Qu’est ce qu’un persona et pourquoi en créer un ?

Qu’est ce qu’un persona et pourquoi en créer un ?

Une photo qui parle de comment créer un persona et quelle est son utilité.

On entend énormément parler des persona. Un persona est par définition un avatar, une représentation parfaite d’un potentiel prospect, client qui intéresse l’entreprise. On imagine ses qualités, ses défauts, son âge, son sexe, sa profession et on l’inclut dans des scénarios pour lui apporter de la valeur et déclencher des actions. Bien souvent, on parle aussi de persona quant on crée un faux compte sur facebook pour pouvoir les utiliser pour récupérer des clients. Le persona sert donc à créer des scénarios et optimiser sa stratégie, et le persona créé sur facebook sert à influencer et prospecter sur internet.

L’importance de la segmentation pour définir un persona

Les marques utilisent souvent la segmentation pour aider à comprendre et à cibler un public. Cela signifie qu’il faut tenir compte des détails généraux sur le client moyen, comme sa démographie, son sexe, son statut socio-économique, etc. Ce qui est moins courant, c’est la pratique de la création de personnages clients.

La segmentation permet à une marque de comprendre différents ensembles ou groupes de clients. Cela pourrait nous indiquer où vit un groupe particulier, sa tranche d’âge et peut-être même certains de ses comportements d’achat habituels. Un persona, en revanche, permet aux marques de mieux comprendre ces groupes homogènes et d’y reconnaître les traits clés qui les caractérisent.

Afin de créer un échantillon représentatif d’un public, les personnages sont basés sur l’analyse et la recherche de clients réels, de la comparaison par rapport à ce qu’on sait de nos clients, visiteurs ou prospects. Cela aide à construire une image beaucoup plus détaillée du client qui est hypothétique, y compris des informations beaucoup plus émotives telles que les motivations personnelles, ce qu’il apprécie dans une marque, quel type de communication il préfère, etc.

Un persona peut par exemple s’appeler Luc, aimer les pizzas avec une base crème, détester les films d’horreur et faire du kickboxing. Tout est imaginable. Les marques sont alors en mesure de tirer parti de ces informations et de les utiliser pour offrir une expérience beaucoup plus pertinente et moins unidimensionnelle. On imagine alors une palette de clients différents plutôt qu’une cible unique.

Comment créer son premier persona ?

La recherche de mots-clés est un outil efficace pour générer des données, permettant aux marques de découvrir exactement ce que les clients recherchent par rapport à leur produit ou site web. Par exemple, si un marketeur découvre qu’un terme de recherche populaire est son nom de marque à côté du mot  » rabais  » ou  » offre « , il se peut que les clients accordent plus d’importance au prix qu’à d’autres facteurs comme le contenu divertissant ou la livraison rapide ce qui explique les  » motivations  » d’une personne. On peut alors rajouter au persona qu’il aime les prix avantageux, est à la recherche constante de réductions et bien plus.

Les médias sociaux sont un autre outil important pour établir des personnalités, la plupart des plates-formes ayant déjà des analyses intégrées qui peuvent offrir des ensembles de données clés. Fouiner dans un groupe facebook de sa thématique est une excellente chose pour découvrir le profil de ses futurs clients.

Facebook Insights, par exemple, permet aux marques d’exploiter la façon dont les utilisateurs réagissent aux publicités, ainsi que le type de contenu qui génère le plus d’engagement. En comparant ces données à des données d’utilisateur spécifiques, telles que le sexe, l’état de la relation, etc.

Enfin, outre les outils axés sur les données, les personnalités des clients peuvent également être largement influencées par les enquêtes, les retours d’information et les entretiens individuels.

Attention à ne pas avoir la tête trop dans le guidon !

Bien que la production d’informations sur le client puisse être assez simple, il est beaucoup plus difficile pour les marques de se mettre à la place du client et de maintenir cette perspective à long terme. Il y a toujours le danger de retomber dans le jargon du marketing et des idées pré-conçues qu’on se fait.

Par ailleurs, un autre processus serait d’identifier qui ne sont pas les clients. Il s’agit d’identifier le type de personne que les marques ne veulent pas en tant que client. En identifiant les personnes qui ne conviennent pas, les entreprises peuvent éviter de gaspiller des ressources et de mal dépenser leur budget.

Les caractéristiques d’une personne négative peuvent impliquer quelqu’un qui a des attentes trop négatives ou irréalistes, quelqu’un qui abandonne généralement ses achats, ou qui a un coût d’acquisition élevé. Le fait de reconnaître ces types de clients à un stade précoce peut permettre aux spécialistes du marketing d’affiner leurs messages de communication et de marketing en conséquence, et de cibler plutôt les clients les plus intéressants.

Voici quelques astuces en plus :

  • Concentrez-vous sur l’endroit où les clients passent leur temps. Est-ce qu’un plus grand pourcentage de personnes utilisent Facebook ou Instagram ? Est-ce qu’ils lisent des magasines ou regardent des vidéos sur YouTube ?
  • Parlez leur language. Est-ce qu’un client utilise de l’argot et des émojis ? Sont-ils des amateurs de hashtags ? La prise en compte de ce type d’information peut aider les marques à affiner leur style de communication pour refléter la façon dont les clients parlent.
  • Création de contenu personnalisé. Au lieu de créer du contenu et de le commercialiser auprès d’un segment spécifique, les personas peuvent aider à déterminer quel type de contenu doit être créé en premier lieu. Le fait de savoir si le client s’intéresse à des sujets comme la charité, la technologie ou l’environnement peut également donner une idée de ce qu’il pourrait vouloir entendre dans vos articles et améliorer ainsi votre référencement naturel et SEO !

Ainsi, tout est imaginable pour trouver de l’information et créer son persona. Il servira à créer des scénarios ou des comptes facebook très pertinents pour récolter de l’information.

Exemple des informations typiques d’un persona

Bien entendu, il faut tout d’abord définir des informations comme :

  • Le nom et prénom.
  • L’âge.
  • Le sexe.
  • La ville, le pays, la langue.
  • Quelques photos ou portraits dessinés.
  • Marié(e), célibataire, a des enfants.
  • La profession, le niveau d’étude.

Mais il y a d’autres éléments plus poussés liés au comportement qui feront toute la différence :

  • Comment se comporte cette personne sur les réseaux sociaux ?
  • Est elle dépensière ou économe ?
  • Possède-t-elle des biens ou fait elle de la location ?
  • Quel type d’alimentation ?
  • Quelle est l’influence de ses croyances, de sa perception du monde, regarde t-elle la télé et si oui quel est son avis dessus ?
  • Fait-elle des voyages ? Sort-elle souvent ? A-t-elle des craintes ?

Il faut donc prendre en compte tout l’aspect psychologique, physique, les comportements etc pour être précis et réaliser des personas intéressants ! Créer des persona en amont d’un projet permettra d’optimiser les futurs actions marketing et optimiser les ventes et réussites de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *