Crypto vs monnaie fiduciaire, quelle est la différence ?

0
(0)

Alors que nous nous dirigeons vers une société moins portée vers la liquidité, les crypto-monnaies sont le terme le plus attendu. L’époque où l’on transportait de l’argent dans un portefeuille physique est révolue. L’économie numérique est en plein développement tandis que la monnaie fiduciaire tend à disparaître. Partout dans le monde, l’argent s’échange par des méthodes de paiement en ligne ou électroniques. Ainsi, les transactions monétaires relèvent des services bancaires en ligne, des cartes de crédit, des portefeuilles numériques, etc. Notre société progresse rapidement en termes d’économie. En effet, depuis le lancement du bitcoin, les termes “crypto-monnaie, blockchain” vont de pair. Bien entendu, ce sont les mots les plus en vogue dans le monde de la finance. Dans cet article, portons une analyse sur les différences entre la monnaie fiduciaire et les cryptomonnaies. Examinons donc leur point de convergence et de divergence ainsi que leur niveau en termes de progrès.

Monnaie fiduciaire

monnaie fiduciaire - le moyen de paiement classique
Monnaie fiduciaire – Un moyen de paiement classique

La monnaie fiduciaire désigne l’argent traditionnel émis par le gouvernement d’un pays. Elle est émise et gérée par les banques et les gouvernements. La monnaie fiduciaire est utilisée pour les paiements réguliers, les échanges physiques pour les achats, le commerce, les affaires, etc. L’émission et la masse monétaire dépendent entièrement des autorités centrales. 

Tutoriel crypto en français pour débutant

La monnaie fiduciaire est légale et n’a pas de valeur intrinsèque. La monnaie tire sa valeur de sa propre valeur, comme les métaux précieux, par exemple l’or et l’argent.

Certaines des monnaies fiduciaires sont le dollar, la roupie, l’euro, la livre sterling, etc. Elles sont légales dans tous les pays. Ces monnaies fiduciaires se présentent sous la forme de pièces, de billets et d’obligations. Elles peuvent être stockées physiquement ou sur le compte bancaire correspondant.

Les caractéristiques de la monnaie fiduciaire 

Contrairement à la valeur des marchandises comme l’argent, l’or ou la nourriture, la monnaie fiduciaire n’a pas de valeur en soi. Cette valeur en soi est ce qu’on appelle la “valeur intrinsèque” d’une chose. Elle ne permet aucune comparaison d’un bien ou d’un produit par rapport à un autre. La comparer, c’est alors nier l’existence de sa propre valeur. Autrefois, la monnaie en circulation était adossée à de l’or, ce que l’on appelle communément l’étalon-or. Par conséquent, les anciennes monnaies sont considérées comme de la monnaie représentative.

Elles sont similaires à la monnaie fiduciaire, mais elles représentent une créance sur une marchandise (qui peut être plus ou moins remboursée). Cependant, avec l’abandon de l’étalon-or pendant la Première Guerre mondiale, la monnaie en circulation n’était plus liée à une valeur quelconque. Mais aujourd’hui, la valeur de la monnaie fiduciaire n’est liée seulement qu’à la croyance que la monnaie a une valeur, bien que cette dernière ne soit, essentiellement, qu’un morceau de papier. 

Et c’est exactement ce que sont les monnaies fiduciaires, un moyen d’échange sans valeur intrinsèque. Leur valeur réside en le fait qu’elles sont largement acceptées. Lorsque les gens cessent d’accepter le dollar, vos économies en dollars perdent leur valeur, car il n’y a pas de valeur intrinsèque mise en jeux. Lorsque les monnaies deviennent sans valeur, vous ne pouvez plus vous en servir, sauf comme combustible pour votre cheminée.  

La monnaie fiduciaire et la masse monétaire

La masse monétaire est accordée et modifiée par les banques centrales, ce qui entraîne une inflation ou une déflation. En effet, l’inflation signifie qu’une pièce d’une monnaie donnée perd de la valeur. Cela a un impact considérable sur le pouvoir d’achat. Par conséquent, en cas d’inflation, vous obtiendrez moins de biens pour la même somme qu’auparavant. Au contraire, la déflation entraîne quant à elle un renforcement du pouvoir d’achat.

Par ailleurs, la Banque centrale européenne (BCE) vise un taux d’inflation de deux pour cent par an, tout comme la Réserve fédérale américaine. En effet, l’objectif principal des banques centrales est la stabilisation des prix et l’emploi maximal. D’autre part, un taux d’inflation plus faible serait associé à une probabilité élevée de déflation. C’est un phénomène associé à des conditions économiques très faibles.

