc, la date d’ouverture du PEA correspond à celle du premier versement effectué. En général pour le versement, l’usage veut que vous ouvriez un compte bancaire dédié pour le PEA. Par contre, il est tout à fait possible d’utiliser un compte courant déjà ouvert pour faire le premier versement ou les versements complémentaires. Certaines enseignes offrent même la possibilité de mettre en place des versements réguliers. Mais tous ces versements ne doivent pas excéder le plafond qui est de 150 000 euros. Si le plafond n’est pas atteint sur le PEA, il est possible de le transférer sur un PEA-PME. Cependant, le montant des deux produits cumulés ne peut dépasser les 225 000 euros.

Les PEA sont transférables d’un établissement à un autre. Le montant de transfert est souvent très élevé mais il varie en fonction de chaque établissement financier. Cette opération ne constitue ni un retrait ni une clôture si le transfert concerne tous les titres détenus par le particulier.

Dernier point à savoir sur le PEA, c’est qu’il n’est pas transférable d’un particulier à un autre. En effet, un particulier ne peut pas céder un PEA à un quelconque tiers.

Les avantages et inconvénients du PEA

Les avantages d’un PEA

  • Le premier avantage du PEA concerne l’exonération de l’impôt sur le revenu dont le particulier profite à la fin de la période de 5 ans.
  • Deuxième avantage, passé le délai des 8 ans, vous avez la possibilité d’effectuer des retraits sans toutefois le clôturer. Même s’il est impossible d’alimenter le compte après ces 8 ans, vous pourrez ainsi reporter le début du versement de votre rente à plus tard. C’est particulièrement utile si vous souhaitez percevoir vos revenus à la retraite.
  • Troisième avantage, l’ouverture du PEA est très simple et le montant minimum est très flexible.
  • Quatrième avantage, c’est un des placements financiers les plus stables, idéal donc pour le long terme.

Les inconvénients du PEA 

  • Le premier inconvénient du PEA concerne le transfert d’un établissement à un autre qui subit des frais d’arbitrages assez élevés.
  • Deuxième point négatif. Il s’agit des frais de gestion annuels, des frais sur chaque opération en plus des commissions qui varient en fonction de l’établissement qui gère votre PEA.
  • Troisième point négatif et probablement le plus important, la durée de 5 ans minimum pour pouvoir profiter des avantages fiscaux.

PEA et fiscalité sur les revenus

Le PEA dure un minimum de 5 ans. Toutefois, la clôture est immédiate si vous retirez de l’argent sur le compte espèces avant la fin de la période. En fonction de la date de retrait, les conséquences fiscales diffèrent. Ces conséquences sont les suivants :

  • pour un retrait effectué avant 2 ans, l’imposition des revenues obtenues sur le compte PEA correspond à 38 % en prenant en compte les prélèvements sociaux ;
  • Entre 2 et 5 ans l’imposition est de 34.5 % toujours en prenant en compte les prélèvements sociaux.
  • un retrait effectué entre 5 et 8 ans offre l’exonération d’impôts sur le revenu. Toutefois, les prélèvements sociaux de 17,20 % sont appliqués. Mais le retrait entraîne une suspension immédiate du PEA.

Concernant les retraits effectués après 8 ans, ils n’occasionnent pas une clôture du plan. Cependant, il ne sera plus possible de faire des versements après le retrait.

Les produits non cotés détenus dans un PEA sont exonérés s’ils ne dépassent pas 10 % du montant total du PEA. Si certains produits dépassent le seuil des 10 %, alors ils subiront l’imposition sur le revenu comme tout revenus de capitaux mobiliers. Il faut savoir que l’exonération dont nous parlons ne concerne que l’impôt sur le revenu. En revanche, peu importe la situation on applique les prélèvements sociaux. Ces prélèvements sociaux sont à hauteur de 17,20 % des revenus obtenues.

Bouton jaune permettant d'obtenir des cours gratuits sur le dropshipping et e-commerce sur Shopify.
un telegram pour le business en ligne

Une multitude de possibilité pour investir

Investir avec un PEA
Investir avec un PEA

En matière d’investissement, le PEA constitue un large panel de possibilités. En effet, le nombre d’actions éligibles pour le PEA sont nombreuses. Que l’entreprise soit cotée ou non, tant que celle-ci à son siège social dans un pays de l’union européenne, les actions de ces entreprises sont éligibles. Cependant, il convient de distinguer les trois grands groupes au sein du PEA. Ces trois groupes sont les actions de sociétés cotées, les fonds ETF et les actions non cotées. Les actions non cotées sont les actions des startups et des PME.

Un particulier peut ainsi investir dans des grandes sociétés cotées grâce au PEA. Parmi ces sociétés on peut citer comme exemple le CAC 40 pour les grandes capitalisations et LVMH pour l’industrie du luxe.

Il est possible aussi d’investir dans des SICAV, ETF et autres. Toutefois, le siège des sociétés doit être dans l’union européenne pour que leurs actions soient éligibles. Ainsi, vous avez deux possibilités pour placer votre argent. Soit vous le placez dans un OPCVM, soit vous achetez un ETF afin de répliquer la performance d’un indice. La première option signifie une gestion active de votre argent tandis que la seconde option signifie une gestion passive.

