Qu’est ce que QLRR (quitter la rat race) par définition ?

Dans l’univers des entrepreneurs, on entend souvent parler du terme QLRR qui signifie « quitter la rat race« . Mais que veut dire ce terme par définition et est-ce une bonne manière d’aborder l’indépendance financière et le monde de l’entrepreneuriat ? Je te propose de découvrir la définition du mot QLRR et d’aborder ensemble ses aspects positifs et négatifs !

La définition de QLRR ou quitter la rat race

Si tu fais du dropshipping, du e-commerce, du coaching ou même si tu bosses dans la crypto-monnaie, le terme de « quitter la rat race » revient bien souvent, même un peu trop excessivement ! Ce terme compare en effet les activités de monsieur ou madame lambda qui travaille pour un salaire et effectue chaque jour les mêmes tâches. Métro, boulot, dodo, payer des impôts, faire les mêmes activités et répéter encore et toujours ce type d’action. En gros, on vend son temps contre de l’argent et cette argent nous permet tout simplement de vivre sans forcément chercher à améliorer de façon radicale notre mode ou confort de vie. C’est d’ailleurs Kiyosaki Robert, l’auteur du livre « père riche, père pauvre » qui a donné un coup de projecteur à ce terme. Cette idée part à mon sens d’une bonne intention qui est de chercher à vivre une autre vie, une indépendance financière et décider de briser la routine. Le grand problème, c’est que ça a généré une armée d’entrepreneurs dénués d’humanité et de raisonnement qui entre dans le monde de l’entrepreneuriat pour les mauvaises raisons : faire de l’argent en soumettant les autres. Voyons ensemble quels sont les aspects positifs et les aspects négatifs !

Les aspects positifs de QLRR et de devenir indépendant financièrement

Comme cité précédemment, l’idée de QLRR est de briser cette routine, notamment en tentant l’aventure entrepreneuriale. On a une idée en tête depuis bien longtemps et un jour, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Tu décides de quitter ton job, faire autre chose et pourquoi pas créer ton entreprise pour gagner ta liberté d’une certaine manière. Noble quête que j’ai entrepris dès mes 18 ans en donnant des cours de guitare en étant indépendant. C’est un risque mais je ne regrette pas un seul instant de l’avoir fait. D’ailleurs, je rédige cet article en étant tranquillement assis à Malte, face à la mer et sirotant un excellent jus de fruit. C’est pour ça que je n’ai jamais voulu avoir un patron, pour être libre et faire chaque jour ce qui me plaît. C’est un défi de devoir générer de l’argent en étant seul, et ce n’est pas non plus désiré par tout le monde. On peut parfaitement être heureux dans une vie de salarié et travailler avec le sourire. Je connais un paquet de gens qui détestent leur travail, mais je connais aussi une bonne partie qui adorent ce qu’ils font et qui ne changeront pour rien au monde et qui sont assurément tout aussi heureux que moi ou même bien plus !

L’aspect positif que je vois dans le but de quitter la rat race, c’est de permettre aux gens de se dire qu’il est possible de vivre d’une autre manière et de gagner sa vie avec d’autres activités, notamment sur internet. C’est tout à fait possible de le faire avec du travail et surtout, avec de l’apprentissage au travers de formations ou de vidéos, de mentoring ou de coaching. C’est la porte de sortie pour tous ceux qui en ont marre, ceux qui désirent changer de vie et ils y trouveront d’autres personnes qui ont les mêmes désires. Ceux qui traversent cette porte ont le potentiel de diriger, guider les gens et on se doit en tant qu’entrepreneur de créer un monde meilleur. Cette vision peut sembler angélique, mais si aucun de nous prend le flambeau pour aller de l’avant, rétablir la place de l’humain et du respect de son environnement face aux ravages de la cupidité, de la pollution et de la pression morale, nous allons alors droit dans le mur. Entreprenons pour changer les choses, même à petite échelle.