La monnaie fiduciaire, les prêts et le système bancaire

Il est important de comprendre que l’ensemble de notre système financier repose sur les banques, dont la plupart sont privées. Au sommet de la pyramide se trouvent les banques centrales. Celles-ci émettent de l’argent pour le gouvernement et les petites banques privées. Ces dernières émettent de l’argent aux particuliers et aux entreprises. 

En raison des intérêts composés et de l’endettement mondial, les banques gagnent de plus en plus de capitaux, ce qui a un impact négatif sur la répartition de la richesse mondiale. Par contre, un monde sans banques pourrait changer radicalement notre système financier et rendre les individus et les entreprises plus indépendants dans leurs activités. Cette initiative permet aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises de ne contracter des prêts ni déposer des fonds auprès des banques car tout prêt nécessite des frais de banques. Ce qui signifie que les banques profitent de chaque transaction qui passe par le système bancaire.

Par conséquent, un monde sans banques augmenterait en fin de compte la décentralisation de la finance afin de permettre à chacun de capter de la valeur réelle. De plus, les crises financières répétées conduisent à l’expropriation des personnes endettées. En fait, les personnes contractant des prêts sont le plus souvent incapables de les rembourser. La raison, est qu’une une crise financière entraîne une hyperinflation ou une hausse des taux d’intérêt, ce qui s’est produit à plusieurs reprises entre 1920 et 2008.

Les monnaies fiduciaires et le risque de liquidité

Pour aggraver les choses, les banques ne stockent pas votre argent dans leurs agences locale. Elles se contentent juste de créditer votre compte avec des chiffres, ce qu’on appelle la “monnaie scripturale”. En fait, les banques centrales ne disposent pas véritablement d’immenses ratios de réserve pour soutenir une monnaie donnée. Voilà pourquoi, la Chine se classe première avec un ratio de réserve de 13,5 %, tandis que ceux de la Banque Européenne et de la Réserve Fédérale sont respectivement de 1 % et de 10 %.

Aujourd’hui, via le jeu d’écriture bancaire, il devient de plus en plus compliqué pour les banques de se constituer des réserves de fonds adéquats. Par conséquent, elles sont incapables de contenir un retrait massif de fonds, sinon elles feront faillites. Pour limiter ce risque, elles utilisent la stratégie ” les dépôts font les crédits” ou des codes réglementaires. Ces dernières leur permettent de ne pas honorer leur engagement lorsqu’elles font face à des crises situationnelles.

De plus, les succursales ne stockent pas l’argent depuis l’abolition de l’étalon-or. Le solde de votre compte ne repose pas sur une valeur réelle mais essentiellement sur la confiance. Ainsi, il en résulte un risque permanent de perte totale de votre capital. C’est pourquoi l’or, dont la valeur intrinsèque est prouvée au fil des siècles, constitue une protection typique contre une crise financière. Cependant, bien que l’or reste un bon moyen de stocker une fraction de votre fortune; il existe également un moyen encore meilleur d’éliminer le risque de perte de capital. Ce moyen nouveau et révolutionnaire est la cryptomonnaie, une monnaie décentralisée et transparente.

L’avènement de la finance décentralisée avec les cryptomonnaies

monnaie fiduciaire - la cryptomonnaie et les prémisses de la finance décentralisée
Monnaie fiduciaire – la cryptomonnaie et les prémisses de la finance décentralisée

Tout d’abord, les crypto-monnaies sont des monnaies numériques ou des actifs numériques qui servent de moyen d’échange entre deux parties. Les crypto-monnaies sont décentralisées par nature et cryptées numériquement. Aujourd’hui, les crypto-monnaies les plus populaires sont le Bitcoin, l’Ethereum, le Litecoin, le Ripple, etc. Elles sont indépendantes et ne nécessitent l’intervention d’aucun intermédiaire pour valider les transaction.

Cela signifie qu’aucun gouvernement ou banque centrale ne les maîtrise. De plus, les crypto-monnaies utilisent la technologie blockchain pour sécuriser les transactions. En fait, la blockchain est une technologie nouvelle qui repose sur le protocole de grand livre distribué. Pour des questions de confiance et de hautes sécurités, cette dernière s’organise et se transmet sur plusieurs serveurs non falsifiables. Ainsi, chaque information enregistrée a une forte sécurité, est hautement contrôlable et se crypte via un consensus protocolaire Proof-of-Stake ou Proof-of-Work.

Aujourd’hui, grâce aux technologies de cryptage, la blockchain devient plus solide et inacessible frauduleusement. Il dévient alors quasi impossible de truquer les données et les chiffres ayant eu le consensus du réseau car toutes les transactions sont visibles et transparentes.