Troisième possibilité, investir dans des sociétés non cotées. Toutefois, il existe un certain nombre de conditions à remplir avant de pouvoir le faire. D’abord, que ce soit une PME ou une startup, il vous faut détenir au moins 25 % du capital de l’entreprise dans votre PEA, ensuite la PME ou le startup doit être éligible au niveau fiscal, c’est-à-dire que cette société paye l’impôt sur les sociétés.

Il existe d’autres critères à remplir, mais ces deux la sont les plus importants. Toutefois, il serait judicieux de bien vérifier l’éligibilité de la startup avant de se lancer. Par contre, si la société est éligible, vous pourrez profiter des nombreux avantages du PEA.

Différentes manières d’investir avec le PEA

Tout particulier disposant d’un PEA peut se permettre d’investir dans des actions de sociétés qu’il souhaite. C’est une manière active d’investir. Cependant, il est très difficile de savoir où et quand investir pour toute personne qui ne possède pas des connaissances accrus dans le domaine des finances. Savoir quand acheter et quand vendre n’est pas aisé. C’est pourquoi la plupart de ceux qui possèdent un PEA choisissent de déléguer la gestion de leurs fonds à des professionnels du domaine transformant ainsi leur activité active en activité passive.

En déléguant la gestion, le particulier n’a plus de contrainte vis-à-vis des stratégies d’investissements. En investissant dans un fonds qui délègue la gestion à des professionnels, le particulier lui n’a plus rien d’autre à faire. Investir dans ces fonds est très avantageux surtout parce qu’il permet de diversifier les placements . Ce quelque soit le montant que le particulier possède sur son compte chèque. Les montants sont très flexibles, ils varient de centaines à des milliers d’euros, tout dépend des OPCVM.

Cette solution est très intéressante, mais si vous souhaitez réduire vos frais de gestion, une bonne idée serait d’investir dans les ETF. En effet, si vous trackez les indices et les stratégies, il est possible de faire d’excellents investissement, des investissements presque meilleurs que ceux générés grâce à des fonds.

Il faut noter que la gestion sous mandat du PEA s’améliore de plus en plus. La gestion du PEA se libéralise avec l’avènement des courtiers en ligne. Le particulier qui investit dans ce genre de fonds délègue la gestion de ses avoirs à cette société. Ainsi, ce n’est plus lui qui cherche où investir mais c’est l’affaire d’experts qui en fonction des avoirs, du capital-risque, de l’objectif du client et d’autres facteurs, prennent les décisions.

Choisir le courtier idéal

Il y a une multitude de courtiers qui sont prêts à gérer vos avoirs et les investir. Cependant, il faut vraiment faire attention aux prix de chacun. Tous les courtiers ne pratiquent pas les mêmes frais. Avant de choisir un courtier, il convient de prendre ses précautions et consulter la grille tarifaire. Grace à cette grille vous pourrez : savoir s’ils pratiquent des droits de garde, consulter le coût d’un passage d’ordre sur les marchés, déterminer les différents frais, etc.

De plus, il convient de prendre des renseignements concernant les différents produits et services que ce dernier met à disposition de ses clients. Tous les établissements ne vous octroient pas les mêmes services et avantages. Il faut savoir si le courtier vous octroie la possibilité d’avoir une plateforme de trading, d’obtenir des outils pour gérer votre portefeuille, des contenus pédagogiques pour vous former, des formations, etc. Donc en fonction de vos attentes et préférences, vous allez choisir celui qui vous convient le mieux.

Bouton jaune permettant d'obtenir des cours gratuits sur le dropshipping et e-commerce sur Shopify.

14 jours gratuits pour créer sa boutique en ligne avec shopify en dropshipping

Le logo de shopify qui est le leader dans la création de boutique de dropshipping sur internet.

Shopify Amazon

Shopify Amazon : Comment synchroniser ces plates-formes ?

Shopify Amazon constituent deux grandes et populaires plateformes de e-commerce. Découvrez comment utiliser leurs avantages au…
Lire
Wix ou Shopify

Wix ou Shopify : Que choisir en tant que débutant ?

Choisir entre Wix ou Shopify lorsqu'on est débutant peut être une tâche délicate. Découvrez ce qui…
Lire
Shopify dropshipping

Shopify Dropshipping : Quels critères pour une boutique qui convertit ?

Le taux de conversion est la clé du succès d'un E-commerce Shopify dropshipping. Découvrez ici les…
Lire
Stratégie marketing numérique

Stratégie marketing numérique : Les actions efficaces

La stratégie marketing numérique est indispensable pour le développement et l’expansion d’une entreprise. Découvrez ici les…
Lire
Stratégie marketing numérique

Stratégie marketing numérique : Les actions efficaces

La stratégie marketing numérique est indispensable pour le développement et l’expansion d’une entreprise. Découvrez ici les…
Lire
Cette image montre un retour client d'un produit en dropshipping avec un fond noir. Il indique qui doit payer en cas de retour d'un produit d'un client insatisfait.

Comment gérer le retour d’un produit d’un client en dropshipping ?

Imaginons que tu viens de commander un produit à un client sur le site aliexpress et…
Lire
Blogueur professionnel

Comment devenir blogueur professionnel ?

Il existe aujourd’hui de nombreux métiers qui permettent de gagner de l’argent. Le métier de blogueur…
Lire