Les aspects négatifs de QLRR et mon avis

Par contre, le terme de vouloir QLRR a généré un paquet d’entrepreneurs immatures qui adorent se sentir supérieurs aux nouveaux qui se lancent. Rassure-toi, ce modèle de personne n’a en général, pas accomplis grand chose dans sa vie. C’est un peu comme les haters qu’on peut retrouver sur les réseaux sociaux qui passent plus leur temps à essayer de s’attaquer à la concurrence ou la réussite et qui n’arrivent au final à rien. Un cercle vicieux créé hélas par notre société, une sorte de « maladie » du monde moderne. Le grand problème, c’est que ce type de personne peuvent descendre de nouveaux entrepreneurs qui arrivent sur le marché et qui ont de bonnes intentions.

Car en effet, ce n’est pas parce que tu génères 100 000€ de bénéfices par mois que tu as le droit de descendre d’autres entrepreneurs qui sont heureux de réaliser leurs premières ventes. Car n’oublie pas, toi qui descend ces nouveaux arrivants , que même avec ce type de chiffre, tu restes l’esclave de quelqu’un d’autre :-). Un salarié peut bien entendu être bien plus heureux qu’un entrepreneur. Un chirurgien sauve des vies et gagne moins que toi, mais il a fait avancer l’humanité. La personne qui sort de chez elle pour aider quelqu’un qui n’a pas ou peu de moyens a bien plus d’humanité et de beauté intérieur que n’importe quel entrepreneur qui exècre et essaie de rétamer les autres. N’oublions pas que QLRR, c’est briser cette routine du métro boulot dodo. Un SDF qui a fait le choix de vivre dans la rue (c’est un sujet intéressant à étudier car certains font vraiment ce choix) a brisé cette routine et a QLRR. Une personne qui voyage au travers le monde avec quelques euros en poche a aussi quitté la rat race. Une personne qui a décidé de tout stopper dans sa vie pour aider un proche a quitté aussi la rat race.

Il y a une armée de haters qui existent et une armée de requins dans le monde de la finance et de l’entrepreneuriat, je ne peux que le confirmer. C’est à nous de changer la donne et de transformer cette envie de QLRR pour de bonnes et jolies raisons et bien entendu, avoir un excellent confort de vie 🙂

Comment quitter la rat race ?

Nous allons parler ici de comment quitter la rat race par la voie de l’entrepreneuriat, voici quelques pistes :

  • Créer son entreprise, peu importe le domaine, le but est de devenir son propre patron.
  • Acheter une entreprise.
  • Faire de l’investissement dans l’immobilier ou dans des entreprises qui ouvrent leur capital social dans le but de faire une levée de fonds (très risqué).
  • Travailler dans la crypto-monnaie, la bourse, l’achat et la vente d’actions…
  • Faire du dropshipping (le plus accessible actuellement) ou du e-commerce.
  • Vendre des formations, des services, de la prestation…
  • Devenir coach de vie, coacher des gens dans l’entrepreneuriat, dans le sport.
  • Faire du MLM mais y réussir (peu de chances, mais je donne quand même la piste).
  • Quitter ce mode de vie et vivre une vie alternative de manière désirée.
  • Devenir artiste, musiciens, peintre, comédiens…

Il y a tellement de pistes possibles pour quitter la rat race. Je ne peux que vous recommander de suivre des formations en ligne qui vous feront gagner un temps considérable et surtout, de suivre des entrepreneurs humbles, qui sont motivés par un objectif humain avant l’argent, car l’argent arrivera de toute façon par le juste retour des choses ;-). C’est d’ailleurs là toute ma stratégie marketing, avoir un impact positif sur le monde et ensuite générer du chiffre d’affaire et je vous assure qu’on s’endort avec le sourire et on se réveille avec de si beaux projets en tête qu’il me tarde tant d’accomplir.

Laisser un commentaire

Fermer le menu