Caractéristiques des cryptomonnaies

Voici quelques caractéristiques des cryptomonnaies :

  • Les cryptomonnaies dites décentralisées ne s’adossent pas et ne sont liées à aucun gouvernement. De plus, grâce à la technologie blockchain, nul besoin d’un intermédiaire pour réaliser des opérations d’achat ou de vente.
  • Les transactions de cryptomonnaies s’effectuent via les réseaux peer-to-peer d’ordinateurs libres et open-source. Le bitcoin a été la première crypto-monnaie décentralisée à enregistrer une création publique, lancée en 2009 par Satoshi Nakamoto – un inventeur anonyme.
  • Les crypto-monnaies relèvent de la catégorie des monnaies numériques et des monnaies virtuelles. Elles sont conçues pour fournir un mode de paiement alternatif pour les transactions en ligne. Cependant, les crypto-monnaies ne sont pas encore légales, donc elles ne peuvent s’associer aux entreprises et aux clients. Comme étant toute nouvelles dans le monde de la finance, elles ne suscitent pas encore la confiance des utilisateurs. Pourtant, les cryptomonnaies répondent plus ou moins aux normes sécuritaires et de transparence voire même plus que les banques traditionnelles.

Comparaison de la monnaie fiduciaire et de la cryptomonnaie. 

L’une des principales différences entre les monnaies fiduciaires et les crypto-monnaies se rapporte au contrôle gouvernemental. Les monnaies fiduciaires sont entièrement contrôlées par le gouvernement central. Ainsi, tous les utilisateurs doivent suivre les règles et règlements imposés par les autorités. En outre, les banques et les institutions financières gardent un œil sur toutes les transactions en monnaie fiduciaire, ce qui minimise la confidentialité offerte aux utilisateurs. 

De plus, l’inflation de la monnaie fiduciaire est également entre les mains de la banque centrale, qui peut la modifier à tout moment en réduisant ou en augmentant l’offre de monnaie sur le marché. Avec la monnaie fiduciaire, chaque fois que vous effectuez une transaction en ligne, vous devez attendre l’approbation de l’institution financière.

Les différences marquantes de la monnaies fiduciaire et de la cryptomonnaie

La cryptomonnaie est différente de la monnaie fiduciaire à plusieurs égards. Tout d’abord, c’est une monnaie décentralisée, ce qui signifie que le gouvernement n’a aucun contrôle sur elle. Vous pouvez donc l’utiliser pour effectuer des transactions sans aucune interférence des autorités gouvernementales. En plus, en ayant une masse limitée pouvant s’extraire, les autorités centrales ne peuvent donc pas modifier son offre, ce qui la rend inaltérable. 

Meilleure chaîne youtube en français sur la crypto-monnaie.

Aussi, les transactions en monnaie fiduciaire stockent toutes vos données, mais avec les cryptomonnaies vous ne devez pas vous inquiéter de l’obtention de vos informations personnelles et financières.

Par ailleurs, nous avons résumé dans ce tableau ci-dessous, les différence existantes entre la monnaie fiduciaire et la cryptomonnaie :

Tableau des éléments de comparaison – monnaie fiduciaire et cryptomonnaies

Eléments de comparaisonmonnaie fiduciairecryptomonnaie
BASELa monnaie fiduciaire est soutenue par le gouvernement et peut prendre la forme d’une monnaie physique ou être représentée électroniquementUne crypto-monnaie est une monnaie numériquement cryptée et décentralisée qui n’est pas liée ou réglementée par un gouvernement.
EMISSION/ EXTRACTION/ DISTRIBUTIONÉmise par la banque centraleFonctionne de manière indépendante
VÉRIFICATION / INTERMÉDIAIREIntermédiaires requis pour effectuer un transfert Non Requis
UNITÉ DE BASEDollar, Roupie, Euro, Pond, Yuan ,Yen etc.Bitcoin, Ethereum, Litecoin etc.
RÉGULATION / LOILégale dans tous les pays
 Les gouvernements régulent l’offre de monnaie fiduciaire et émettent des politiques qui influencent sa valeur
Illégale dans tous les pays
Les crypto-monnaies sont des actifs numériques qui fonctionnent comme un moyen d’échange et ne sont pas réglementées par les gouvernements. 
OFFREL’offre de monnaies fiduciaires est illimitée, ce qui signifie que les banques centrales n’ont aucune limite à la quantité d’argent qu’elles peuvent imprimer

 
Généralement, l’offre de monnaies fiduciaires est limitée, ce qui garantit que seul un nombre limité de pièces sera jamais accessible.
ECHANGESLa monnaie fiduciaire peut être utilisée pour effectuer des paiements ou des transferts de fonds numériques et/ou physiquesSeul un transfert numérique de fonds est possible avec les crypto-monnaies.
REPRÉSENTÉES PARdes pièces, des billets et des facturesPièces, des codes privées et publiques
TANGIBILITÉLes monnaies fiduciaires ont un aspect tangible sous la forme de pièces et de billets.Les crypto-monnaies ne peuvent être touchées ou ressenties d’aucune manière.
STOCKAGE / RÉSERVEPeut être stockée sur des comptes bancairesPeut être stocké dans les DeFi et les wallets
Monnaie fiduciaire – Tableau de mise en évidence des caractéristiques des cryptomonnaies et de la monnaie fiduciaire

Avantages de la crypto-monnaie par rapport au Fiat

monnaie fiduciaire - l'avantage des cryptomonnaies
Monnaie fiduciaire – l’avantage des cryptomonnaies

L’avantage le plus important de la technologie blockchain est qu’elle vous permet d’être votre propre banque et que l’offre n’est pas inflationniste.

Sécurité

La sécurité est l’un des principaux avantages de la monnaie numérique sur la monnaie fiduciaire. En effet, la monnaie fiduciaire est dégradable et sujette à la contrefaçon. Par contre, on peut difficilement contrefaire une monnaie numérique sur un protocole blockchain. Les protocoles utilisent une logique mathématique avancée et des principes d’ingénierie informatique pour les rendre pratiquement impossibles à contrefaire. Vous ne pouvez donc contrefaire des jetons cryptographiques une fois en le réseau blockchain est marche.

En outre, par rapport à la monnaie fiduciaire, la monnaie numérique est beaucoup plus sensible à la confidentialité. Cette combinaison de sécurité renforcée et de sensibilité accrue à la protection de la vie privée rend les crypto-monnaies meilleures que les fiats.

Environnement décentralisé

La nature décentralisée de l’environnement des crypto-monnaies offre aux utilisateurs plus d’autonomie et de contrôle sur leurs fonds par rapport à l’argent traditionnel. Le réseau cryptographique, en plus d’être auto-contrôlable est sous la direction de la communauté et non d’une quelconque Banque Centrale ou d’un gouvernement. De plus, le réseau disposent de validateurs qui vérifient chaque transaction qui entre dans un bloc. Ainsi, les enregistrements de chacune de ces transactions se conservent dans un grand livre distribué que tous les participants peuvent examiner si nécessaire. Par rapport au fiat, les transactions en crypto-monnaies sont donc plus transparentes.

Des transactions rapides et moins chères

Contrairement aux crypto-monnaies, les paiements en monnaie fiduciaire sont souvent soumis à l’implication de cinq parties. Le modèle complet d’une transaction par carte de crédit, par exemple, comprend le consommateur, le commerçant, l’émetteur, l’acquéreur et le commutateur. L’implication d’un si grand nombre de parties prenantes rend nécessairement les transactions en monnaie fiduciaire plus coûteuses.

Dans le cas des crypto-monnaies, les transactions sont effectuées en échange d’une commission très minime, voire d’aucune commission dans de nombreux cas. De plus, les transactions en crypto sont rapides. Toutefois, leur vitesse dépend souvent du lieu, du montant et du moyen de transmission. 

Fini et liquide

L’imprimabilité est souvent considérée comme l’un des principaux avantages de la monnaie fiduciaire. Mais, le fait que la monnaie numérique dans l’environnement blockchain ait une limite supérieure d’approvisionnement la rend non exposée à l’inflation et réduit le pouvoir d’achat des détenteurs. 

Un autre avantage des crypto-monnaies est qu’elles sont très liquides. Elles peuvent être échangées contre des dollars américains ou toute autre monnaie fiduciaire si elles sont échangées au bon endroit. 

Pas de rétrofacturation

Une fois qu’un utilisateur s’engage dans une transaction en crypto-monnaies, il n’y a aucune possibilité que cette transaction soit annulée. Ces transactions sont irréversibles. Personne n’a le pouvoir de modifier la dynamique de la transaction une fois qu’elle a été enregistrée dans le grand livre distribué.

Conclusion

Qu’il s’agisse de monnaies fiduciaires ou de crypto-monnaies, toutes deux sont considérées comme des devises ou de l’argent. Elles sont utilisées comme moyen d’échange dans les entreprises ou tout autre échange. Elles sont utilisées pour stocker et transférer de la valeur. Cependant, la valeur des deux monnaies est régie par l’offre, la demande, la rareté, le travail et divers autres facteurs économiques.

Aimez-vous ce blog ?

Cliquez sur 5 étoiles pour noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Soyez la/le premier(e) à voter

Si vous avez trouvé ce post utile...

Suivez nous sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire